Déconfinement, plages accessibles… mais soleil absent !

16 mai 2020

 

La Préfecture a donc publié ce vendredi 15 mai en toute fin d’après-midi un arrêté (téléchargeable ICI) autorisant l’accès à certaines plages de Fréjus, en l’occurrence la plage de Fréjus-plage, celle de Port-Fréjus - Base nature, les plages en épi de Saint-Aygulf et la plage de la Galiote, toujours à Saint-Aygulf.
Les activités nautiques et de plaisance y sont autorisées, en veillant au strict respect des règles d’hygiène, de distanciation sociale et de rassemblement n’excédant pas 10 personnes !

Les calanques et criques de Saint-Aygulf ne sont pas visées par cet arrêté et demeurent donc interdites d’accès au public. Les ventes ambulantes et les activités de location de matériels de plages sont également interdites…

Finalement, le Coronavirus n’aura pas eu raison de nos plages. Le 11 mai, premier jour de déconfinement, le maire de Fréjus, David Rachline, adressait une demande de dérogation au Préfet du Var, sollicitant l’autorisation de rouvrir les plages.
Un arrêté préfectoral, en date du 15 avril 2020, ensuite prolongé par un second en date du 7 mai, portait effectivement interdiction temporaire d’accès aux plages, lacs et plans d’eau des communes du Var, jusqu’au 1er juin, minuit.

Grand Boucharel, Pébrier, Four à Chaux ou encore Louvans, l'ensemble des calanques de Saint-Aygulf demeure pour l'heure inaccessible au public

Plages ouvertes,
calanques fermées

La requête de David Rachline a finalement abouti en toute fin de semaine (lire ICI le communiqué du maire de Fréjus publié vendredi soir), et certaines plages de la commune (Fréjus-plage, Port-Fréjus - Base nature, Saint-Aygulf et Galiote) sont donc à nouveau accessibles depuis ce samedi 16 mai, uniquement sur le créneau 8h -> 18h.

Pour autant, qui dit accessibilité aux plages ne sous-entend en rien surveillance de la baignade, celle-ci relevant de la responsabilité des usagers. Tout comme il convient de garantir le respect des mesures gouvernementales en matière de gestes barrière et distanciation sociale, la règle étant le respect d’une surface de 4 m2 par personne.

Sur la plage, on se doit d'être dynamique... Les kite-surfeurs ont bien compris la consigne !

Un déconfinement…
dynamique sur les plages

Autre aspect à prendre, en compte le concept de plage dynamique par opposition à celui de plage statique. Pas de possibilité par conséquent d’étaler sa serviette pour profiter des rayons du soleil et peaufiner son bronzage, ni de se poser en petit groupe, seule la baignade étant permise avant de quitter les lieux.

 

Une signalétique appropriée a été mise en place sur l'ensemble des plages du littoral fréjusien... mais aussi sur les sites non encore ouverts au public, comme les étangs de Villepey

Le soleil boude la réouverture des plages

Dès ce samedi matin de fait, et même s’ils ne se sont pas rués en masse sur le littoral, un certain nombre de Fréjusiens ont gagné les plages, bravant des conditions quelque peu maussades pour la saison. Comme si le soleil ne voulait pas du déconfinement, lui qui a tant brillé les 55 jours précédents…

Ainsi, les Aygulfoises Framboise et Marie-Paule sont venues prendre un bon bol d’air, la première des deux n’hésitant pas à aller dans une « eau annoncée à 23°. Elle est trop bonne, cela fait vraiment énormément de bien (…) Merci monsieur le maire d’avoir permis cette réouverture ».

Si l'une n'a pas osé se mettre à l'eau, la seconde n'a pas hésité, ravie de retrouver enfin les joies de la baignade

La 2e vague ?
Prête à la surfer…

Le vent bien présent en ce samedi de mi-mai aura fait en revanche le bonheur des kite-surfeurs, tous heureux de pouvoir à nouveau s’adonner à leur discipline favorite. Même cette jeune enfant s’apprêtant à aller surfer en bordure de rivage, était enchantée. « C’est mieux de venir à la plage que d’aller à l’école. De toute façon, mes parents ne veulent pas qu’on y retourne pour l’instant. Ils ont peur de la deuxième vague du Coronavirus », expliquera-t-elle avant de s’élancer vers la plage, prête à y affronter cette fois, toutes les vagues qui se présenteraient à elle…

Même les pigeons respectent la distanciation physique...

Pêcheurs le long du Reyran canalisé, promeneurs qui pique-niquent sur le front de mer fréjusien, Touristes et Fréjusiens apparaissaient soulagés, heureux de retrouver la vie au grand air.
Et si les commerces (vêtements notamment) attendent que « les clients reviennent », les kiosques de bord de mer profitent largement, quant à eux, de la fermeture des restaurants pour “remettre un peu de beurre dans les épinards“…

Retrouvez ici les premières images de la réouverture des plages

Les parcs et jardins de la ville, comme ci-dessus le parc Areca de Saint-Aygulf, sont à nouveau ouverts au public

Classé dans
COVID-19 Actus