Exercice FMPA SD pour les pompiers à la cave vinicole de Fréjus

27 septembre 2020

Certains ont pu être étonnés et se demander ce qu’il pouvait bien arriver à l’ancienne cave vinicole de la rue Henri-Vadon vendredi dernier, 25 septembre, en début d’après-midi.

Pas d’inquiétude, pas de fuite de gaz ni autre risque majeur potentiel sur site, simplement un exercice FMPA (Formation de maintien et de perfectionnement des acquis) pour l’équipe départementale Sauvetage-Déblaiement, une “team“d’ailleurs « essentiellement constituée de sociétaires du groupement Est de Fréjus, donc de la caserne de l’Argens », remarque Cédrick Humbert, adjoint au maire notamment délégué à la sécurité.

De par ses caractéristiques techniques, l'ancienne Coopérative vinicole est souvent lieu d'exercice pour l'équipe sauvetage-déblaiement

Le sauvetage-déblaiement, c’est intervenir dans le cadre de la recherche de victimes ensevelies suite à un séisme, un éboulement ou encore une explosion de grande ampleur. Une des équipes techniques spécifiques, à l’instar du Grimp, de la cynotechnie, des plongeurs, de la cellule d’intervention chimique, etc., autant de spécialités qui requièrent une capacité d’intervention immédiatement opérationnelle le jour J. Cela passe bien évidemment par des manœuvres et autres exercices récurrents, tel cet exercice FMPA vendredi dernier.

L'équipe d'intervention autour de l'adjoint au maire, en charge de la sécurité, Cédrick Humbert

Évacuation d’une victime
10 m au-dessus du sol

Dans ce cas présent, c’est à la cave vinicole de la rue Vadon, à quelques dizaines de mètres des Arènes, qu’avait lieu cet exercice. Le bâtiment, daté de 1025, contigu au caviste des Vignobles de Ramatuelle-Fréjus, est aujourd’hui délaissé, « souvent prêté aux pompiers en revanche et donc utilisé par ces derniers pour ce genre de manœuvres, notamment de par ses caractéristiques intérieures, notamment sa plateforme métallique à l’étage ».

 

Placée sous la direction du lieutenant Jean Bellantoni – la section départementale SD est commandée par le capitaine Olivier Brochier, également conseiller technique départemental en la matière –, l’équipe d’une douzaine de pompiers avait mission vendredi l’évacuation d’une victime « au moyen d’un brancardage par un jeu de cordage et de poulies », à une dizaine de mètres au-dessus du sol et avec un dénivelé de quatre-cinq mètres. « Le tout en maintenant au maximum le brancard à l’horizontale pour ne pas aggraver les blessures potentielles de la victime », continue l’élu municipal, lui-même ancien pompier.

En complément
de la Sécurité civile UIISC 7

Une section SD peut être amenée à intervenir sur tout type de terrain et de catastrophe, en France mais aussi à l’international. La présence dans le département du Var de l’UIISC 7 (Unité instruction et intervention de la sécurité civile), localisée à Brignoles à une soixantaine de kilomètres de Fréjus, qui est souvent la première appelée à intervenir sur une catastrophe, fait que la section départementale SD du Var est ainsi moins amenée à son tour à se déplacer hors des frontières du département. Elle a néanmoins le mérite d’exister et il reste à souhaiter qu’elle soit le moins souvent possible appelée pour intervention.

 

Classé dans
Actualité générale