Conseil municipal du 26 mai : réélection de David Rachline

27 mai 2020

L’installation du Conseil municipal qui devait se tenir initialement le 21 mars dernier avait dû être reportée en raison de la crise sanitaire liée au Covid-19. C’est donc le 26 mai que s’est tenue la séance d’installation du Conseil municipal visant à élire le Maire et ses adjoints. Organisé à huis-clos au regard du contexte sanitaire, le Conseil municipal a été retransmis sur le site internet de la Ville.

Comme le stipule le règlement en la matière, la séance a été ouverte par le doyen de l’assemblée, M. Pascal Pipitone. Sans surprise, David Rachline a été élu maire à 36 voix sur 45. Après que Pascal Pipitone lui ait remis son écharpe tricolore de premier magistrat, il a pris place dans le siège de maire pour les six ans à venir à la présidence de l’assemblée. Cette dernière a ensuite procédé à l’élection des adjoints au Maire, au nombre de 17, dont les délégations ont été définies par arrêtés municipaux.

Conforter la dynamique de Fréjus  

Officiellement investi maire, David Rachline a remercié ses colistiers mais aussi tous les Fréjusiens qui lui ont accordé leur confiance pour les six prochaines années : « je voudrais adresser un double merci, à mes colistiers, d’une part, et aux Fréjusiens, d’autre part, c’est un plaisir de vous retrouver et un honneur d’être réélu», a-t-il déclaré.

Ce mandat sera placé sous le signe d’une nouvelle dynamique afin de continuer à faire rayonner Fréjus. Toutefois, à l’aube du déconfinement, les défis sont nombreux et la volonté d’accompagner les commerçants et artisans qui ont été durement éprouvés par la crise est plus forte que jamais. C’est pourquoi, comme il s’y était engagé dès le début du confinement, David Rachline, a fait voter des mesures en leur faveur.

Ainsi, le Conseil municipal a adopté des exonérations de redevance d'occupation du domaine public (droits de terrasse et de place) sur la période de confinement, et sur celle du redémarrage de leur activité (du 15 mars au 31 mai, voire 30 juin selon les commerces).  Ces exonérations représentent un montant global de 435 000€, un effort conséquent pour la Ville, mais indispensable pour soutenir notre tissu économique.

Aide financière pour l’acquisition d’un vélo à assistance électrique

Afin d’inciter les Fréjusiens à se déplacer en vélo et développer les circulations douces, le Conseil municipal a adopté une délibération visant à verser une aide à l’acquisition  d’un vélo à assistance électrique. Le montant de cette aide est fixé à 200€ par matériel neuf et par bénéficiaire majeur résidant à Fréjus et ce, sans conditions de ressources. Seuls les vélos à assistance électrique, répondant à la norme NF EN 15194, achetés neufs auprès d’un commerçant professionnel implanté sur le territoire de la CAVEM à compter du 1er juillet 2020, seront éligibles à cette aide. Celle-ci sera versée dans le cadre d’une convention conclue entre chaque bénéficiaire et la ville de Fréjus. 

Ouverture de trois nouvelles classes

 À compter du 1er septembre 2020, trois nouvelles classes ouvriront dans les écoles afin de faciliter l’apprentissage des petits Fréjusiens : une classe à l’école maternelle Aubanel et deux classes à l’école élémentaire Jean-Giono dans le cadre du dédoublement des CP et CE1 en réseau d’éducation prioritaire et la mise en place induite des effectifs réduits. Cette mesure, initiée par l’État,  a pour objectif que 100% des élèves maîtrisent les enseignements fondamentaux à la sortie de l’école primaire (lire, écrire, compter et respecter autrui).

Acquisition d’appartements au sein de la résidence Bel-Azur à Saint-Aygulf

 La résidence « Bel Azur », située 710 avenue du Train des Pignes à Saint-Aygulf, fait face à des problèmes de conservation depuis quelque temps. Afin de remédier à cette situation, le Conseil municipal a voté l’acquisition de trois appartements de type F1.  En parallèle, la Ville étudie la possibilité d’acquérir l’ensemble de l’immeuble afin d’y réaliser une opération de réhabilitation.

En plus de l’adoption de ces délibérations, le Conseil municipal a procédé aux désignations des élus dans les différents organismes et commissions mis en place par la loi ainsi que divers syndicats ou établissements tels que le Centre communal d’action sociale (CCAS), l’Office de Tourisme, la Société d’économie mixte de gestion du port de Fréjus (SEM), la régie de stationnement, etc.

Reconduction de la convention « Chantier de Jeunes »

Le chantier de jeunes, ce sont des adolescents au service du patrimoine fréjusien.

Conduits par l’association « Club Fun Valley Ossau », ces chantiers favorisent la socialisation des ados en développant une méthode participative s’articulant autour du travail en équipe, liée à l’apprentissage et au respect du milieu naturel.

Dans ce cadre, la Ville de Fréjus et l’association ont réalisé en 2019 des chantiers de jeunes à destination des adolescents pour la remise en état du jardin bouquetier du Parc Aurélien (débroussaillage, nettoyage et mise en valeur). 

Quel en est le principe ? Une demi-journée de travail donne droit à une demi-journée d’activités sportives et/ou culturelles. 

Au regard des résultats encourageants, la Ville et Club Fun Valley Ossau  ont souhaité poursuivre la mise en œuvre de cette action en 2020.  La dernière s’est tenue en février et pourrait être renouvelée cette année en période de vacances scolaires, si le contexte sanitaire le permet.

Le Conseil municipal a donc voté le renouvellement de la convention selon un calendrier prévisionnel qui sera établi en fonction des mesures prises dans le cadre de la gestion de la crise liée au Covid-19.

Désignation d’un correspondant Défense

Fréjus est une ville qui a un long passé militaire. De nombreux habitants ont encore aujourd’hui un lien, de près ou de loin, avec l’armée.  Siège du 21e Régiment d’Infanterie de Marine et du musée des troupes de marine, Fréjus demeure une ville de garnison. Il était donc naturel de désigner un correspondant Défense.

Instauré par circulaire du 26 octobre 2001, la fonction de correspondant Défense répond à la volonté d’associer pleinement tous les citoyens aux questions de défense et de développer le lien Armées-Nation grâce aux actions de proximité.

Ses domaines d’intervention sont :

  • le parcours de citoyenneté qui comprend l’enseignement de défense à l’école, le recensement et la journée d’appel de préparation à la défense (JAPD) ;
  • les activités de défense avec le volontariat, les préparations militaires et la réserve militaire ;
  • le devoir de mémoire et la reconnaissance.

Le Conseil municipal a donc désigné Jean-Louis Barbier, conseiller municipal, ancien contre-amiral, en qualité de correspondant Défense, notamment au regard de sa riche expérience dans la Marine.

Renouvellement de la convention d’objectifs et de moyens entre la Ville de Fréjus et l’Association des amis du Musée des Troupes de Marine

 L’Association des Amis des Troupes de Marine (A.A.M.T.D.M) a pour projet de réaliser des travaux d’extension du Musée pour actualiser et rafraîchir la muséographie, la scénographie, la signalétique, la communication, la médiation culturelle et les aides à la visite.

Ces travaux, initiés et conçus par le Conservateur du Musée des Troupes de Marine, ont également pour objectif d’accroître la capacité d’accueil du Musée et d’augmenter sa fréquentation et d’améliorer les conditions de conservation et de restauration du patrimoine historique et culturel.

Afin de permettre à l’association d’atteindre ses objectifs, le Conseil municipal a voté, d’une part, l’attribution d’une subvention de 40 000€ pour une année supplémentaire et a approuvé, d’autre part,  les termes de la convention d’objectifs et de moyens pour l’année 2020 entre la ville de Fréjus et l’AAMTDM.  

Conventions de dépôt d’œuvres d’art entre la Ville de Fréjus et la Ville de Draguignan

 La Ville de Draguignan et la ville de Fréjus souhaitent mettre en œuvre un partenariat culturel visant à valoriser leurs collections respectives en vue de l’ouvrir à un large public.

Draguignan souhaite proposer, au sein de son futur Musée des Beaux-Arts, une reconstitution du mausolée d’Omer de Valbelle, œuvre monumentale, élevée au dernier quart du XVIIIe siècle au sein de la chapelle de la Chartreuse de Montrieux, puis dispersée au début du XIXe siècle.

La Ville de Draguignan possède déjà quatre éléments sur sept, dont le portrait d’Omer Valbelle par Jean-Antoine Houdon. L’un des trois éléments manquants est une statue faisant partie des collections de la ville de Fréjus, appelée « Sainte Monique ».

La ville de Fréjus est également propriétaire de l’épitaphe du tombeau du cœur de Cosme II, marquis de Valbelle, provenant également de la chapelle de la Chartreuse à Montrieux. La ville de Draguignan souhaite  donc pouvoir présenter ces deux éléments dans sa nouvelle muséographie.

De son côté, la ville de Fréjus envisage d’une part de compléter la présentation de la salle du musée d’Histoire locale dédiée à la céramique artistique et présenter une statue de Clément Massier, actuellement propriété des collections de la ville de Draguignan, et d’autre part accueillir au sein de son dépôt archéologique un ensemble d’objets provenant de l’ancienne colonie romaine Forum Iulii, actuellement propriétés des collections de la ville de Draguignan.

Le Conseil municipal a donc approuvé les termes des conventions de dépôt d’œuvres d’art entre la Ville de Fréjus et la Ville de Draguignan.

 

Retrouvez la liste de tous les élus >>>

 

 

 

 

 

 

 

 

Classé dans
Actualité générale