Football - N2 : l’Étoile prépare la reprise dans l’ombre

14 juin 2020

Pour l’Étoile FC Fréjus - Saint-Raphaël, la saison s’est brutalement arrêtée le vendredi 13 mars, à la veille de recevoir la réserve de l’OM et alors qu’il restait 9 journées à disputer dans le championnat de National 2. À ce moment-là, la formation intercommunale restait invaincue en 2020 en championnat (2 victoires, 4 nuls) – alors qu’il y avait eu ce revers (0-2) à l’Allianz Riviera de Nice pour le compte des 32es de finale de la Coupe de France début janvier, après avoir joué en infériorité numérique durant plus d’une heure –, et semblait se diriger vers un maintien pour le moins attendu.

Akim Orinel et Raphaël Delvigne seront toujours étoilistes la saison prochaine, deux joueurs fidèles parmi les fidèles

Car il ne sera pas vain de dire que la campagne 2019-2020 aura été partiellement manquée pour les hommes de Michel Troin, remplacé aux commandes de l’équipe fanion à la trêve des confiseurs par le traditionnel “pompier de service“, j’ai nommé Charly Paquille.

Il aura une nouvelle fois été l'un des héros de l'aventure étoiliste en Coupe de France. À lui seul, Karim Tlili aura éliminé Grenoble en 128es de finale

2019-2020 : exercice raté…
malgré la Coupe !

Partie avec des ambitions d’accession, à tout le moins de jouer le haut de tableau après sa 2e place de l’exercice précédent, l’Étoile s’est rapidement heurtée à un recrutement en partie manqué (Amalfitano dans le staff, Faubert sur le terrain), hors les arrivées du prometteur mais encore tendre Alexis Bourigeaud et du solide attaquant rapidement reconverti latéral gauche, Tieoro Keita.

Des atermoiements en coulisses (Amalfitano et/ou Vercoutre au relais de Troin) et au sein de l’effectif (arrivées en cours de saison de N’Sondé, Perracino – arrivé en septembre 2019, reparti moins de cinq mois plus tard –,  du gardien Sissoko, Balmy, Oualembo, Jamrozic, Dieye ; départs d’Adhadhi, qui a signé à Hyères, de Letiévant vers Chamalières, de Fachan à Bergerac ou encore de Da Silva pour le SC Bastia) qui n’auront certainement pas plu au premier des supporters étoilistes, le président himself, Alexandre Barbero.
Lequel se sera montré l'auteur d’une grosse colère contre ses hommes après la pénible et très difficile qualification (aux TAB) de son club pour les 32es de finale de la Coupe, les murs du vestiaire de Louis-Hon en tremblent encore !

Jean-Guy Wallemme sous les couleurs sang et or du RCL : c'était encore le temps des images Panini, sans faire offense au nouveau coach étoiliste bien sûr...

Wallemme, Lensois pur jus

Pour l’Étoile, confinement aura donc rimé avec revirement. Rapidement rassurés sur leur maintien définitif, les dirigeants varois ont opté pour la venue d’un technicien reconnu en la personne de Jean-Guy Wallemme, Nordiste et plus exactement Lensois pur sang (431 matches sous les tuniques du RCL), qui viendra « apporter une “vraie“ autorité aux commandes du groupe fanion », dixit Fabien Sgarra, directeur général du club. Non que le club conteste ici celle de Charly Paquille, qui est promu directeur du recrutement, mais un renouveau était nécessaire pour relancer l’effectif étoiliste.

Au même titre que Loan Mirmont (préparateur physique) et Tom Galbois (kiné), Mickaël Fabre demeure à son poste à l'entraînement des gardiens de l'EFC FSR

Hors Wallemme, qui espère poser pour un temps ses valises dans le Sud de la France, le staff technique fréjusien demeure inchangé, autour de Mickaël Fabre, entraîneur des gardiens, Loan Mirmont, préparateur physique ou encore le kiné Tom Galbois.

L’effectif étoiliste, lui, a perdu plusieurs éléments lors de cette intersaison. À commencer par celui qui aura passé quatre saisons au club, le massif milieu Sackre Gbohou qui rejoint une autre Étoile sportive, celle de Vertou Foot en l’occurrence, ambitieux club de N3.
Alors qu’Arnaud Buisson, arrivé d’Hères en 2017 après être passé par Toulon, poursuit un peu plus sa migration vers l’est (il a signé au RC Grasse, dauphin d’Annecy l’an passé), le portier Yanis Manero et l’attaquant Alexandre Mourabit ont tous deux décidé de poursuivre leurs carrières du côté d’Angoulême (8e du groupe C de N2).

Jérémy Bekhechi sera le successeur de Da SIlva à la pointe de l'attaque fréjusienne : "une bonne pioche pour l'Étoile", dixit l'ancien Varois, Yasser Baldé (photo © CS Sedan Ardennes),

 

Les paris Boukoftane et Jabbari

Pas moins de cinq nouvelles recrues ont déjà été enregistrées du côté de l’Étoile.
Un tout jeune gardien, en la personne de Yanis Boukoftane, Étoiliste en 2018 mais parti s’aguerrir chez les U19 Nationaux de l’AS Cannes la saison écoulée (11 matches titulaire sur 19 joués en championnat), alors que confiance sera vraisemblablement accordée à Moyadh Ousseni en qualité de portier titulaire.

Autre arrivée qui ressemble à un pari sur l’avenir, celle du jeune arrière Ahmed Jabbari (24 ans), dont on sait simplement qu’il évoluait en Botola 2 (2e division marocaine) au sein de l’AS Salé et qu’il a été international militaire avec la sélection marocaine.

Ibrahima Sacko, appelé à devenir le patron de l'entre-jeu étoiliste (photo © Football Bourg-en-Bresse Péronnas)

Ibrahima Sacko,
l’expérience du National

Plus percutantes sont les recrutements de l’arrière gauche franco-sénégalais Lassana Diakhaby (24 ans) et du milieu central ou milieu droit, franco-malien pour sa part, Ibrahima Sacko (27 ans).

S’ils sont tous deux natifs d’Île-de-France (Bussy-Saint-Georges et Meulan-en-Yvelines), leurs carrières épousent des trajectoires bien différentes. Le premier, titulaire d’un Bac STMG, a évolué avec les U17 de l’ESTAC (Troyes) et a même porté la tunique bleue dans cette catégorie d’âge. Diakhaby s’est ensuite exilé au Royal Excelsior Virton (D1 amateurs belge), avant de passer la frontière vers le Luxembourg (au FC Rodange 91, en D1 puis D2 luxembourgeoises). Il évoluait la saison passée à Trélissac (N2, 19 matches titulaire en championnat) avec l’ancien Fréjusien Mohamed Soly, mais aura été l’un des deux )à manquer son tir au but face à Yohann Pelé et l’Olympique de Marseille en 32es de finale de Coupe de France (1-1 AP, 2-4 aux TAB).

Lassana Diakhaby a joué en Belgique et au Luxembourg. Il jouait l'an passé à Trélissac, en National 2 (photo © Trélissac FC)

Ibrahima Sacko, lui, possède un solide bagage en National. Avec Boulogne (21 matches en deux saisons), l’Athletico Marseille (24 matches et 5 buts en 2017-2018) et enfin Bourg-Peronnas (45 matches sur deux ans, 17 l’an dernier). Le milieu au gros volume de jeu, et qui aime se projeter vers l’avant, a également joué en CFA2 (avec Brest et la “B“ de Boulogne) et en CFA (régulier à 20 matches-saison avec VA en 2011-2012 puis 2012-2013 et l’Entente Sannois-Saint-Gratien en 2013-2014, soit 60 apparitions à ce niveau).

Yasser Baldé : « Bekhechi,
un bon coup pour Fréjus »

Enfin, la 5e (pour l’heure) nouvelle tête étoiliste – l’attaquant de 27 ans, Jérémy Bekhechi – semble être une bonne pioche, au regard des regrets affichés par les supporters sedanais sur les réseaux sociaux à l’annonce de son départ, mais encore aux dires de son désormais ex-partenaire et ancien de la maison Étoile, Yasser Baldé. « Il n’est pas pour rien dans notre grosse saison l’an passé, avoue l’ancien défenseur natif du Luc. Notamment ces 13 victoires en 13 journées, accompagnées d’un joli ratio 23 buts marqués, aucun encaissé. Jérémy est vraiment un joueur de qualité, surtout si le collectif se met à son service. Je pense qu’il conviendra bien à Fréjus, c’est quelqu’un de très discret, qui reste dans son coin mais est très concentré sur son boulot. Il n’a pas été meilleur buteur du club pour rien lors de sa première saison à Sedan ! »
Auteur de 13 buts en 26 matches avec les Ardennais il y a deux ans (4 réalisations en 15 apparitions pour la saison écoulée), Bekhechi a également évolué en National, avec Quevilly-Rouen et Lyon-Duchère.

Mo' Ouchmid est appelé à évoluer une saison supplémentaire sous la tunique étoiliste

Voilà en tout cas l’état des forces du futur effectif étoiliste, encore certainement amené à évoluer. La phase de pré-reprise post-confinement est aujourd’hui achevée, la reprise officielle de la saison 2020-2021 étant fixée au 2 juillet. Le championnat, lui, reprendra(it) le samedi 22 août, enfin l’entrée en Coupe de France, au stade du 4e tour de la compétition, s’effectuerait le 4 octobre.


ÉTOILE FC FRÉJUS-SAINT-RAPHAËL : MERCATO 2020

• Ils arrivent : Jean-Guy Wallemme (entraîneur, C’Chartres Football), CJérémy Bekhechi (CS Sedan-Ardennes, N2), Ibrahima Sacko (Football Bourg-en-Bresse Péronnas 01, N1), Lassan Diakhaby (Trélissac FC, N2), Ahmed Jabbari (AS Salé, D2 Maroc), Yanis Boukoftane (AS Cannes, U19N).
• Ils partent : Arnaud Buisson (RC Grasse, N2), Alexandre Mourabit et Yanis Manero (Angoulême Charente FC, N2), Oumar Sissoko.
• Ils restent : Moyadh Ousseni, Vincenzo Bezzina (gardiens) – Belony Dumas, Tieoro Keita, Julien Mouillon, Stéphane Marignale, David Russo, Joakim Balmy (défenseurs) – Théo Bénard, Raphaël Delvigne, Akim Orinel, Jonathan N’Sondé, El Hadji Dieye, Alexis Bourigeaud (milieux de terrain) – Karim Tlili, Mohamed Ouchmid, Romain Jaromzik, Thomas Oualembo, Julien Mahiques (attaquants) – Mickaël Fabre (entraîneur gardiens), Loan Mirmont (préparateur physique), Tom Galbois (kiné).

À nouvelle saison, nouveau logo pour le club intercommunal. Un logo qui rappelle les origines de l'ES Fréjus

Classé dans
Sport