La Ligue Française contre la Sclérose en plaques se mobilise aussi durant le re-confinement

18 novembre 2020

En France, 100 000 personnes – dont les ¾ sont des femmes – sont touchées par la Sclérose en plaques (SEP), une maladie qui se traduit par une déficience du système central nerveux. Véronique Roquet, correspondante de la Ligue Française contre la Sclérose en Plaques (LFSEP) pour le Var, souhaite informer la population sur cette maladie et montrer que les malades ne sont pas seuls.

La LFSEP s’adapte au re-confinement en proposant des évènements pour apporter son soutien aux patients atteints de SEP. Depuis le 16 novembre, elle a notamment mis en place une écoute téléphonique « Écoute SEP », dédiée aux malades mais également à leurs familles. Une écoute jugée indispensable dans ces moments difficiles et anxiogènes. D’autres évènements sont également organisés pour aider au mieux les malades et leurs proches.

Ainsi, un « apéro SEP » en visio se tiendra le 25 novembre à partir de 18h30. Pour y participer, il faut envoyer s’inscrire en envoyant un mail à razikachabanne@gmail.com .

Autre rendez-vous, le “Café philo“ en visio aura lieu le 2 décembre à partir de 18h. Cette fois, il faudra prévenir camille.paulet@orange.fr pour obtenir le lien.

La sclérose en plaques, une maladie encore assez méconnue

La sclérose en plaques est une maladie inflammatoire qui s’attaque au système nerveux central. Elle se caractérise par le développement d’une réaction contre la myéline – la substance constituant la gaine protégeant les fibres nerveuses dans le cerveau et la moelle épinière. Elle affecte également les prolongements des cellules nerveuses, qui constituent ces fibres.

La SEP, le plus souvent diagnostiquée entre 25 et 35 ans, débute généralement par une « poussée », c’est-à-dire une inflammation inexpliquée du système nerveux central. Divers signes et symptômes apparaissent alors rapidement, avant de disparaître partiellement ou en totalité. Parmi les symptômes les plus fréquents, on retrouve des troubles de la sensibilité, visuels, moteurs, urinaires, cognitifs, ou encore une extrême fatigue. Tous ces symptômes ne coexistent pas en même temps chez une personne : le plus souvent, le début de la SEP est marqué par l’apparition d’un seul signe.

C’est une maladie chronique (présente toute la vie de la personne malade), mais pas mortelle. Malheureusement, même si certains traitements existent pour améliorer le quotidien des patients, aucun ne guérit véritablement la SEP.

La Ligue : « tous engagés contre la SEP »

Créée en 1986, la Ligue rassemble aujourd’hui une quarantaine de Correspondants locaux, 17 associations et établissements membres. Elle a également formé des « Patients Experts », pour faire connaître cette maladie auprès du grand public et des médias.

Depuis plus de 30 ans, elle s’engage d’un point de vue financier, en finançant des programmes de recherche. Mais aussi d’un point de vue humain, en organisant des groupes de parole, de sophrologie, des ateliers mémoires ou encore des rendez-vous conviviaux pour que les personnes dans cette situation et leurs proches puissent se rencontrer et échanger.


+ d’infos : http://www.ligue-sclerose.fr/

Tél. 01 53 98 98 87 – Mail. info@ligue-sclerose.fr

Classé dans
Info en bref