Festival international de l’air #21 : un ciel bleu azur pour les cerfs-volants !

27 octobre 2019

 

La 21e édition du Festival international de l’air de Fréjus s’est tenu samedi et dimanche sur le site de la Base nature. Il y a reçu ce dimanche la visite du premier magistrat de la ville, le maire David Rachline, venu comme chaque année humer l’ambiance de l’un des grands rassemblements tricolores de cerfs-volistes, n’hésitant pas à prendre les ficelles de certains modèles sous les conseils de Roger Tessagambassi, directeur artistique d’Air Sky Events et organisateur de l’événement en partenariat avec Philippe Garon, de l’office de tourisme.

Tessagambassi qui ne tarit pas d’éloges « sur un site, la base nature, vraiment à nul autre pareil ! Nulle part, nous n’avons à disposition un terrain aussi vaste, qui nous permet de nous installer correctement » et, à partir de là, sereins, confortables, octroie une formidable envie de cerfs-volistes de s’en donner à cœur joie et faire partager leur passion en proposant de véritables chorégraphies dans le ciel.

Quand, en plus, pour ce 21e du nom, le Festival international de l’air bénéficie, ce dernier week-end d’octobre, de conditions climatiques exceptionnelles, qu’on ne lui avait plus connues depuis quelques années maintenant. Soleil, températures printanières quand elles n’étaient pas estivales en plein cœur de l’après-midi, de quoi ramener la grande foule sur le site de la Base nature (50.000 spectateurs sur les deux jours) pour un événement familial et on ne peut plus sympathique et poétique.

Ah, si “Octobre rose“…

Pourtant, rien n’était gagné, et voilà des conditions que les organisateurs de la manifestation “Octobre rose“ auraient bien aimé connaître voici une semaine, pour la grande journée d’animation dédiée à la sensibilisation contre le dépistage du cancer du sein, organisée par la Ligue contre le cancer avec le soutien actif de la ville. Certes, les parapluies étaient là, mais le vent et les averses justement se sont salement acharnés pour mettre à bas tous les efforts consentis. “Octobre rose“ a tout de même pu se tenir samedi matin rue du Général de Gaulle dans le cœur historique, mais avec un programme quelque peu allégé. Pas grave, on remettra ça l’année prochaine !

Dernier événement populaire et familial
de l’année civile

Lui, Festival international de l’air, est le rendez-vous incontournable de l’automne fréjusien, qui permet de prolonger la saison des animations de plein air, prenant place à la fin octobre, juste avant Halloween – mais n’allez y voir aucune coïncidence, c’est juste une concordance de dates.
Mais bien souvent, qui dit automne, fin octobre, sous-entend le “vrai“ début de l’automne dans notre cité romaine, avec un ciel souvent chargé nuages quand ce n’est pas de pluie, du vent – il en faut, mais point trop, et là, « il est idéal, de la mer le matin, du nord ensuite, se réjouit encore – bref, des conditions qui souvent incitent aux premiers longs après-midis d’hiver, bien calé au fond du canapé, devant un bon feu de cheminée et un bol de chocolat chaud. À moins que d’autres n’aiment aller batifoler au milieu des feuilles mortes, à la recherche de champignons par exemple.

Au plaisir des petits et des grands

Le Festival international de l’air est aussi un véritable événement intergénérationel, qui rassemble toute la famille (enfants, parents, grands-parents, arrière-grands-parents, arrière… on va peut-être arrêter là), alors qu’avant de penser aux agapes de Noël, la Fête de la Bière la semaine prochaine ne s’adresse pas tout à fait au même public.

S’il a connu plusieurs appellations et quelques trous… d’air certaines années, né en 1997 mais organisé tous les deux ans à une époque – le FIA n’en demeure pas moins l’un des rendez-vous plébiscités, non seulement des Fréjusiens et Povençaux, mais également de tout un circuit international (150 cerfs-volistes représentant 30 nations) qui se rassemble chaque année, bon an (soleil) mal gran (pluie, vent), sur ce merveilleux stade d’expression qu’est la Base nature pour offrir démonstrations et formidables prouesses techniques aux milliers de spectateurs présents et conquis, n’est-ce pas les enfants ?

Des cerfs-volants plein les rêves

D’autant que ces derniers peuvent en parallèle admirer des compétitions (et l’Open de France) et ballets aériens, s’initier, mais également profiter de tout un tas d’animations et d’ateliers dédiés à l’aérolisme et au vent en général. De quoi passer une belle après-midi et s’endormir le soir, des cerfs-volants plein la tête et plein les rêves. Bonne nuit les petits…

Retrouvez notre galerie photos de ce 21e Festival international de l'air

Classé dans
Actualité générale