Football (National 2) : Nadifi à Lyon-Duchère, Campeon au Hyères FC, Mouillon prolonge

09 juin 2019

Si peu de nouvelles ne percent que ce soit côté départs ou recrues au sein de l’effectif étoiliste d’André Blanc, à un peu moins d’un mois de la reprise de l’entraînement début juillet, signalons tout de même une première bonne nouvelle avec la prolongation de contrat du défenseur central, le jeune Julien Mouillon (22 ans), qui a littéralement trouvé sa place au cœur du système défensif fréjusien cette saison.

Deux ans de plus pour Mouillon

Le joueur formé à l’EFC avait joué quelques matches de National durant les saisons 2014-2015 et 2015-2016, mais plutôt en sortant du banc (10 matches, la moitié de titularisations). Les campagnes suivantes, un échelon plus bas, son temps de jeu n’évoluait pas vraiment pour autant (13 et 11 rencontres les deux saisons précédentes) avant, donc, de faire son trou cette saison et de devenir le véritable patron de la défense, aux côtés de Bellony Dumas ou Stéphane Marignale et y suppléant notamment Antoine Letiévant. Moullion a ainsi disputé 22 matches cette année, tous titulaire à un match près, et doublant quasiment son temps de jeu. Il lui faudra néanmoins se canaliser et éviter certains avertissements… justement évitables, voire ce dernier carton rouge contre MDA Foot qui lui valut de finir la saison avant ses coéquipiers.

Par ailleurs ont été officialisés, non par l’Étoile mais par les futurs clubs des récipiendaires, les départs de Ryad Nadifi (vers Lyon-Duchère, National) et de Tristan Campeon (vers le Hyères FC, National 2).

L’attaquant Tristan Campeon, arrivé au mercato d’hiver voici un an et demi, n’est jamais réellement parvenu à s’imposer, que ce soit sous les ordres de Jean-Noël Cabezas (11 matches, 2 buts) ou ceux d’André Blanc (21 matches de championnat, mais seulement 4 fois titulaire, 1 but). La mayonnaise n’a donc jamais réellement pris entre l’attaquant francilien (natif d’Étampes) et le club de l’Étoile… mais l’ex-Grassois âgé de 30 ans trouve là une belle porte de sortie dans le club de l’ouest-Var.

Nadifi promu en National !

L’autre départ est en revanche plus problématique pour le club intercommunal, même s’il relèvre finalement d’une certaine logique au regard de la belle saison effectuée sur le flanc droit de la défense (et de l’attaque) étoiliste par le jeune Ryad Nadifi. Lui aussi tout jeune (22 ans), lui aussi produit de la formation locale, Nadifi a effectué deux dernières saisons vraiment pleines et tapé dans les yeux des recruteurs de l’AS Lyon-Duchère.
À l’instar de son compère Mouillon, lui aussi devra essayer de se canaliser et éviter parfois des petites biscottes, qu’elles soient jaunes ou rouges, mais qui le handicapent autant lui que son équipe. Il apparaît néanmoins promis à un bel avenir au sein de l’équipe rhodanienne, un moment en course pour les barrages d’accession et finalement 5e de National.

Enfin, côté ex-Étoilistes, soulignons le nouveau challenge de Neupocoussek Mendy, qui s’est un peu perdu depuis ses exploits en Coupe de France – Marseille-Consolat, Endoume où on l’a aperçu lors du dernier match de la saison voici quelques semaines – et qui tentera de se relancer au sein du club de National 2 du CS Sedan-Ardennes.


Cinq Étoilistes à l’honneur !

Il n’est pas inutile par ailleurs de noter que 5 joueurs étoilistes (3 titulaires et 2 remplaçants) ont été honorés pour faire partie du “11“ varois de l’année par le quotidien local. Bravo donc – d’autant que ces honneurs sont amplement mérités – aux “titulaires“ de ce “11“ idéal, Sackre Gbohou, Akim Orinel et Karim Tlili, et aux “remplaçants“ Julien Mouillon et Mohamed Ouchmid.

Classé dans
Sport