Conseil de quartier : le nouveau Saint-Aygulf est annoncé

18 juin 2019

C’était le dernier et non des moindres. Saint-Aygulf aura donc conclu ce 18 juin cette campagne printanière 2019 des conseils de quartier. Un 11e et dernier quartier, et un village à lui tout seul avec ses quelque 5000 habitants quand bien même il est composé en majorité de résidences secondaires (à 60 %).

Rue de la Plage (avec pose de balisettes pour favoriser la sortie des véhicules des riverains), ou encore pont de la Galiote, les plus importants investissements de voirie ces quatre dernières années auront concerné des voies du quartier aygulfois

Ainsi, la seule station de Saint-Aygulf compte-t-elle 45 km de voirie, « un tiers de la voirie totale de Fréjus, concède Pierre-Michel Trénac, directeur des services techniques de la Ville. Et sans conteste un quartier où, selon le schéma pluriannuel de réfection des chaussées que nous avons établi dès 2014-2015, présentait parmi le plus de voies en rouge, soit en situation urgente de réfection au regard de l’état de la chaussée, du rôle et de la fréquentation de la voie en question ».

Ce sujet aura d’ailleurs constitué l’un des points essentiels de cette réunion. « Entre 2014 et 2018, ce sont 2,605 M€ qui ont été investis sur le quartier, dont une grosse partie sur cette réfection de voiries. Et encore 810.000 € sur la seule année 2018, enfin 1,730 M€ seront injectés en 2019 », soulignait de ce côté Christian Rudnik, président du conseil de quartier aygulfois.

Des innovations ont également été apportées du côté du port avec une modification du sens de circulation sur l'avenue Marius-Coullet

Le quartier où la voirie
aura été le plus rénovée

De nombreuses interventions qui auront permis à la station balnéaire et son côté nature (plages de sable fin, calanques, étangs de Villepey) d’offrir un nouveau cachet sur les seuls derniers mois.

« Comme on vous l’a dit, la voirie était la priorité de nos priorités à Saint-Aygulf, renchérissait le maire, David Rachline. Eu égard à l’état d’urgence dénoté sur de nombreuses voies du quartier. Nous nous y sommes attachés depuis quatre ans, c’est ici que nous avons opéré le plus de travaux de la sorte. » Et, après, « nous allons essayer de terminer ce travail puis de nous attaquer aux autres aménagements comme les pistes cyclables », ajoutait-il à l’intention d’un riverain s’inquiétant du sujet.

Quel devenir pour le pont de la Galiote ? Deux projets sont actuellement à l'étude concernant cet épineux problème à l'entrée du quartier de Saint-Aygulf

Autre sujet d’inquiétude, le devenir du pont de la Galiote. « Un “serpent de mer“, dont je me souviens avoir vu un précédent projet en 2008, avec notamment un encorbellement du pont pour élargir celui-ci et permettre une circulation sécurisée des piétons », rappelait le 1er adjoint, Richard Sert.

Deux projets à l’étude
pour le pont de la Galiote

Et le maire de reprendre la parole, « deux projets sont actuellement à l’étude : l’un proposé par le Conseil départemental qui est, rappelons-le, propriétaire de l’ouvrage, et qui consiste en une démolition totale et une reconstruction de la structure, et le second présenté à l’issue d’une travail de concertation entre le conseil de quartier et les services de la Ville et que mes collaborateurs et moi-même privilégions. Pour l’heure, ce projet est entre les mains des services de l’État et j’ai bon espoir d’en recevoir un avis favorable. Auquel cas, dès que je le sais, je reviendrai vers vous et nous continuerons à travailler sur le dossier ».

Pour autant, les études – qui « pourraient durer trois ans », précise Richard Sert – ne sont « pas interrompues pour autant sur le projet du Conseil départemental. Les deux projets restent pour l’heure menés de front, de manière également à ne pas retarder l’un ou l’autre. Et, selon l’avis des services de l’État, nous reviendrons sur l’un ou l’autre de ces projets et l’on travaillera de concert ».

L'escalier qui permet d'accéder à la plage de la Galiote a été refait et sécurisé

Nouvelle Maison des associations
et aires de jeux et de loisirs au parc Areca

« Y compris avec vous », conclura le maire sur le sujet, ajoutant « les choses avancent et même si nous avons une perspective de réalisation des travaux de sécurisation de cette structure d’ici 3, 4 ou 5 ans au cas où nous rencontrions des difficultés, je serais satisfait d’avoir été l’un des artisans de la mise en route de ce dossier ».
Et l’on notera au passage que le pont vient de recevoir un nouvel enrobé à l’aube de cette saison estivale, tout comme les escaliers (pour accéder à la plage) tout proches et refaits à neuf, avec notamment la disparition de cette rampe très pentue et rendue extrêmement dangereuse avec le sable qui s’y déposait.

Tennis et city-stade inaugurés ce vendredi 21 à 18h30

Dans les récents projets concrétisés, rappelons les deux nouveaux courts de tennis extérieurs en quick et le city-stade, structures sportives officiellement inaugurées par le premier magistrat ce vendredi 21 juin à 18h30, attenantes à la halle Régis-Auzerau. Et tout à côté vient de débuter la réalisation de la nouvelle Maison des associations qui devrait être livrée avant la fin de l’année.

Livrés dans un délai beaucoup plus court – dès juillet pour la première d’entre elles – les tout aussi attendues aires de jeux pour les enfants à l’entrée du parc Areca. « Une zone de 110 m2 pour les tout jeunes (1-4 ans), détaillait Gilles Longo, élu référent au quartier, une deuxième de 300 m2 pour les plus grands (5-10 ans), et enfin une zone d’activités pour les seniors avec toute une batterie d’agrès et appareils de fitness », dans l’idée de ce que l’on peut trouver à la base nature, en arrière du CLJ et du chalet Handiplage et à côté de la piscine Maurice-Giuge.

David Rachline : « Des moments essentiels »

Autant d’éléments qui confirment la poursuite de la rénovation du quartier aygulfois, un quartier paisible, village de bord de mer, avec ses traditions (fête votive, omelette géante…) où il fait bon vivre, et dans une sécurité accrue, précisera la commissaire-divisionnaire Béatrice Fontaine. « On a noté une baisse des cambriolages, atténuée néanmoins par une augmentation de la délinquance sur la voie publique. » De bons résultats auxquels le dispositif des « Citoyens vigilants n’est certainement pas étranger, dans un quartier où l’on est passé de 260 à 313 inscrits en une année ».
Et Patrick Renard, élu délégué à la sécurité, de raconter cette anecdote, « une brigade de Marseille a pu élucider une grosse affaire concernant plus de 100 infractions, en partant d’un signalement de malfaiteurs se présentant comme des vendeurs de matelas ».

Après avoir clôturé ce dernier conseil de quartier, le maire David Rachline se félicitait de ces « moments essentiels de notre politique de proximité. Ces conseils de quartier permettent d’établir de vrais liens entre la commune et les habitants. Eux-mêmes ont pu constater la réactivité des services de la ville, dont je me réjouis et que je veux ici féliciter et remercier. Mais surtout, cela nous permet d’être au plus près des préoccupations au quotidien des habitants de Fréjus ».


Retrouvez l’ensemble des comptes-rendus des conseils de quartier de ce printemps 2019 sur la page dédiée sur le www.ville-frejus.fr

Classé dans
Actualité générale