Motocyclisme (World Supersport 300 WSBK) : Johan Gimbert se loupe à Portimao

10 août 2020

Le jeune pilote motocycliste fréjusien, Johan Gimbert, a couru sa première épreuve comptant pour le circuit mondial Supersport 300 WSBK la semaine passée à Jerez de la Frontera au sud de l’Espagne (lire notre article ICI). Avec des fortunes diverses.

Il enchaînait dès ce week-end quelques centaines de kilomètres plus à l’ouest, du côté de Portimao, au Portugal. Un circuit (l’Autodromo internacional do Algarve) totalement inédit pour lui, qu’il semblait avoir approprié au soir des essais libres vendredi dernier.

La suite sera nettement moins heureuse pour le fils de Sébastien Gimbert puisque, victime de problèmes sur l’avant de sa Kawasaki et handicapé sur les freinages, le jeune rookie du team GP Project n’aura pu se hisser parmi les 36 pilotes qualifiés pour les deux courses du week-end.

D’autant plus rageant que l’autre débutant du team italien, le jeune Gabriele Mastroluca, s’était lui montré le plus rapide des essais qualifs, devançant les leaders de l’équipe, Kevin Sabatucci ou encore Alfonso Coppola, même si les deux courses le virent légèrement reculer dans la hiérarchie interne.

C’est donc un Johan Gimbert quelque peu dépité par ses débuts manqués en Mondial Supersport 300 qui a regagné la France pour, écrit-il sur sa page Facebook, « très vite retourner à l’entraînement et être prêt pour Aragon ».

La prochaine épreuve au calendrier est pour le dernier week-end d’août, sur le circuit Motorland d’Aragon, à une centaine de kilomètres à l’est de Saragosse. 

Photos © D.R. Site internet GP Project

Classé dans
Sport