La brigade équestre reprend du service

30 juin 2021

La saison 2021 signe le retour de la brigade équestre, particulièrement appréciée des estivants. Une unité qui vient en renfort des patrouilles de la Police municipale de Fréjus mobilisée tout au long de l’année.

Cavalières et montures à pied d’œuvre pour l’été

« Quatre cavalières sont déployées pour des actions pédagogiques tendant vers plus de proximité avec la population, souligne Cédric Humbert, adjoint au maire, délégué à la sécurité publique et à la prévention. Les missions de cette brigade atypique sont essentiellement liées à la surveillance, la participation aux dispositifs de sécurité en plein air notamment sur le secteur de la base nature, joyau de notre commune. »

Ainsi, depuis le 23 juin et jusqu’au 31 août, 4 cavalières et leurs montures patrouilleront sur les secteurs de la Base nature, Fréjus-plage et Saint-Aygulf. « Ce sont nos chevaux personnels, lance Cassandra saisonnière cavalière et Agent de Surveillance de la Voie Publique (ASVP). On vient pour la saison et on repart avec eux. Nos chevaux sont habitués à la foule, au bruit. »
« Les gens n’ont pas le même regard sur nous que sur les autres agents à pied, ajoute la fréjusienne Élisabeth, également saisonnière. Ils sont beaucoup plus détendus, sympathiques et ouverts : pour la prévention, c’est génial ! »


« Pour occuper ce post, il faut au minimum avoir un niveau Galop 5 , ce qui justifie de l’expérience, une bonne connaissance des soins et de la pratique équestre ainsi qu’une bonne maîtrise en cas de situation dangereuse », complète aussi Maud, saisonnière.

Patrouiller, surveiller, informer

L’objectif de cette brigade, 100% féminine cette année, demeure pédagogique. « Elles sont utiles en bord de plage, lors des manifestations. Les cavalières atteignent près de 3m de hauteur et voient plus loin. Elles peuvent plus rapidement repérer et intervenir, explique Hervé Eygazier, directeur de la Police municipale de Fréjus. Équipées d’une radio, elles peuvent à tout moment appeler des renforts. »
Les cavalières sont aussi des agents. « Elles sont en mesure de verbaliser au niveau des stationnements et de faire respecter les arrêtés du Maire en vigueur dans leur domaine de compétences au même titre que tout ASVP », ajoute Cédric Humbert.

Avec deux heures de patrouille le matin et de même l’après-midi, vous croiserez certainement cet été les chevaux gardés dans l’écurie de la Base nature. Sous l’impulsion de Cédric Humbert et Dominique Vandra, conseillère municipale chargée de la protection animale, l’enclos des chevaux vient spécialement d’être réaménagé afin de les accueillir dans les meilleures conditions durant la saison estivale.

de gauche à droite : Hervé Eygazier, Elisabeth, Cassandra, Maud, Cédric Humbert et Dominique Vandra

Classé dans
Info en bref