Football : l’Étoile présente son effectif aux partenaires et institutionnels… à moins que ce ne soit l’inverse !

28 juillet 2020

Une fois n’est pas coutume, ce n’est dans le domaine viticole du Clos des Roses, mais bel et bien du côté de l’établissement de plage La Tortù, que le président Barbero avait convié staff et dirigeants de l’Étoile Football Club Fréjus - Saint-Raphaël, joueurs, mais aussi partenaires, institutionnels et privés, pour une soirée de présentation avant tout conviviale, à quelques semaines de la reprise du championnat.

 

Et, de manière beaucoup plus traditionnelle cette fois, c’est ce même président Alexandre Barbero qui prendra toute l’assistance de cours, en s’adressant, non aux invités et partenaires, mais bel et bien aux joueurs de son effectif. « Voilà, assena-t-il en se tournant vers son groupe, ce ne sont pas vous, les joueurs, que je présente à eux », désignant le parterre confortablement installé sur la plage de l’établissement boulourisien, « mais ce sont des gens, qui ont des entreprises, qui investissent dans le club pour que vous puissiez faire du football votre métier. Alors, si vous gagnez, c’est pour eux. Pour vous, mais aussi pour eux ! Et si vous perdez, alors-là… »

Comme bien souvent, le président Alexandre Barbero, hôte du soir, a pris toute l'assistance de cours, et notamment ses joueurs, leur demandant de "jouer, mouiller le maillot et gagner pour tous ces gens devant vous, qui ne sont pas que des panneaux publicitaires"...
 Président et vice-président
de la Cavem pour un projet commun

Sous la conduite des maires des deux villes, Frédéric Masquelier pour Saint-Raphaël, David Rachline pour Fréjus, accompagnés de leurs adjoints au sport respectifs, Hafida Rami pour la ville sœur de l’autre côté du Pédégal, Patrick Perona pour la cité romaine, lui-même accompagné de Fabien Roux, ostéopathe et surtout conseiller municipal fréjusien délégué sur le sport de haut niveau, cette soirée de présentation dans un cadre idyllique, les pieds dans l’eau, aura permis de faire le point sur le sport de haut niveau… intercommunal.

Les maires des deux villes ont reçu chacun un maillot floqué du logo de leurs communes respectives

Car il semble bien derrière le temps des guerres de clocher entre les deux villes séparées par le Pédégal. « Mais il n’est pas une frontière, il n’y a pas de murs », argumentera à ce sujet Frédéric Masquelier, président de la Cavem (Communauté d’agglomération Var-Estérel-Méditerranée), ajoutant que « le sort m’(l’)avait désigné » pour “prendre le micro“ à son 1er vice-président, David Rachline.

« Des partenaires privés de qualité ! »

« Le sport – tout comme le futur stade, qui ne sera pas seulement un équipement pour l’équipe fanion, mais doit proposer tout un complexe d’entraînement pour les autres équipes – est un projet commun (et d’autres disciplines pourraient suivre une voie identique, Ndlr). On est plus forts quand on est tous ensemble. Et, quand bien même nous sommes une petite agglomération de quelque 120.000 habitants, cette collectivité est forte de belles petites entreprises locales. De toute façon, il n’y a pas de collectivité forte sans un tissu industriel fort. Et vice-versa… »

Fabien Sgarra, directeur général du club intercommunal, a salué la qualité de la formation étoiliste, et par voie de conséquence, le dévouement de l'ensemble des éducateurs du club
 Formation, gardiens, féminines…

D’autant que le football dans son ensemble, le club de l’Étoile en particulier, n’est pas uniquement « un vecteur, un club sportif, assurait en préambule le directeur général, Fabien Sgarra. Il est un acteur engagé dans la jeunesse à travers la formation, dans le social, dans l’écocitoyenneté. Du baby-foot aux seniors, ils sont quelque 900 licenciés à l’Étoile, ce qui en fait le 2e plus important club de la Ligue Méditerranée. »

Un club avec des éducateurs reconnus, une formation qui ne l’est pas moins : « On connaît tous les parcours des Adil Rami, Laywyn Kurzawa, d’autres encore… Mais à ce jour, une bonne vingtaine de jeunes (pré)formés à l’Étoile ont des contrats d’aspirants dans des clubs pros. » La Fédération française reconnaît d’ailleurs la qualité des encadrants fréjusiens et de la formation dispensée, puisqu’elle vient de « reconduire le Label Élite jeunes. Notre Académie de gardiens fonctionne tout aussi bien, menée par Mickaël Fabre, et nous nous sommes engouffrés dans l’axe dont la “3f“ a fait sa priorité, le football féminin. À l’Étoile, elles sont ainsi plus d’une cinquantaine de pratiquantes à nous avoir rejoints, et nous pourrons même, sur cette nouvelle saison, engager une équipe pour la première fois en championnat U18 de Ligue ».

Le néo-coach Jean-Guy Wallemme, homme du Nord, n'a pas promis un clair de lune à Maubeuge mais s'est engagé à tout faire pour mener le projet de remontée en National à bon terme
Poule à 17 avec
l’Athlético Marseille repêché ?

« Il m’a souvent été donné de faire des présentations de début de saison », rappelait pour sa part le coach venu du Nord, Jean-Guy Wallemme, avant de s’extasier, « mais c’est bien la première fois dans un tel décor et un tel cadre. Maintenant, cela ne sera rien si les résultats ne sont pas là. Alors, je ne vais rien vous promettre, pas davantage la montée qu’autre chose, car ce n’est pas le sujet en football. Mais je peux vous garantir que nous ferons tout pour travailler et atteindre cet objectif qu’est la montée ».

Le sport de haut niveau était présent, avec le pilote de rallye-raid Mathieu Serradori, ou encore Hafida Rami, sœur et agent d'Adil, adjointe aux sports en mairie de Saint-Raphaël

D’ici à atteindre ce Graal en tout cas, il y aura 30 matches (voire deux de plus si l’Athlético Marseille, officiellement repêché en N2, venait à être logiquement reversé dans le groupe C de l’Étoile), 30 combats pour aller tout en haut, « là où il n’y a qu’un seul élu… », concluait l’homme aux 450 et quelques matches sous la tunique sang et or du RC Lens !

Retrouvez quelques de cette soirée de présentation les pieds dans l'eau...


La suite des matches de préparation.
- 1er août, à Beaucaire, vs le Stade Beaucairois (N3) ;
- 12 août, à Louis-Hon (18h), vs AS Monaco (B) (N2 ) ;
- 15 août, lieu à déterminer, vs OGN Nice (B (N3).

Championnat - National 2 - Groupe C
- 22 août, à Olympique Lyon (B) ;
- 29 août, à SC Toulon Var ;
- 2 septembre, à Louis-Hon (18h), vs Olympique Marseille (B).


Sous la plage, les échos. Il est vrai qu’à n’avoir d’yeux que pour les recrues déjà arrivées, l’on en avait oublié l’une, le jeune espoir marocain Ahmed Jabbari n’a pas encore quitté son pays. Âgé de 24 ans, le sociétaire du club de Botola (D2 marocaine) « nous rejoindra sous peu, en tout cas durant cet été », assure Fabien Sgarra.

Classé dans
Sport