Football (Nat.2 - J9) - L’Étoile annonce la signature du portier international malien, Oumar Sissoko

19 octobre 2019

Soigner une pubalgie demande toujours une longue période de repos. À moins de passer par l’ultime solution, l’intervention chirurgicale. Si elle est normalement moins longue, il s’agit de prendre le temps de la récupération, pour ne pas augmenter le risque de rechute.

C’est l’option pour laquelle a opté le gardien titulaire depuis deux saisons de l’Étoile FC Fréjus - Saint-Raphaël, Yanis Manero. « Il sera absent au moins jusqu’à la Noël, explique avec son accent et son “parler“ provençal le coach Michel Troin. Puis, le temps de la reprise et avant de postuler au groupe puis à une titularisation, il y a encore quelques semaines. »

Et puis, « nous avons eu cette opportunité qu’Oumar (Sissoko) soit sur le marché, libre depuis la fin de son contrat au Havre en juin dernier. C’est un gardien expérimenté, de 32 ans, qui possède un vécu important en Ligue 2 et Ligue 1. Il a joué à Metz, qui est monté de L2 en L1, à l’AC Ajaccio pour grimper de National en L2 en L1 ».

À 32 ans, Oumar Sissoko, ici avec son nouvel entraîneur Michel Troin, veut retrouver le plaisir de jouer au football après deux années plutôt blanches du côté du Havre Athletic Club

Présenté après le match

L’international malien, cousin de Mohamed Sissoko, est également passé par Orléans puis le club doyen du football français, le HAC, où il est « malheureusement resté sur deux années plutôt blanches », avoue-t-il.
Il a donc préféré venir se refaire la cerise en National 2, et se retrouvera en concurrence avec un Moyadh Ousseni, qui a bien tenu son rang devant Hyères ce samedi 19 octobre (victoire étoiliste, 1-0).

Une nouvelle toute chaude, toute chaude, puisque Oumar Sissoko a été présenté par le coach et l’entraîneur des gardiens, Michaël Fabre, à ses nouveaux concurrents au poste, mais également à l’ensemble du groupe.

Titulaire en l'absence de Yanis Manero, Moyadh Ousseni a fait le boulot ce samedi 19 octobre devant Hyères, et prouvé sa solidité devant une défense qui reste sur quatre clean-shits (matches sans encaisser de but) en cinq rencontres

Classé dans
Sport