Journée de la biodiversité marine (Sentier du Mérou, Ciné Mer Passion) : Port-Fréjus, port inno(vi)vant fait sa fête quand même !

24 août 2020

Reportée une première fois, puis finalement annulée sous le format remodelé, la Fête du port de Port-Fréjus s’est transformée en une journée dédiée à la biodiversité marine ce dimanche 23 août.

L’un des évènements forts aura été l’inauguration du “Sentier du Mérou“, sentier pédestre sur les quais de Port-Fréjus qui se veut avant tout pédagogique… Un cheminement sur les quais de Port-Fréjus fait de marquages au sol représentant, ici un labyrinthe, là une marelle, ou des réalisations telles ce mérou dont la gueule est remplie de déchets “humains“ (canettes et bouteilles plastiques, masques, papiers divers, etc.). Autant de moyens (de communication avec la société Planet Nudge et Ecocean) pour faire passer le bon message, celui qui stigmatise le comportement de tout un chacun et invite à le modifier pour préserver le biodiversité marine.

56 biohuts, nurseries naturelles

« À mon arrivée ici-même il y a trois ans, j’ai trouvé un magnifique port, explique Glenn Fauchon, directeur du port et de la SEM (Société d’économie mixte) de Port-Fréjus. Avec un fonctionnement parfaitement huilé et articulé autour de Philippe Manon et toute son équipe, détenteur de plusieurs labels. Je me demandais bien ce que j’allais pouvoir apporter. »

Très vite, avec des personnes très motivées, jamais à court d’idées et déjà fortement investies dans les organisations évènementielles ayant pour cadre l’environnement et la préservation de celui-ci (opération de sensibilisation “L’Écho du cachalot“, valorisation des actions auprès des scolaires…), les projets n’ont pas manqué.

Glenn Fauchon, Philippe Manon : avec toute l'équipe de la Capitainerie, ils contribuent à faire de Port-Fréjus un port inno(vi)vant

Le sentier pédestre
puis le sentier sous-marin

« Les biohuts tout d’abord, au nombre de 56, ces nurseries installées dans le port de Fréjus pour aider les larves et poissons à peine éclos à grandir en toute sécurité et notamment à l’abri des prédateurs. » Simplement, ces biohuts, habitats artificiels sous forme de cages immergées « ne sont pas visibles par définition. C’est pourquoi notre action s’est orientée sur d’autres projets ».

Malheureusement, le Covid et le confinement sont passés par là et ont mis à mal la concrétisation de ces projets.
Ainsi, si les modules ludiques amenés à constituer le sel du futur sentier sous-marin sont bel et bien arrivés, entreposés pour l’heure au pied de la Capitainerie, le sentier en lui-même n’a pu être mis en place – « il sera donc la prochaine étape et viendra compléter ce sentier pédagogique terrestre que nous ouvrons aujourd’hui ».

Car le “Sentier pédagogique du Mérou“ a bel et bien été inauguré en cet avant-dernier dimanche d’août. En présence de son parrain, l’explorateur polaire Alban Michon – il donnait une conférence en soirée, préambule à la diffusion, dans le cadre du Ciné Mer Passion, de son film “Le piège blanc“, dans lequel il a eu la bonne fortune de croiser un ours polaire –, mais également de nombreux élus de la Ville de Fréjus, représentant le maire, David Rachline, dont les deux vice-présidents de la SEM de gestion du port, Jean-Louis Barbier et Gilles Longo.

Retrouvez ICI les images de l'inauguration du Sentier du Mérou

L'explorateur polaire Alban Michon, spécialiste des plongées extrêmes, est le parrain du Sentier pédagogique pédestre du Mérou

Classé dans
Actualité générale