Les dangers du monoxyde de carbone

03 décembre 2020

      Chaque année, à l’approche de l’hiver, le monoxyde de carbone est responsable de plusieurs milliers d’intoxications dont une centaine de décès qui peuvent être prévenus par des gestes simples.

Qu’est-ce que le monoxyde de carbone ?

Invisible, inodore et non irritant, le monoxyde de carbone résulte d’une mauvaise combustion au sein d’un appareil ou d’un moteur à combustion, par exemple, fonctionnant au gaz, au bois, au charbon, à l’essence, au fuel ou encore à l’éthanol. Il se diffuse rapidement dans l’environnement.

Les effets d'une intoxication au monoxyde de carbone

Le monoxyde de carbone (CO) se diffuse très vite dans l’environnement et peut être mortel en moins d’une heure. Le monoxyde de carbone est un gaz asphyxiant  qui se fixe sur les globules rouges et les empêche de véhiculer correctement l'oxygène dans l'organisme.
La gravité de l’intoxication dépend de la quantité de CO fixée par l’hémoglobine.
Les premiers symptômes et les plus fréquents sont :
  • maux de têtes
  • nausées 
  • vomissements

Conseils et précautions 

Pour limiter les risques d’intoxication au monoxyde de carbone au domicile, il convient :
  • avant chaque hiver, de faire systématiquement vérifier et entretenir les installations de chauffage et de production d’eau chaude et les conduits de fumée par un professionnel qualifié ;
  • d’aérer au moins dix minutes chaque jour, de maintenir les systèmes de ventilation en bon état de fonctionnement et de ne jamais boucher les entrées et sorties d’air ;
  • de respecter les consignes d’utilisation des appareils à combustion : ne jamais faire fonctionner les chauffages d’appoint en continu ;
  • de placer impérativement les groupes électrogènes à l’extérieur des bâtiments ; ne jamais utiliser pour se chauffer des appareils non destinés à cet usage : cuisinière, brasero, barbecue, etc.

Retrouvez le communiqué de presse du gouvernement et de Santé Publique France. 

 

Classé dans
Info en bref