Championnats de France annulés : les crossmen fréjusiens “victimes“ du coronavirus

12 mars 2020

On le sait, ces dernières semaines, chaque organisation d’un événement sportif est suspendue à un arrêté ministériel, préfectoral ou encore municipal. C’est ainsi que les crossmen fréjusiens, normalement engagés pour les finales du championnat de France de cross hivernal le 8 mars à Montauban, se sont retrouvé “victimes“ du coronavirus.

Arthur Berland, Boris Pierre et Valentin Morlec, ici sur le podium Élite des Interrégionaux à Opio à la mi-février, n'auront pu démontrer leurs qualités au niveau national

La compétition, organisée à Montauban, chef-lieu du Tarn-et-Garonne, a effectivement été annulée à 5 jours de l’échéance. Une décision finale de la ministre des Sports, Roxana Maracineanu, et un véritable crève-cœur pour les athlètes amenés à y participer, mais également les organisateurs et autres bénévoles.

Parmi eux une belle délégation fréjusienne, qui nourrissait de grandes ambitions sur une compétition qui a toujours réussi aux athlètes amsélistes – rappelons les titres cadets de Boris Pierre (2017, bronzé en 2016, en argent chez les juniors en 2018), ou encore Masters de Stéphane Valenti l’année passée, sans oublier de nombreux accessits.

La junior Lou Berland s'était imposée à Opio il y a quelques semaines, mais elle non plus n'a pu se tester sur un niveau supérieur bien qu'elle nourrisse de belles ambitions pour ces championnats de France de cross

Première annulation depuis…
la 2nde Guerre mondiale !

Lors des récents championnats interrégionaux (à Opio, à la mi-février), véritables demi-finales de ces championnats de France de cross, les Amsélistes avaient une nouvelle fois réussi un joli carton, enlevant 14 médailles au total, dont six du plus beau métal.
Lou Berland (juniors féminines), Loris Lala (juniors masculins), Boris Pierre (espoirs) et Stéphane Valenti (masters 1), tous champions dans leurs catégories, avaient légitimement de gros objectifs sur ces “France“… qu’il leur faudra désormais reporter sur la prochaine saison.

Il a rejoint en septembre 2019 le pôle espoir triathlon de Boulouris. Loris Lala, le Toulousain d'origine, est l'un des grands espoirs du triathlon tricolore et a brillamment défendu les couleurs de l'Amslf sur les championnats interrégionaux de cross il y a un mois

À l’image de cette épidémie inédite du coronavirus, il est à noter que cette annulation des championnats de France de cross-country est une grande première dans notre pays depuis la fin de la 2nde Guerre mondiale.

En attendant de savoir ce que nous réservent les prochaines semaines, les athlètes vont maintenant attaquer la préparation de la saison sur piste et en plein air…

Classé dans
Sport