Les jeunes de l’APS redonnent vie au Jardin bouquetier de la Villa Aurélienne

27 septembre 2019

       Au coeur du parc de la Villa Aurélienne, au détour d'un chemin, les habitués des lieux aiment se reposer aux abords du Jardin bouquetier.

     Resté en friches pendant quelques années, ce jardin est en train de reprendre vie grâce aux efforts de deux associations. Initié par la Ville, le chantier de jeunes sur le Jardin bouquetier de la Villa Aurélienne a commencé lors des vacances d'hiver 2019 avec l'association Club Fun Valley Ossau, présidée par Michel Fleury. Les jeunes ont défriché le terrain et dégagé les structures.

Grâce à une convention signée avec la Ville, l'Association de Prévention spécialisée (APS) a pris la suite depuis le mois de juin pour un entretien hebdomadaire dont l'objectif final est la création d'un jardin horticole dès le printemps 2020.

 

Une nouvelle vie pour le jardin bouquetier
Simon Murat, agent communal, botaniste , encadre les quatre ou cinq jeunes plusieurs fois par semaine dans ce jardin de 1200 m2. Très coopératifs, les jeunes taillent les haies et désherbent manuellement. Dès octobre, ils planteront de nombreux arbustes qui vont permettre d’avoir, au cours des saisons, une structure végétale pérenne.

Le choix de ces arbustes, s’est fait en fonction des critères suivants :

  • Résistance à la sècheresse
  • Fleurs ou feuillages parfumées
  • Floraison étalée au cours des saisons
  • Diversité des espèces (découverte pour les visiteurs)
  • Harmonie des couleurs et feuillages
  • Fleurs attractives pour les papillons (Buddlejas)

Cet endroit apaisant et parfumé offre une pause appréciée des promeneurs et cette invitation à la promenade n’en sera que plus agréable au printemps. Merci donc à ces jeunes qui, grâce à leurs efforts, font revivre ce jardin bouquetier.

Les jeunes et l'APS

L'APS accueille une douzaine de jeunes âgés de 16 à 25 ans, sans projet professionnel. Chaque jeune, quel que soit son parcours antérieur, est volontaire et adhère au projet proposé par l'APS. Chaque jeune est accompagné d'un référent qui l'aide à avancer, à acquérir une conscience citoyenne et à conduire une réflexion autonome.

Sur Fréjus, Kadouma Benabda, Thierry Fornarino et Bénédicte Severin sont les trois éducateurs qui encadrent les jeunes de manière personnalisée et les aident à mener à bien un projet. Chaque jeune progresse à son rythme. L'essentiel est d'avancer. 

Parcours réussi pour Soraya !

Sortie du système scolaire et sans véritable projet professionnel, Soraya, 17 ans, le sourire aux lèvres et les yeux bleus rieurs, évoque son parcours au sein de l’APS depuis novembre 2018 :

Je manquais de confiance en moi. Grâce à l’association, j’ai évolué. Les formateurs m’ont aidée à réfléchir et au fil des mois, j’ai carrément changé de projet. Au début, je voulais préparer un CAP petite enfance. Mais finalement, j’ai changé de voie. J’aime la pâtisserie. Je fais d’ailleurs de bons cookies. J’ai donc suivi trois stages en boulangerie-pâtisserie et c’est vraiment ce que je veux faire.

Penses-tu avoir changé au cours de cette année ?
Oui, j’ai acquis de l’assurance, surtout face aux adultes.

Qu’est-ce que tu as le plus apprécié au cours de cette année ?
Sans hésitation, le code de la route car je veux passer mon permis.

Des projets ?
J'ai fait un stage de deux semaines dans une boulangerie de Boulouris et comme ils étaient contents de moi, je commence mon apprentissage dès la semaine prochaine. Je suivrai mes cours en alternance au CFA des Arcs. J’ai commencé à apprendre à faire le pain et je vais me perfectionner.

Souhaitons bonne chance à Soraya qui, à force de courage et de volonté, a su profiter des conseils bienveillants de sa référente, acquérir de la confiance en soi et peut désormais mener à bout un projet qui lui convient.

Classé dans
Info en bref