Football (National 2 - J7) – Étoile bat Louhans-Cuiseaux 2-0 : trois points, c’est déjà bien !

26 septembre 2020

Trois points, et c’est tout, serait-on presque tenté de dire à l’issue de cette rencontre, certes victorieuse (2-0) face à Louhans-Cuiseaux, mais sans que l’Étoile se soit avérée réellement convaincante. Le club est-varois n’en retrouve pas moins le fauteuil de leader de son groupe de National 2, à égalité avec le Goal FC qui a laminé la réserve monégasque (6-1).

Il aura fallu attendre quelque 80 minutes pour voir l'Étoile débloquer la situation face à des Bressans valeureux et combattifs

Après le non-match – tout du moins en première période – de ses joueurs à Rumilly-Valières la semaine passée, Jean-Guy Wallemme attendait une réaction de son groupe face à une équipe bressane, déjà vaincue à trois reprises en trois matches loin de la Bourgogne. Qui plus est après une semaine difficile question entraînement, « à jongler avec les intempéries, à s’entraîner sur du synthétique pour préserver la pelouse de Louis-Hon », à propos de laquelle le coach nordiste a eu des mots durs dans la presse locale en présentation de ce match.

Tiecoro Keita est rapidement descendu d'un cran, pour venir occuper le couloir gauche après la sortie de Ryad Nadifi
Difficile de mettre
son jeu en place

Pour autant, le terrain, bosselé et sur lequel il est assurément difficile de poser le jeu, n’est pas seul responsable de la prestation quelque peu apathique des Étoilistes. Malgré une première occasion dès la 3e minute, un jeu rapide conclu par une reprise de volée en déséquilibre de Gouassou Sackho – pour sa première à Louis-Hon – et qui permit au portier louhannais, Étienne Métro, de réussir une belle envolée pour boxer le ballon.

Il fallut ensuite attendre la demi-heure de jeu et un corner joué en deux temps entre Orinel et Jamrozik, le centre du milieu fréjusien trouvant Oualembo pour une très jolie tête… juste au-dessus de la barre transversale.

Mahamadou Konté a retrouvé un peu de jus mais demeure encore loin de son niveau de performance de début de saison

Entre-temps, Jean-Guy Wallemme avait déjà dû opérer un premier changement avec l’entrée de Thomas Oualembo justement, en lieu et place d’un Ryad Nadifi qui, pour sa première titularisation depuis son retour dans l’est-Var, eut la malchance de se blesser rapidement (13e) – « sans doute une déchirure », pensait-il après match.

Thomas Oualembo a remplacé Rayd Nadifi et s'est montré combattif, récompensé par ce qui sera finalement une passe décisive sur l'ouverture du score signée Orinel

Mais surtout, l’équipe locale se heurtait à un groupe bressan « parfaitement en place, concédait après coup JGW, avec beaucoup de densité dans le cœur du jeu. Ils savent faire, c’est une belle équipe ». Et la sortie prématurée de Nadifi contrecarra les plans du coach varois, « avec Raph’ (Delvigne, Ndlr) de l’autre côté, on comptait sur les montées de nos latéraux pour les déséquilibrer ».

Premier but sous ses nouvelles couleurs pour l'ancien joueur d'Andrézieux, Gouassou Sackho
Les latéraux “out“

Ainsi, longtemps on crut revenir quelques mois en arrière, avec d’énormes difficultés côté étoiliste pour mettre son jeu en place. « Si Konté a montré un peu plus de jus, Orinel a eu du mal car il est difficile pour un joueur comme lui d’exprimer sa technique sur un terrain comme ça. Et puis, d’autres ont aussi montré un peu de difficultés. Je pense à Delvigne, qui a déjà beaucoup donné depuis le début de saison et, en plus, il s’est blessé, même si je pense que cela n’est pas trop grave… »

Impression confirmée par l’intéressé qui avançait « une béquille » mais aussi une crainte, « ç’a tiré un peu sur le tendon, je ne sais pas trop ».

Gouassou Sackho débloque son compteur

Fort heureusement, aussi brouillonne fut-elle souvent, l’attaque locale réussit enfin à trouver l’ouverture à quelque dix minutes du terme. « Je pensais que l’on marquerait sur un coup de pied arrêté, soulignait encore Jean-Guy Wallemme. Finalement, cela n’aura pas été le cas. Mais j’avais dit aux gars à la mi-temps que cela se jouerait sur des détails. » Le détail, ce fut en fait « cette expulsion » de Abdou à la 70e minute de jeu pour un tacle haut sur le genou de Bekhechi.

L'autre Sacko du groupe étoiliste, Ibrahima de son prénom

Dix minutes plus tard, un centre-tir de l’ancien Lyonnais Oualembo trouvait Orinel qui coupait la trajectoire du ballon au premier poteau, le cuir frappant justement le poteau droit des buts de Métro avant d’aller faire trembler les filets (80e). Gouassou Sackho eut dans la foulée l’occasion de faire le break mais son ballon s’envola bien trop haut. L’ancien joueur d’Épinal et d’Andrézieux allait finalement se reprendre dans les arrêts de jeu (94e), en mystifiant le portier adverse d’un maître tir dans la lucarne à l’issue d’un contre rapidement mené.

Coupe de France = respect

Au final, l’Étoile remporte son troisième match sur sa pelouse cette saison, avec sept buts inscrits et aucun encaissé. Maintenant, place à la Coupe de France dimanche prochain à Fos-sur-Mer, face à une équipe de Régionale 1. L’occasion « pour moi de maintenir le rythme d’une part mais tout en effectuant un turn over pour laisser certains se reposer. À ceux qui jouent moins et qui seront sur la pelouse de saisir la perche. Une chose est sûre, on ne galvaudera pas ce match, par respect pour la compétition et pour l’adversaire ».

Dès le début de la seconde période, David Russo a pris le relais de son capitaine, Raphaël Delvigne, blessé

NATIONAL 2 - 7e journée
ÉTOILE FC bat Louhans-Cuiseaux FC 2-0 (0-0)

Buts Étoile FC : Orinel (80e), G. Sackho (94e)

Étoile FC : Lumé – Delvigne (cap.) (puis Russo 49e), Dumas, Mouillon, Nadifi (puis Oualembo 13e) – I. Sacko, Konté, Orinel, Keita – Jamrozik (puis Bekhechi 75e), G. Sackho. Entraîneur : Jean-Guy Wallemme.

 

 

 

Classé dans
Sport