Football - avant-dernière journée de N2 : la montée peut-être envolée pour l’Étoile…

18 mai 2019

Après que Jura Sud ait été “éliminée“ la semaine passée de la course à la montée, c’est cette fois l’équipe haut-savoyarde d’Annecy, accrochée sur sa pelouse par Grasse (1-1), qui a dit adieu à ses espoirs d’accession en National. La montée se jouera donc samedi 25 mai prochain entre les deux clubs varois, le SC Toulon, leader avec 56 points, et l’Étoile FC Fréjus-Saint-Raphaël, 2e à deux longueurs.

En bon capitaine, Akim Orinel a montré la voie en ouvrant le score sur penalty à Pontarlier

Les planètes enfin alignées pour l’Étoile ?

Pourtant, les hommes d’André Blanc ont fait le boulot ce samedi pour le compte de la 29e et avant-dernière journée de championnat, en allant dominer 3-1 une équipe de Pontarlier déjà condamnée pour sa part à retrouver le championnat de N3 l’an prochain. La réserve de Monaco l’y suivra probablement, elle qui recevait sur son Rocher l’équipe de Toulon, mais n’a pu s’imposer, défaite 1-3.

Néanmoins, les jeunes Monégasques ont longtemps tenu la dragée haute au leader du classement (ayant égalisé à la 39e minute à l’ouverture du score varoise par Guivalogui), mais cédant dans le dernier quart d’heure après une expulsion d’un joueur monégasque à la 78e – seconde expulsion en deux matches “en faveur“ de Toulon après celle du portier jurassien Cattier la semaine passée… – Moulet se chargeant de donner l’avantage sur penalty aux siens dans la foulée (2-1, 79e).

Et Cédric Goncalves a doublé la mise avant qu'Ouchmid ne parachève un succès étoiliste qui sera peut-être inutile...

Pas de bulletin blanc pour André !

Alors, maintenant, les choses sont simples. Qui sera désignée tête de liste au soir de la dernière journée et des ultimes affrontements entre Toulon et Monts d’Or Azergues (qui a assuré son maintien ce soir en dominant l’Athlético Marseille, 4-1) d’un côté, entre l’Étoile et le club de Yasser Baldé, Endoume, d’autre part ?

Au coup d’envoi, les suffrages pencheraient plutôt pour les Toulonnais, à qui même un nul devrait suffire – les deux équipes ayant fait deux fois match nul 0-0 cette saison, c’est le goal-average général qui ferait la décision et l’avantage est là aussi aux Toulonnais (+15 contre +12 pour l’EFC) –, à moins que les partenaires d’Orinel, buteur ce samedi, n’atomisent Endoume par au moins trois buts d’écart…

Cette action restera peut-être décisive dans la vérité de la montée, il y a quelques semaines lorsque le gardien toulonnais Andreani eut quelques centièmes de seconde d'avance sur le Fréjusien Mourabit pour lui subtiliser le ballon...

De l’importance de la 2e place…

Mais, a fortiori à la veille des élections, le coach étoiliste ne mettra pas un bulletin blanc dans l’urne, et répétera à ses ouailles toute la semaine et encore samedi prochain, « tant qu’il nous reste une chance mathématiquement, il faut jouer le coup à fond ». Aussi les footballeurs fréjusiens essaieront de croire en leur bonne étoile pour être les heureux élus sur le coup de 20h samedi prochain.

Sachant encore que la 2e place pourrait être une ultime possibilité de monter en National par la petite porte si d’aventure la DNCG trouvait quelques irrégularités dans un club de l’étage supérieur. Le classement du meilleur deuxième (des quatre groupes de National 2) primerait alors et, à ce petit jeu, l’Étoile s’avère pour le moins bien placée...

C’est dire si, indépendamment de ce qui peut se passer à Bon-Rencontre entre Toulon et MDA, le résultat contre Endoume revêtira une importance… importantissime !!!

Classé dans
Actualité générale