Le mimosa vient réchauffer nos cœurs…

30 janvier 2021

S’il n’est pas impossible d’en retrouver sur le littoral atlantique, en Bretagne, voire même un peu partout sur le territoire français hors les zones montagneuses et le nord-est du pays au climat beaucoup plus glacial, le mimosa n’en reste pas une symbole provençal.
Cette plante n’a-t-elle pas donné son nom à certaines communes telles Bormes ? N’est-elle (n’était-elle) pas souvent fêtée voici quelques années encore à travers les célèbres corsos carnavalesques ?...

Eh bien, le premier mimosa est déjà en fleur à Fréjus. Sans être spécialiste, il semble que celui trouvé rue du Baccarat et au devant de le rue éponyme soit un joli mimosa chenille.

Mais le plus important est que le mimosa est un peu le passage obligé vers la belle saison, comme un cap entre l’hiver et le printemps. Les jours ont bien rallongé, le soleil se fait plus chaud, le monde semble revivre. Ce qui prend une signification encore plus marquante cette année d’épidémies…

Déjà, l’Estérel, vers Malpasset, revêt sa couleur or. Dans quelques jours, très bientôt, on ne verra plus qu’un immense tapis jaune sur les hauteurs de Mandelieu…

Bien sûr, l’hiver n’est pas fini. Février, mars peuvent encore nous apporter leur lot d’intempéries, de pluie et même de neige parfois. Pour autant l’apparition des premiers mimosas remet quelque part un peu de baume au cœur et d’espoir et de baume au cœur…

Alors, savourez ce retour à le vie…

 

 

Classé dans
Info en bref