Jusqu’à lundi, le Salon de l’auto roule des mécaniques, mais pas que !

21 septembre 2019

Le maire de Fréjus, David Rachline, a officiellement lancé vendredi soir, la 27e édition du Salon du véhicule neuf et d’occasion – plus communément surnommée Salon de l’auto – au côté de Pascal Bacchi, président de la SA Bacchi-Bouteille et représentant des concessionnaires.

Une 27e édition où de nombreuses marques ont présenté au grand public les nouveautés de cette seconde partie de l’année 2019, alors que d’autres, germaniques entre autres, ont brillé par leur absence. « Absence dommageable », regrettait Pascal Bacchi, stigmatisant « la période difficile où l’automobile est au centre de nombreux débats, malheureusement de manière quelque peu négative ».

De nombreux véhicules d'occasion sont également proposés dans le parc qui leur est dédié à l'arrière de l'espace Caquot

7000 visiteurs en 2018,
sur les mêmes bases cette année

Le maire, lui, ne voulait retenir que la popularité de cette manifestation, qui « a attiré encore plus de 7000 spectateurs lors de son édition 2018, alors que cette édition 2019 semble partie sur la même voie ». Ce que confirmait ce samedi Philippe Garon, de l’Office de tourisme, cheville ouvrière de l’organisation de l’événement : « il y avait effectivement plus de visiteurs lors de l’inauguration vendredi soir, les chiffres officiels des entrées en attestent. Et ce samedi paraît de la même façon sur les bons rails. Pour dimanche, tout dépendra de la météo… »

Sans oublier lundi aussi – la meilleure journée pour réaliser des affaires paraît-il… –, alors que Pascal Bacchi avoue que le Salon demeure « une formidable opportunité, pas forcément de vendre, mais surtout de nouer des contacts. On sait, dans le mois qui suit le Salon, si l’édition a été bonne pour nous… ou pas ! Mais ce que je demande en priorité à mes vendeurs est effectivement de prendre des noms, des numéros de téléphone et de rappeler ces potentiels clients dans les jours qui suivent la manifestation ».

Ici avec une potentielle cliente, Pascal Bacchi, président de la SA Bacchi-Bouteille et représentant des concessionnaires, sait que le Salon est l'occasion, avant tout, de nouer des contacts... à concrétiser dans les semaines qui suivent la fin de la manifestation

L’électrique se montre…

En attendant, en ces mois difficiles, pas forcément pour le marché automobile, mais pour ce que représente la voiture dans une société où la protection de l’environnement, les nouvelles technologies se font de plus en plus présentes, entre les véhicules hybrides ou encore fonctionnant à l’électrique. Chaque grand concessionnaire français présente ainsi ses modèles, mais les étrangers ne sont pas en reste.

L'électrique s'impose de plus en plus sur le parc automobile, l'ensemble des marques proposant à ce jour un modèle équipé de ce mode de propulsion propre

Alors, si votre véhicule est âgé, si vous voulez le changer, n’hésitez plus, passez faire un tour au Salon. Et regardez les remises et autres facilités que ne manquent pas d’accorder l’ensemble des concessionnaires. D’autant qu’un vaste parc Occasions est également proposé sur l’esplanade extérieure de l’espace Caquot…

Retrouvez les images de cette 27e édition du Salon du véhicule neuf et d’occasion


#27 SALON DU VÉHICULE NEUF ET D’OCCASION (20 -> 23 septembre)
Jusqu’à lundi 23 septembre - Ouvert de 10h à 19h
Entrée : 2 €, gratuit -12 ans
Tirage au sort de la tombola : 23 septembre, 18h

Classé dans
Actualité générale