Intempéries – inondations : retour sur un week-end sous l’eau

24 novembre 2019

L’alerte rouge entrée en vigueur samedi 23 novembre en fin de journée a été levée en début de matinée dimanche, les pluies et averses se montrant moins intenses, les éclaircies apparaissant sur le Golfe de Saint-Tropez et la décrue des cours d’eau commençant tout doucettement à s’amorcer.

Le PC-crise activé depuis vendredi après-midi en prévision de la gestion de ce week-end difficile

Avec plusieurs autres départements, vers 10h dimanche, le “83“ et le “06“ sont repassés en vigilance orange inondations, alors que le phénomène pluies-inondations était lui, terminé.

Tout au long du week-end, le personnel municipal a été mobilisé pour barriérer, entamer les opérations de nettoyage, sécuriser les axes dangereux dans le cadre du plan anti-inondations initié par le PC-crise de la mairie de Fréjus.

Vidange d'une cave (envahie par capillarité) par les services techniques de la ville au bâtiment Maison pour l'emploi de la base nature

Une cellule de soutien et de solidarité est d’ores et déjà assurée au Point d’accueil de la Vie des quartiers, place Formigé. Comme lors de la catastrophe de 2010, une opération de solidarité est déjà lancée – pour pallier au plus urgent – et sera accentuée sous diverses formes dans les prochaines semaines, pour permettre aux personnes ayant subi pertes et dégâts de repartir.

À noter que, profitant d'une certaine accalmie dimanche, beaucoup de Fréjusiens, attristés de constater les stigmates de quelques heures de folie météorologique, sont venus se promener entre front de mer, bords de plage, de port, etc.
Malgré tout, il convient de signaler que, si beaucoup d'eau il y aura eu, les dégâts - notamment les plages, où beaucoup de bois flotté est venu s'échouer, la fameuse “laisse“ de mer - sont assez minimes, avec peu de “vrais“ déchets toxiques.
Dès les opérations de solidarité urgentes menées à bien, la Ville s'attachera à remettre en état tous ces endroits qui font le charme de notre cité...

 

Retrouvez ci-après des visuels de ces 24 heures d’intempéries ce dimanche.

 

Plus de 160 personnes sinistrées et évacuées ont été accueillies à la salle Jean-Vilain au plus fort de la mobilisation

Dès les premières heures dimanche matin, les services techniques et de nettoyage de la Ville étaient sur le terrain pour effacer les stigmates de 24 heures de folie météorologique. ici sur le front de mer à Fréjus-plage...

La base nature sous les eaux, spectacle assez rare également : de l'accueil au skate-park, à la piste de roller à la pinède en passant encore par les terrains de basket et handball...

 

Si cela semble impressionnant sur la plage du Pacha à la base nature, peu de déchets réellement toxiques (pneus, bouteilles, futs...) ont été vus. Mais beaucoup de bois flotté, autrement appelé laisse de mer, phénomène naturel qui sera laissé sur place tout l'hiver car il permet notamment de renforcer dunes et empêche l'érosion et maintient le sable sur la plage Ici s'élève normalement le PC-plage Dominique-Barbé, à proximité du chalet Handiplage (lequel ne semble pas avoir subi de dégâts) et la piscine Maurice-Giuge...

Si le Reyran (à hauteur du pont sur la RD559) avait retrouvé un semblant de calme et considérablement baissé dimanche en début d'après-midi, il n'en était pas de même pour l'Argens un pont et quelques hectomètres plus loin, le fleuve varois déversant le trop-plein reçu depuis le Haut-Var et sa source à Seillons Source d'Argens

Après 1,80 m en 2010, 70 cm en 2011, 1,60 m cette fois pour un habitant de la rue du Mas de l'Étang, qui donne sur la RD7 entre Saint-Aygulf et Roquebrune. Avec jusqu'à 1,82 m au plus fort au bout du domaine...

Le chemin des Étangs, rendu inaccessible dimanche en début d'après-midi, alors que les marins pompiers du “13“ étudient le meilleur moyen (zodiac ou 4x4 motorisé) de gagner la propriété Marchesi sinistrée
Champ inondé voisin de l'EuroCamping, premier camping en provenance du CD8 depuis la RD7

La RD8, fermée en plusieurs endroits entre le rond-point des Harkis et sa sortie après les campings sur la RD7, route de Roquebrune à Saint-Aygulf. Mais l'eau (on aperçoit le pont) commençait pareillement à disparaître...

Le Venise, au cœur des plages de Saint-Aygulf, attenant aux étangs de Villepey, à nouveau sous les eaux, mais les techniciens d'Enedis y ont rapidement remis l'électricité en état de fonctionnement

Le camping à l'entrée de Saint-Aygulf a eu jusqu'à près d'un mètre d'eau au petit matin dimanche

La bonne nouvelle en ce dimanche était que le vent avait tourné, venant de terre. Du coup, ici à la Galiote, et au contraire de samedi soir où l'eau de mer s'engouffrait allègrement vers les étangs des Villepey, l'eau venait cette fois de ces mêmes étangs et “repoussait“ l'eau vers la mer

Classé dans
Actualité générale