FOOTBALL (National 2) : à 72h des trois coups, entraînement de haute volée pour l’Étoile !

07 août 2019

Pro, souriant, disponible, serein… tel s’est présenté l’entraîneur étoiliste, Michel Troin, ce mercredi 7 août, en fin de matinée à l’issue d’un entraînement où il n’aura pas ménagé ses troupes. Le nouvel homme fort du sportif étoiliste nous a gentiment accordés une longue interview que nous publierons ici-même, ces prochaines heures sur ce site, avant le premier match du championnat, cru 2019-2020 !

Vendredi en effet, l’équipe intercommunale de l’est-Var rejoindra la Bourgogne et Chasselay, cette commune entre Lyon et Villefranche-sur-Saône, dans les monts d’Or Azergues, pour les trois coups du championnat face à ce qui sera certainement l’un des outsiders de ce groupe D de National dans l’optique de l’accession en National.

Entraînement spécifique des gardiens sous la conduite de Michaël Fabre

On l’a dit, Michel Troin, sous le regard attentif de son staff au grand complet – Morgan Amalfitano, directeur sportif, Rémy Vercoutre, adjoint, Michaël Fabre, en charge des gardiens, Loan Mirmont, préparateur physique et Tom Galbois, kiné – a proposé à la vingtaine de joueurs présents deux heures à haute volée, intensives. L’après-midi sera consacré aux soins l’après-midi, et la journée de jeudi plus “cool“ et basée sur la récupération.

Jeudi : au programme, soins
et entraînement allégé

Plusieurs fois, le coach a longuement pris ses joueurs pour discuter avec eux. Extraits.

« Physiquement, on est biens là (…) Chacun doit jouer avec ses qualités, certains seront plus physiques, d’autres plus techniques. Chacun doit jouer dans son registre, celui où il possède les meilleurs atouts. Mais, par contre, il doit aller jusqu’au bout de son investissement. Seb (Da Silva), il a le sens du but, Akim (Orinel), c’est son agilité balle au pied, Karim (Tlili), il est “fou“, et il peut marquer à tout moment… À côté, il faut des mecs qui courent pour récupérer le ballon (…) Et, au final, c’est tout cet ensemble, l’amalgame, qui fera la différence… »

Surtout, le technicien fayençois – toujours formateur dans l’âme – a fait travailler ses garçons jusqu’à plus soif ce mercredi matin. Terminant, après des séries de courses, par une opposition 6 Vs 6 (plus les gardiens -> trois équipes qui alternent), histoire de simuler un money-time d’un “vrai“ match de compétition, ces dernières minutes où souvent, très souvent, de plus en plus souvent se fait aujourd’hui la décision !

Répondre présents jusqu’au bout !

« Je ne connais pas du tout ce championnat, avouera quelques instants plus tard Michel Troin. Mais ce n’est pas grave. En qualité de formateur, chaque opposition d’une année sur l’autre était un saut dans l’inconnu. Y compris pour ma propre équipe en début de saison. L’avantage est que je peux m’appuyer ici sur l’expertise et l’expérience de garçons comme Michaël Fabre, ou des joueurs parmi les plus anciens, les Delvigne, Orinel, Gbohou, Tlili, Ouchmid… habitués aux joutes de ce championnat. L’entraîneur d’Aubagne, que nous avons affronté samedi dernier, qui a joué Hyères ou encore Toulon ces dernières semaines, m’a juste dit que nous présentions un groupe intéressant… »

Une séance de travail avec Gaëtan Deneuve,
ex-gardien devenu arbitre

Michel Troin a également profité cette semaine de Gaëtan Deneuve, l’ancien étoiliste qui a stoppé sa carrière de gardien de but pour embrasser celle… d’arbitre – il a d’ailleurs officié samedi dernier en amical lors de l’opposition devant Aubagne – pour organiser « une séance travail » avec “l’homme en noir“. « D’autant plus intéressante qu’il a ce passé d’ancien joueur, connaît tout particulièrement ce niveau, et également de nombreux joueurs de l’effectif dont il faisait partie il y a peu encore. »

Au moins les Étoilistes sont avisés des dernières évolutions en la matière et avertis… pour éviter de l’être en match justement !

Une séance de travail spécifique “règles du jeu“ a été organisée avec l'ancien gardien étoiliste, aujourd'hui, “homme en noir“, Gaëtan Deneuve. De quoi avertir tous les Étoilistes... avant la biscotte jaune !

Letiévant, Orinel et Fachan forfait

Pour ces trois coups du championnat samedi, Michel Troin disposera d’un groupe amputé d’Antoine Letiévant (accident domestique), Akim Orinel – « la micro-déchirure est OK, confie la cap’tain. J’ai repris la course cette semaine, l’entraînement collectif la semaine prochaine, et je pense que je postulerais pour le match à Marignane, ou la semaine suivante pour la première à domicile contre Martigues. Mais autant bien se soigner et ne pas se précipiter, surtout en début de saison » – ou encore Marc Fachan (opéré d’une hernie discale en février).

Seule la course figure au programme d'Akim Orinel pour l'heure, lui qui se remet doucelent d'une micro-déchirure au haut de la cuisse droite

Pour le reste, tout le monde devrait monter dans le bus, y compris Alexandre Mourabit, victime d’un coup involontaire au-dessus de la malléole qui l’a contraint à stopper l’entraînement ce mercredi, Mo’ Ouchmid (absent cette semaine pour raisons personnelles).

Après, il n’y a plus qu’à…


Le groupe fréjusien (à choisir parmi)
• Gardiens :
Yanis Manero, Vincenzo Bezzina, Moyadh Ousseni ;
• Défenseurs :
Raphaël Delvigne, Bellony Dumas, David Russo, Stéphane Marignale, Amir Adhadhi, Julien Mouillon ;
• Milieux de terrain : Julien Faubert, Théo Bénard, Sackre Gbohou, Arnaud Buisson, Mohamed Ouchmid, Alexis Bourigeaud, Bilel Serboub ;
• Attquants : Sébastien Da Silva, Julien Mahiques, Marvin Fressigot, Karim Tlili, Alexandre Morabit.

 

Classé dans
Sport