Natation - chpts de France sport adapté : Carla Rapicano refait parler d’elle

18 juillet 2019

Hervé de Serna, président de l’AMSLF – Association municipale des sports et loisirs de Fréjus – l’avait précisé lors de la dernière AG tout début juillet, en bouclant son rapport sportif, « (…) et nous allons suivre tout particulièrement notre championne de natation sport adapté, Carla Rapicano, qui fera certainement des étincelles lors des championnats de France qui se tiennent à Villejuif dans les jours à venir ».

Bien vu, M. Le président car, dans le bassin francilien, la naïade fréjusienne, licenciée àa la section Sports & Handicaps AMSL Fréjus, visait deux objectifs : de nouveaux couronnements nationaux, bien sûr, mais également réaliser les minima pour se qualifier, en octobre prochain (du 12 au 19) en Australie (à Brisbane), pour les INAS Global Games 2019.
« Une compétition digne des Jeux Olympiques, pour le sport adapté s’entend, explique sa maman, Nadine, où 10 disciplines sportives rassembleront pas moins de 1000 athlètes en provenance du monde entier », dans une véritable célébration du sport, de la culture et de capacité et confiance en soi, dixit le site de présentation de l’événement.
Et « où tous ces athlètes seront réunis sous cette même bannière de l’INAS (littéralement International Federation for Athletes with intellectual Impairments), la Fédération internationale des athlètes ayant une déficience intellectuelle ».

Deux courses à Brisbane
aux INAS Global Games !

Dans le bassin du Val-de-Marne, Carla s’est ainsi qualifiée sur deux distances, le 200 m 4 nages (avec, au passage, un record personnel pulvérisé de plus de 8’’ à 3’52’’89 !) et le 200 m papillon, avec ici encore, l’amélioration de son meilleur chrono personnel (4’18’’40).

À ces deux qualifications, la Fréjusienne s’est adjugé un nouveau titre de championne de France, sur le 400 m 4 nages, diminuant sa marque personnelle sur la distance de près de 20 secondes (18 très exactement en 8’17’’75). Et un autre métal (l’argent) est venu récompenser sa performance sur le 200 m papillon (47’18’’40), loin cependant derrière la Toulonnaise sacrée, Tessa Marcos, 1ère nageuse française en para-natation, elle-même n'étant pas porteuse de Trisomie 21.

De nouveaux probants résultats pour Carla, qui « récompensent en tout cas le travail accompli depuis deux ans maintenant avec son nouvel entraîneur, Jean-Yves Gabrièle (ci-dessus) », que la Fréjusienne ne manque d’ailleurs pas de saluer et reconnaître sur sa page Facebook.

Et, pour préparer d’ores et déjà ces INAS Global Games, la nageuse est-varoise continue sa vie d’athlète de haut niveau, en enchaînant dès lundi prochain avec un stage national de deux semaines au Creps de Vichy, où sera réuni l’ensemble des nageurs sélectionnés pour Brisbane, soit une délégation de 17 sportifs dont 7 sont porteurs de Trisomie. Carla Rapicano y a maintenant ses entrées, elle dont l’Australie et cette sélection pour les INAS Global Games sera la 4e sélection en équipe nationale. Et certainement une 4e occasion d’y faire briller les couleurs tricolores et fréjusiennes !


Les résultats de Carla à Villejuif.
-> Finale 50 m nage libre : 6. Carla Rapicano (45’’33 en finale, 45’’03 en séries) ;
-> Finale 100 m nage libre : 6. Carla Rapicano (1’41’’43 en finale, 1439''36 en séries) ;
-> Finale 200 m 4 nages : 7. Carla Rapicano (3’52’’89) ;
-> Finale 400 m nage libre : 1. Carla Rapicano (8’17’’75) ;
-> Finale 100 m papillon : 6. Carla Rapicano (2’02’’15) ;
-> Finale 200 m papillon : 2. Carla Rapicano (4’18’’40) ;
-> Séries relais 6x50 m nage libre mixtes : 5. Sélection PACA, avec Carla Rapicano (3’57’’98).


Et, pour ne rien manquer des performances et de l’actualité de Carla, c’est sur sa page Facebook http://www.facebook.com/carlarapicano/

La nage papillon demeure l'une des préférées de Carla, quand bien même celle-ci est très polyvalente, et elle y accomplit très souvent de grandes et belles performances © Photos DR Nina Colomby

Classé dans
Sport