Football (N2-J11) - Étoile FC vs Nîmes (B) à 18h samedi 9 : d’abord croquer les Crocos !

09 novembre 2019

Quel que soit l’effectif aligné – et l’on sait qu’en la matière, Michel Troin aime non seulement le turn-over, mais tout autant apporter des surprises / touches personnelles inédites à ses compositions d’équipe –, il risque d’être difficile pour les Étoilistes d’occulter totalement le rendez-vous qui suivra immédiatement cette 11e journée contre la lanterne rouge nîmoise.

L’on entend bien sûr ici le duel contre Grenoble (7e de Ligue) – tenu en échec (0-0) au Mans (17e) ce vendredi 8 – pour le compte du 7e tour de la Coupe de France la semaine prochaine, samedi 16 novembre pour une rencontre finalement programmée à 17h (et non plus 14h comme annoncé à l’occasion du tirage au sort).

À la faveur de son large succès en match inaugural de la saison le 10 août, la réserve du Nîmes olympique, nouvellement promue à ce niveau de compétition, avait sèchement battu (3-0) Lyon (B). Depuis, calme plat, trois nuls, six revers, dont les deux derniers à Moulins et contre Chasselay.
Tout logiquement, les Crocos n’ont cessé de descendre au classement pour en occuper tout aussi logiquement la dernière place à l’aube de cette 11e journée.

Ouvrir le score
et savoir se mettre à l’abri

Alors que l’on vient tout juste de dépasser le tiers initial de cette campagne 2019-2020, l’objectif assigné aux Étoilistes en début de saison sera délicat à aller chercher. Si les prestations est-varoises apparaissent assez relativement séduisantes, souvent dans des conditions climatiques difficiles – comme la semaine dernière sous une pluie battante sur le terrain du nouveau leader annécien (0-1)… mais ça vaut également pour l’adversaire –, les Fréjuso-raphaëlois manquent cruellement de réalisme. N’ayant qu’à trois reprises inscrit plus d'un but par match (2-0 devant Lyon avant de scorer trois fois à l’OM (B) la semaine suivante et présentant à ce stade de la compétition un “petit“ bilan de 12 réalisations !

Alexis Bourigeaud, maître à jouer de l'Étoile FC Fréjus - Saint-Raphaël

Encore deux matches pour Da Silva

L’on prendra en dernier exemple la dernière prestation à Louis-Hon devant Hyères, où Da Silva – qui purgera un avant-dernier match de suspension face à Nîmes (avant Monaco), et avant de potentiellement retrouver une place dans le groupe voire titulaire contre Endoume fin novembre – et ses partenaires auraient dû avoir créer un break définitif à la pause (à 3-0 ou 4-1) avant de trembler jusqu’au terme des 90 minutes de jeu.

Frustré (du résultat), mais plutôt satisfait (de la manière) pour un effectif qui, « vous n’avez pas manqué de le remarquer, a beaucoup évolué depuis la reprise, avec un rajeunissement, tant en âge qu’en sang neuf », souligne-t-il, le formateur que n’a jamais cessé d’être Michel Troin sait (espère) que ces matches difficiles pourront servir la cause de ses joueurs au final, l’expérience s’emmagasinant dans les valises étoilistes.

Michel Troin sait que l'effectif qu'il est en train de reconstruire pour l'équipe fanion étoiliste ne pourra immanquablement donner sa pleine mesure immédiatement

La scoumoune des gardiens

Les valises, ce sont celles des Nîmois que les joueurs varois aimeraient bien remplir ce samedi. Avec une attaque probablement conduite par les Bourigeaud, Tlili et autre Ouchmid, mais avec qui dans les cages fréjusiennes ?

Yanis Manero a été opéré d’une pubalgie (et pas de retour avant le terme du premier trimestre 2020. Repos et une totale guérison sont primordiales dans ce genre de blessure. Troin et le staff étoiliste avaient profité d’une « opportunité – là, c’en est vraiment une – pour intégrer dans son effectif au sortir du match contre Hyères, l’ancien portier messin et ajaccien, Oumar Sissoko (une centaine de matches au plus haut niveau) pour renforcer le poste ».

Sissoko ou Ousseni : la décision sera prise au plus tôt ce samedi matin, au plus tard juste avant le match contre le Nîmes olympique

Mais l’international malien s’est à son tour blessé à vingt minutes du terme en terre haut)-savoyarde, remplacé par Ousseni. « Il a passé une IRM de contrôle cette semaine, et une décision sera prise au sujet de sa participation au dernier moment samedi », précise Fabien Sgarra, directeur de la communication du club étoiliste.


FOOTBALL (NATIONAL 2 - J11) : ÉTOILE FC FRÉJUS - SAINT-RAPHAËL Vs NÎMES OLYMPIQUE (B)
Samedi 9 novembre, 18h - Stade Louis-Hon

Les groupes
ÉTOILE FC :
Ousseni, Sissoko, Bezzina – Adhadi, Marignale, Dumas, Russo, Mouillon, Bénard – Buisson, Bourigeaud, Gbohou, Orinel, Mourabit, Fressigot – Ouchmid, Tlili, Da Silva (suspendu), T. Keita, N’Sondé, Balmy, Mahiques. Entraîneur : Michel Troin.


Classé dans
Sport