Football (National 2 - J18) : l’Étoile FC dégraisse puis se rengraisse avant Grasse

07 février 2020

Quel “onze“ titulaire alignera ce samedi soir Charly Paquille, l’entraîneur étoiliste ? Une chose est sûre, ne seront pas présents sur la pelouse de Louis-Hon au moment d’affronter le voisin du “06“, le RC Grasse, les Sébastien Da Silva, Antoine Letiévant, Tom Perracino, Amir Adhadhi ou encore Marc Fachan, qui ont quitté Fréjus et la Côte d’Azur au cours de ces derniers jours (*).
En revanche, peut-être assistera-t-on aux débuts sous la tunique étoiliste des deux derniers arrivés, Anatole Ngamukol et Thomas Oualembo.

Théo Bénard effectue une belle saison au sein de l'effectif étoiliste. Il a d'ailleurs été prolongé par le staff et les dirigeants du club
Mélange jeunes prometteurs/
anciens expérimentés

Le premier nommé, expérimenté (32 ans) attaquant d’un gabarit moyen mais néanmoins physique (1,76 m pour 71 kg), a beaucoup bourlingué. Formé au Red Star, il a connu la Super League (D1) helvétique (17 matches avec le FC Thoune, puis 76 apparitions en trois saisons sous le maillot des Grasshoppers de Zürich, avant de revenir en France. Deux saisons et 67 matches de Ligue 2 avec le Red Star – et sa meilleure année en 2015-2016 avec 11 buts en 31 matches –, puis 26 rencontres avec le Stade de Reims lors de son accession en Ligue 1 voici deux ans. Barré en L1 en Champagne, Ngamukol avait rejoint l’Allemagne et le Fortuna Cologne l’an dernier (D3 allemande).

Thomas Oualembo est lui aussi un joueur offensif, capitaine des U19 de l’Olympique lyonnais – avec qui il a notamment joué la Youth League –, et qui compte par ailleurs 28 apparitions avec la réserve de l’OL en N2 ces deux dernières saisons. Ce Franco-Congolais de 1,78 m et 72 kg, aura 21 ans le 6 avril prochain et tentera de trouver du temps de jeu à l’Étoile, lui, avait été laissé libre par son club formateur l’été dernier. Attaquant rapide et technique avec « un style de jeu ressemblant un peu à celui d’Alexandre Lacazette », confiait-il il y a quelques temps, Oualembo, essayé au FC Nantes, n’avait cependant pas troué de point de chute ces derniers mois.

Stéphane Marignale toujours précieux dans le cœur de la défense de l'Étoile
Première apparition à Martigues
pour Jamrozik et Dieye

Quelques jours auparavant, le club du président Barbero avait déjà renforcé son secteur offensif, en manque criant de réalisme depuis le début de la présente campagne et encore plus d’un “tueur de surface“ capable de rôder dans les 18 m adverses pour venir porter le coup de butoir.
Romain Jaromzik, 22 ans, passé par le centre de formation du Losc, avait éclaté aux yeux du foot lors de la saison 2016-2017 avec Dunkerque (21 matches de national) avant de rejoindre Le Puy (17 matches en N2 en 2018-2019, année de l’accession en National). Lui aussi veut se relancer après un début de saison raté dans la Loire (seulement 4 apparitions avec l’équipe (B) du Puy) et a disputé ses premières minutes (15’) sous les couleurs étoilistes à Martigues.

La 4e recrue du mercato hivernal, Ehadji Dieye, était quant à elle titulaire dans l’ente-jeu étoiliste en terre martégale. Ce milieu de terrain sénégalais de 31 ans, solidement charpenté (1,80 m, 78 kg), s’était perdu depuis le début de saison du côté de Shiltigheim, après quatre saisons pleines à l’Entente Sannois-Saint-Gratien (57 matches de N2 puis 62 de National sur deux saisons, 2017-2019), auxquelles il faut en ajouter quatre autres, toujours en National, avec Pacy-sur-Eure (31 matches) puis le Red Star (76 sorties en trois campagnes).

Grasse toujours ambitieux

L’Étoile espérait qualifier Ngamukol et Oualembo pour la venue de Grasse ce samedi. Pour un match encore une fois capital pour le représentant est-varois Le club maralpin, lui, se porte bien, toujours présent dans les hauts sphères de ce groupe D de N2 – il y a même occupé la première place durant quatre journées – et demeure en embuscade dans la course à l’accession (4e à 3 pts du leader annécien). Seulement, après une série de six victoires consécutives, le club grassois s’est un peu enrhumé une fois l’hiver venu, n’obtenant qu’un point lors des trois dernières sorties.

Saffour, retour en fanfare ?

Mais le match n’en sera pas plus aisé pour les Étoilistes, d’autant que le RC Grasse alignera sans doute l’une de ses recrues estivales, Antoni Saffour, de retour au premier plan. L’ex-volcanique joueur de l’Étoile voici deux saisons a connu une année de galère, blessé, et n’a pu reprendre qu’en novembre dernier. Il sait son ancienne équipe « expérimentée, avec beaucoup d’expérience, programmée pour jouer la montée chaque saison. Mais je pense qu’avec notre effectif et notre style de jeu, nous pouvons empocher les trois points ».

Antoni Saffour, sous la tunique étoiliste, lors d'un match de préparation de la saison 2017-2018 face à Monaco. Le joueur né à Bastia évolue désormais sous les couleurs du RC Grasse

Saffour (2 buts) et ses partenaires se sont toutefois un peu rassurés devant l’AS Cannes en amical cette semaine, s’imposant 3-1 face à la nouvelle équipe d’Evander Moreira, 9e de National 3. Avec un Saffour retrouvé et le retour au club de Samy Bagdhadi (22 ans et 3e buteur devant Cannes), qui a mis fin prématurément à son aventure pro avec l’AS Saint-Étienne, les Grassois semblent en revanche de nouveau d’attaque !


FOOTBALL - NATIONAL 2 J18
ÉTOILE FC vs RC GRASSE
Samedi 8 février, 18h
Stade Louis-Hon - Saint-Raphaël 

Entrée : 5 € (ouverture des guichets à 16h45)
Organisation : Étoile FC Fréjus-Saint-Raphaël
Tél. 04 94 17 37 37


(*) Des joueurs ayant quitté l’Étoile FC ces dernières semaines, quasiment tous ont déjà retrouvé un nouvel employeur.
Sébastien Da Silva, actuel dernier buteur étoiliste puisqu’il avait signé l’égalisation lors de l’ultime sortie fréjusienne en terre martégale, a ainsi filé sur l’Île de Beauté pour signer dans un club mythique, le SC Bastia, qui poursuit sa remontée de division en division, actuellement à la lutte (43 pts chacun) avec Sedan (et Yasser Baldé et Neupoc Mendy) dans le groupe A de N2. Da Silva était le meilleur buteur de cet exercice pour l’Étoile (4 buts en 9 matches) et avait inscrit 11 buts lors de sa première saison dans l’est-Var.
Antoine Letiévant a rejoint l’Auvergne et Chamalières, qui lutte pour ne pas descendre dans le groupe C de N2. Le 18 avril prochain, il pourrait affronter Marc Fachan sur le terrain de Bergerac. L’ex-défenseur dunkerquois, qui ne s’est jamais réellement imposé à l’Étoile, a rejoint son capitaine de frère (Damien) en Dordogne, le club périgourdin, 4e dans ce groupe C, suivant la lutte pour l’accession entre Sète et Blois de loin (26 pts à 8 et 13 longueurs des leaders).
À noter enfin qu’après Théo Bénard, le milieu de terrain Alexis Bourigeaud (20 ans) a signé son premier contrat fédéral et est désormais lié avec l’Étoile jusqu’en juin 2021.

Alexis Bourigeaud, ici buteur sur coup-franc face à Hyères a signé un premier contrat fédéral avec le club intercommunal, liant les deux parties jusqu'en juin 2021

Classé dans
Sport