Course en montagne : le jeune Amséliste Hugo Shropfer à l’assaut du monde !

22 août 2019

Ce samedi 24 août, sur le coup de 19h, la section athlétisme de l’AMSLF pourrait s’enorgueillir de compter dans ses rangs un champion du monde !
Pour cela, il faudra qu’Hugo Schropfer ait réussi à mater les concurrences anglaise et italienne à l’occasion des Mondiaux de course en montagne, catégorie cadets.

Le podium de Saint-Gervais en juin où, trônant sur la plus haute marche de la boîte, le jeune Hugo Schropfer a assis l'hégémonie amséliste sur la course en montagne, catégorie cadets, succédant à Esteban Olivero au palmarès national

C’est à la faveur de son titre national, acquis en juin dernier du côté de Saint-Gervais Mont-Blanc – une catégorie cadets où l’AMSLF règne en maîtresse après le titre obtenu une année plus tôt par Esteban Olivero – qu’Hugo aura le bonheur et la joie de revêtir ce week-end la tenue de l’équipe de France, « un vrai honneur, wouah ! »

Présent aussi sur la piste

Mais qu’est exactement la course en montagne déjà ? « Un dérivé des trails en quelque sorte, explique Teddy Butet, co-entraîneur d’Hugo aux côtés d’Yves Brénier. Sur une course comme les Trails d’Hermès, il y a du dénivelé positif (on monte) et du dénivelé négatif (on descend). Sur la course en montagne, on part d’un point donné à telle altitude, et on ne fait que grimper jusqu’à l’arrivée : on n’est donc en présence que de dénivelé positif. »

Un format, associé à la nature, qui plaît beaucoup en tout cas à Hugo Schropfer, 16 ans (il est né en novembre 2002) et qui rentre en Terminale S à Saint-Ex’. « C’est un format de course qui me rapproche du cross, discipline que j’adore pratiquer (Hugo a fini 9e des derniers “France“ cadets à Vittel en mars, et encore 2e des Trails d’Hermès sur le 10 km, Ndlr). Maintenant, j’aime aussi la piste, n’allez pas croire… »

Hugo Schropfer sait aussi se mettre en évidence sur la piste, même si sa préférence va aux courses nature, tels le cross... ou la course en montagne !

La piste où Hugo, pour sa dernière année cadets – il rejoindra Esteban Olivero chez les juniors la saison prochaine –, s’est pour l’heure concentré sur le 2000 m steeple et le 3000 m. « Une distance où il reste d’ailleurs sur un excellent chrono (8’38’’74) lors des interrégionaux à Nice en juillet », rappelle Teddy Butet. Et Hugo de renchérir, « l’an prochain, je monterai peut-être sur 5000 m… »

Mais, avant d’envisager la future saison, la priorité demeure bien évidemment ces championnats du monde de course en montagne, dans la station transalpine de SUSE (en italien, SUSA en piémontais et franco-provençal, SUZE en français), non loin de Turin.

Être patient, observer, écouter…

« Je pars avec des ambitions, c’est certain. Maintenant, on verra comment se déroule la course. Il faudra rester prudent, être à l’affût, observer, écouter », explique Hugo. Et son coach de renchérir, « c’est justement là qu’il lui faut encore progresse. Surtout être bien conscient, jauger les concurrents, ne pas partir la fleur au fusil ».

En gros, adopter peu ou prou la même tactique qu’aux championnats de France. « On était partis à deux très vite. Puis, à la mi-course, au 3e des 5250 m d’épreuve (avec 320 m de dénivelé positif), j’ai profité d’une côte un peu plus accentuée pour porter une attaque », pour creuser rapidement l’écart et terminer avec plus d’une demi-minute d’avance sur son dauphin. « Juste, aux Mondiaux, prévient Teddy Butet, il lui faudra certainement patienter un peu plus avant d’attaquer. »

Le jeune champion de France cadets de course en montagne, ici avec l'un de ses deux entraîneurs, Teddy Butet, part avec de grosses ambitions pour ces Mondiaux à Susa

S’il est pris en charge par la Fédération française – Hugo rejoignait Lyon et la sélection ce jeudi, avant de gagner Susa par bus –, le jeune Amséliste pourra compter sur le soutien des siens et de ses coaches samedi dans la station turinoise. Avec, donc, cet objectif, d’aller “titiller la boîte“, et porter haut les couleurs de Fréjus, comme son camarade de club, Esteban Olivero, 4e des “France juniors“ et 13e des championnats d’Europe à Zermatt début juillet.

 

Classé dans
Sport