Football (Nat.2 - J9) - l’Étoile domine Hyères (1-0) : c’eût pu être plus facile !

19 octobre 2019

« Sil y en avait un à gagner, c’était bien celui-là, soufflait, soulagé après le succès étoiliste devant Hyères (1-0), le président Alexandre Barbero. Surtout le contexte de concurrent régional déjà, mais également au classement. Là, après ce match pas facile mais rigoureux, marqué cette deuxième période solidaire et très tactique, nous revenons dans le ventre mou du classement, à un point. »

L’essentiel – les trois points pour renaître à l’ambition alors que nous atteignons déjà le premier tiers du championnat – est acquis en effet. Mais, alors que l’Étoile aurait pu se concocter une deuxième période presqu’au coin du feu, elle a décidément le don de se compliquer l’existence.

Sébastien Da Silva va obtenir le coup-franc qui permettra à Bourigeaud d'inscrire ce qui sera finalement le seul but du match...

Da Silva, le héros finalement déchû

Sébastien Da Silva aurait pu être le héros du match. Auteur d’une première banderille dès la 2e minute de jeu, histoire d’échauffer un peu plus le portier hyérois, Jérôme Scolan, il provoquera le coup-franc “platinien“ (juste à l’extérieur de la surface) qui permit à un Alexis Bourigeaud d’ouvrir le score (16e) en prenant soin d’aller nettoyer la lucarne gauche de Scolan.

Inversion des rôles trois minutes plus tard lorsque Bourigeaud déborde sur la droite, essaie de décaler Da Silva qui se précipite mais arrive un poil trop tard et Scolan, cette fois, se saisit du cuir. Qu’à cela ne tienne, le duo infernal fait encore des siennes, Bourigeaud lançant un ballon en cloche par-dessus la défense à destination de l’ex-Ruthénois qui se présente dans la surface mais est rattrapé illicitement par son défenseur. Penalty… mais Mo’ Ouchmid enleva un chouïa de trop son ballon qui s’en alla fracasser la transversale.

... puis il va chercher le penalty sur cette magnifique ouverture de Bourigeaud, mais le tir d'Ouchmid s'écrase sur la barre !

Bourigeaud - Da Silva,
intenables pendant 30 minutes

Un nouveau fait marquant vînt clôturer cette demi-heure de folie. Demi-heure parfaitement maîtrisée certes, où l’Étoile affolait son voisin de l’ouest, mais une demi-heure de folie. Lorsqu’à la 32e, après que l’arbitre eût sifflé un coup-franc, Fabien Aleo provoqua apparemment qui tomba dans le piège et lui aurait asséné une “fausse grosse“… caresse.
Conseillé par son collègue de la touche, l’arbitre Cédric Mouysset, même si une simple petite biscotte aurait suffi, eût la bonne décision d’expulser les deux protagonistes. Un partout, la balle au centre, mais toujours 1-0 au tableau d’affichage pour les locaux.

Michel Troin tente de calmer l'euphorie ambiante qui gagne ses joueurs après avoir obtenu le penalty. Mais...

Quelque part, l’opération n’était pas complètement manquée pour des Hyérois peu en confiance et dépassés par l’envie offensive étoiliste, puisque l’intensité du jeu tomba légèrement…

Delvigne leur a tout fait !

Autre physionomie de match après le repos, Michel Troin optant pour un jeu d’attente, plus tactique. « On s’est rapidement aperçus que leurs attaquants ne se montraient pas très dangereux. Comme nous avons retrouvé une certaine assise défensive, autour des expérimentés Marignale et Dumas, Keita à gauche et Perracino sur le côté opposé, on les a laissés venir. Mais je crois qu’Ousseni n’a eu qu’une frappe cadrée à négocier. »

Magistral coup-franc de Bourigeaud qui inscrit le but décisif

Et puis, avec les “six poumons“ d’un époustouflant Raph’ Delvigne et d’un à peine moins magnifique Théo Bénard, les Étoilistes lançaient leurs banderilles de loin, à vitesse grand V, à l’image encore de ce déboulé sur presque toute la longueur du terrain de Jonathan N’Sondé, tout juste entré en jeu, malheureusement mal conclu par Akim Orinel.

Prochain arrêt en gare d’Annecy !

La conclusion, pourtant, restera heureuse pour les Étoilistes et le “patron“ Michel Troin : « Il fallait ces trois points. Alors le résultat brut est un peu décevant, mais ce match est rassurant sur notre niveau défensif. Après, les circonstances au classement ont fait que le groupe avait besoin de retrouver de la confiance, de la stabilité. C’est un groupe considérablement remanié depuis le début de saison, rajeuni sur l’état civil, mais également dans les têtes. »

Théo Bénard (ici au duel), et encore plus Raph' Delvigne (au second plan) ont joué un rôle importantissime au cœur de la récupération fréjusienne

Encore le formateur qui parle et, surtout, qui se satisfait de voir son « projet (de recomposition du groupe avec l’apport de sang neuf notamment, Ndlr) se mettre en place et se concrétiser peu à peu au fil des matches ».

Prochain rendez-vous en Coupe de France, puis un chaud déplacement chez le dauphin du TGV Louhans-Cuiseaux, Annecy favori déclaré à la montée en National !

Retrouvez les meilleures images de ce derby varois entre l’Étoile FC et le Hyères FC.

À l'issue de la rencontre, Michel Troin a présenté le portier Oumar Sissoko, tout juste débarqué en terre fréjusienne pour palier l'absence de Yanis Manero, récemment opéré d'une pubalgie

 

Classé dans
Sport