Football (National 2) - Étoile FC Fréjus-Saint-Raphaël : play-off ou saison blanche ?

15 février 2021

L’équation est simple, soit on reprend vite et on essaie d’aller disputer cette phase de play-off et play-down imaginée par les instances, soit on se dirige tout droit vers une nouvelle saison blanche et des championnats, à l’arrêt depuis octobre… et qui risquent de le rester !

Pour le coach de l'Étoile, Jean-Guy Wallemme, il importe de continuer à se préparer comme si... mais sans se montrer trop rébarbatif pour ne pas lasser les joueurs

Pour l’Étoile Football Club Fréjus-Saint-Raphaël, le club du président Barbero, la saison dernière s’était arrêtée au mois de mars, à l’annonce du premier confinement.

D’abord suspendu - à l’aube d’une 22e journée où le club est-varois devait accueillir la réserve de l’OM -, le championnat de N2 n’allait jamais reprendre et Fréjus concluait la campagne 2019-2020 à la 7e place (27 pts, 6 victoires et autant de défaites et 9 rencontres achevée sur un score de parité).

Une saison pas tout à fait blanche, puisque le leader au moment de l’interruption (Annecy, 42 pts, devant Grasse, 40 pts) se voyait octroyer un billet pour l’étage supérieur.

C'est pourquoi le préparateur physique, Loan Mirmont, avait concocté en ce début de semaine une randonnée pour sortir des sentiers battus

L’Étoile 5e en embuscade

La présente campagne, lancée le 22 août, allait pour sa part être stoppée encore plus tôt que sa devancière. Très exactement au soir de la 9e journée (27 octobre) - que ne jouera finalement pas l’Étoile qui devait affronter le RC Grasse à cette occasion -, et alors que la lutte demeurait serrée en tête d’un classement alors dominé par Aubagne et le Goal FC (ex-Monts d’Or Azergues), avec 17 points, devant le duo Toulon-Martigues nanti de 16 points et l’Étoile, 5e et pointant une unité derrière (15 pts).

 

À ce jour, près de trois mois et demi plus tard, la situation demeure au point mort. Non considéré professionnel, le 4e niveau national qu’est le N2 reste donc à quai. Le secrétaire général du club étoiliste, Antoine Mancino, est également représentant des clubs de National 2 (4e niveau national) auprès de la “3 F“ (Fédération française de football).

Antoine Mancino, représentant des clubs méditerranéens auprès de la Fédération, plaide pour que le championnat de N2 soit considéré à l'instar de la Ligue 1, la Ligue 2 et le National

« Ce championnat de National 2 propose de nombreux contrats fédéraux », les joueurs sont donc pour la majorité d’entre eux semi-professionnels. Antoine Mancino et ses collègues essaient donc depuis de nombreuses semaines que l’on considère le championnat de N2 « comme les clubs pros de L1 et L2, mais surtout de National. À ce jour, le ballon est dans le camp du ministère des Sports ».

« Aucune visibilité,
aucune perspective »

De son côté, le coach Jean-Guy Wallemme gère bien évidemment l’aspect “terrain“. « On fait en sorte de garder autant la forme physique que l’état d’esprit, confie le Nordiste. Même si rien n’est facile car, comme tout le monde, nous n’avions aucune visibilité. Mais nous sommes tous dans la même situation en fait, hors peut-être ceux qui ont joué la Coupe de France ces derniers week-ends. »

Longtemps bloqué au Maroc, le joueur de l'AS Salé, Ahmed Jabbari, est arrivé à Fréjus et s'intègre peu à peu dans l'effectif étoiliste

Pour l’ex-Lensois, « on essaie de planifier du mieux possible les séances et la suite de la saison, de conserver un certain esprit de compétition même s’il manque invariablement l’adrénaline des jours de match. Le challenge est là justement, de conserver un esprit de jeu et gérer l’aspect physique sans pour autant se montrer trop rébarbatifs non plus ».

Un seul fait certain :
l’incertitude !

Mais plus le temps passe et plus la décision de reprise se fait attendre, plus coach Wallemme affiche un certain pessimisme : « il sera à tout le moins compliqué de finir le championnat. Après, les contrats vont jusqu’au 30 juin, donc on peut jouer jusqu’à cette date. »

Durant cette coupure du championnat, l'Étoile a enregistré une nouvelle recrue en la personne du joueur gabonais Johan Branger, attaquant en provenance du club de Oldham Athletic FC (D3 anglaise), auparavant formé à l'AJ Auxerre

La situation n’est donc pas des plus idéales pour les footballeurs est-varois. Quand bien même « nous respectons totalement les gens en difficulté, conscients de ne pas être les plus à plaindre, nous restons des sportifs et notre métier, c’est de jouer au football. Cela nous manque ».

Mais dans le foot comme ailleurs, une seule chose règne : l’incertitude…

Des oppositions internes, c'est de cela que se nourrissent pour l'heure les joueurs de l'Étoile, ici Ryad Nadifi, Thomas Ouelembo et le portier Clément Lumé (photos © D.R. Patricia Lafabrie - Étoile Media)

Classé dans
Sport