Journées européennes du patrimoine : même masqué, le patrimoine fréjusien dévoile tous ses charmes

20 septembre 2020

Malgré des conditions climatiques quelque peu automnales auxquelles l’on n’était plus trop habitué – et peut-être à cause de celles-ci – les Journées européennes du patrimoine ont connu un franc succès tout au long du week-end dans la cité romaine.

Annulées dans certaines grandes villes et agglomérations, la manifestation avait bel et bien été maintenue à Fréjus ce samedi 19 et ce dimanche 20 septembre. À raison puisque, si les amateurs d’automobiles se pressaient pour leur part au Salon du côté de l’espace Caquot et de la Base nature pour essayer de trouver voiture à leur pied, d’autres auront arpenté le cœur historique qui a concentré nombre des évènements, mais aussi les quartiers avoisinants, vers le Capitou pour les Archives municipales, du côté de la Gabelle pour aller découvrir le château Gallieni.

Exposition et atelier dessin, Éric Stoffel aura été la vedette de ces JEP à la Médiathèque villa-Marie ce samedi

Si quelques visites ou sites initialement programmés avaient finalement décidé de renoncer (visite de la synagogue, découverte des coulisses du théâtre Le Forum, découverte de l'apiculture dans le parc Aurélien), beaucoup d’autres se sont ouverts au grand public, toujours friand de (re)découvrir les vestiges, monuments ou lieux témoins d’un riche passé comme seule Fréjus les propose…

Éric Stoffel dévoile ses secrets
à la Médiathèque

Beaucoup sont connus, ou reconnus, déjà présents au sein des visites commentées proposées tout au long de l’année par Philippe Cantarel, guide-conférencier de l’office de tourisme et ses collègues. On pense ici à la crypte du vivier romain, au port romain, au cloître de la Cathédrale, à la villa Aurélienne…

Mais d’autres ont parfois moins l’habitude d’être “focus“ de lea sorte, à tout le moins pas dans ce cadre des Journées du patrimoine.

À la Médiathèque villa-Marie, c’est le dessinateur de bandes dessinées, Éric Stoffel, qui a tenu la vedette, avec une exposition “De l’artiste à l’élève“ née des ateliers notamment menés avec la classe de CM2 de l’école Aurélien, sous la houlette de l’énergique et toujours présente Christine Bouteyre, professeur des écoles toujours prête à s’impliquer dans le cadre de nombreux projets culturels.
« C’est une formidable maîtresse, je le savais déjà mais j’ai encore eu l’occasion de m’en apercevoir l’année dernière, a fortiori pendant le confinement »
, rendait ainsi hommage cette maman d’un (ancien) élève venu, avec des copains de l’année scolaire passée, montrer le fruit de son travail.

La “Maison des Arts“ officiellement ouverte

À la grande satisfaction encore de Filippine Vanbelle, responsable du secteur jeunesse à la Médiathèque, ou de Christine Ortuno, directrice de la structure fréjusienne. « Nous avons eu beaucoup de visites, c’est très positif, soulignait cette dernière, d’autant par exemple que le projet exposé a été réalisé l’année (scolaire) dernière, mais les enfants sont fiers de montrer ce qu’ils ont fait. »

Dans l’après-midi, Éric Stoffel aura animé un atelier pour permettre aux jeunes dessinateurs en herbe d’appréhender quelques techniques afin de coucher sur le papier les idées qu’on a dans la tête…

Musique et concerts
pour accompagner les visites

Samedi, la toute nouvelle “Maison des Arts“ de Fréjus a été inaugurée du côté de la place Paul-Vernet, dans ce qui fut pendant quelques années l’Hôtel des ventes. Cette structure est aujourd’hui à destination des artistes du Circuit des métiers d’art, qui s’y exposeront ou y proposeront cours ou démonstrations.

La toute nouvelle Maison des Arts a été officiellement inaugurée et ouverte aux artistes samedi, dans le cadre des Journées du patrimoine

La musique était également au rendez-vous des JEP, pour accompagner la visite de sites prestigieux, du côté de la villa Aurélienne samedi, dans le cadre de la saison d’orgue ce dimanche à la cathédrale Saint-Léonce.

Méconnues, les Archives municipales de la ville de Fréjus...

Ces JEP étaient également l’occasion de découvrir, pour ceux qui n’en avaient pas encore eu le temps, l’exposition “Artchéologie, du vestige à la restitution“ mise en place par le service Archéologie et Patrimoine de la ville, dont cette visite “Ville moderne“ dans l’espace patrimoine, sis dans la Tour circulaire au devant de la place Clemenceau.

Le Château Gallieni,
LE tube des JEP 2020 !

Mais le grand tube de ces Journées fréjusiennes du patrimoine aura été du côté de l’avenue du Château Gallieni, pour y découvrir le site éponyme. Pour la première fois en effet, le site, récemment rénové de fond en comble pour devenir un bâtiment public et voir s’y installer le service du Développement économique de la Cavem (Communauté d’agglomération Var - Estérel - Méditerranée).

Le site certainement le plus visité durant ces Journées du patrimoine, édition 2020, le Château Gallieni, bâtiment qui conserve encore une vraie part de mystère...

Et c’est la directrice même de ce service intercommunal, Nathalie Bacu, qui faisait office de maîtresse de maison pour orchestrer la visite du Château. « À notre grande surprise, nous qui nous attendions à accueillir quelques dizaines de personnes tout au plus, avons vu près de 500 visiteurs » au fil des deux jours et des séances de visites qui finiront même par être doublées.

Un Château Gallieni dont nous partirons d’ailleurs très prochainement à la découverte d’un site qui conserve encore sa part de mystères…

Retrouvez ici les Journées du patrimoine 2020 en images

Classé dans
Actualité générale