Le Roc d’Azur, c’est parti !

03 octobre 2019

          Du 9 au 13 octobre, le Roc d’Azur prendra possession de la Base nature. Pendant cette période quelque 130 employés municipaux sont en effervescence car directement concernés par les 5 jours d’épreuves.

Mais, en amont, de nombreux services de la Ville participent à la préparation de cet événement sportif de dimension internationale.

Sur le terrain, dès le 23 septembre, après un état des lieux, les services techniques organisent et mettent en place les structures.

Et, à une semaine du top départ, ce sont les derniers préparatifs et employés municipaux et bénévoles s’affairent. Tour d’horizon.

Les équipes de traceurs et jalonneurs balisent les parcours, les équipes techniques sont sur le pont et mettent en place 30 à 40 points d’eau répartis sur toute la Base, les barrières et la signalétique, vérifient l’alimentation en électricité, installent des coffrets techniques en synergie avec ASO (Amaury Sport Organisation), tondent certaines surfaces en herbe…

Sans oublier le parc auto, très sollicité, qui vérifie l’état des véhicules et notamment  ceux qui serviront à récupérer les VTT en panne ou laissés suite à un abandon.

La mise en sacs

Le staff des mises en sacs regroupe quelque 40 bénévoles,  dont certains viennent de Paris et même de Belgique. Le mercredi, des enfants viennent renforcer l’équipe. Encadrés depuis le 2 octobre par une employée municipale dans une ambiance quasi familiale, ils sont chargés de remplir environ 15000 sacs en tissu, contenant céréales, échantillons de crèmes, boîte à piles et prospectus divers. Ils les distribueront aux participants au moment de la remise des dossards. Du 9 au 13 octobre ils seront donc à l’œuvre toute la journée non stop à l’espace Caquot  !

Florence, employée municipale, encadre dans la bonne humeur, l'équipe des bénévoles qui a en charge la mise en sacs.

 

Emmy, 12 ans, est venue en renfort

Côté sécurité

Des éducateurs sportifs secondés par des bénévoles, sélectionnés et formés en amont, assureront la sécurité des parcours.

Et bien sûr, pendant les épreuves, les 32 policiers municipaux travailleront en lien avec la police nationale et les pompiers, assureront la sécurisation du site ainsi que la régulation de la circulation afin de fluidifier entrées et sorties de la Base nature.

Bravo à tous et MERCI à tous les bénévoles !

Classé dans
Info en bref