Opération Grand Site de l'Estérel : projets et remise des prix aux lauréats du concours photo "Mon paysage de l'Estérel"

26 juin 2019

     

      Obtenir la reconnaissance «Grand Site de France» pour l’Estérel, label attribué à un projet de préservation, de gestion et de mise en valeur d’un site remarquable déjà classé, tel est l’objectif de l’Opération Grand Site (OGS) copilotée par l’Etat et le Syndicat Intercommunal pour la Protection du Massif de l’Estérel (SIPME).

 

Ce mardi 25 juin 2019, une réunion publique de présentation de l’avancée du projet Grand Site de l’Estérel a eu lieu à Agay, en présence d’élus, des représentants du SIPME, du paysagiste et d’un écologue.

 

Des projets et des réalisations en cours

Des propositions pour les maisons forestières ont été précisées :

La Maison du Malpey permettrait de loger un gardien et des acteurs de passage. L’objectif final étant d’y accueillir des groupes et des scolaires.

La Maison de la Duchesse, plus éloignée, située en plein massif, serait transformée en maison d’hôtes et logerait un gardien.

Le petit patrimoine local  sera mis en valeur au travers des circuits thématiques tels la géologie, la Mer ou le patrimoine naturel.

Des chantiers bénévoles seront organisés. Certains autour du Mont Vinaigre ont déjà eu lieu et permis de déblayer plusieurs chemins. Ces chantiers seront réitérés car ils permettent d’ associer la surveillance à la connaissance.

Des ancrages de bateaux ont été installés pour préserver les herbiers de posidonies.

L’élevage sera favorisé, notamment au Roussiveau où une bergère doit prendre sa retraite.

 

Au fil des échanges avec le public, il a été question notamment des propriétaires privés qui possèdent 32 % du site bientôt concernés par la future convention qui sera signée entre toutes les parties, mais aussi de la destination des sentiers existants, du devenir des maisons forestières, de l’élevage….

 

Préservation du massif grâce  au schéma d’accueil du public

Après la phase de diagnostics et celle de la définition des orientations, la phase des préconisations et propositions est en cours. Préserver ce patrimoine exceptionnel après avoir  défini ce qui le caractérise (climat, environnement géographique, environnement urbain). Il s’agit de faire ressortir  aussi ce que l’on peut qualifier comme étant l’ADN du massif : la géologie.

 

Puis, il s’agit d’établir un schéma d’accueil du public.

Car, paradoxalement : savoir accueillir c’est mieux préserver.

 

Ce schéma s’établit en trois étapes :

  • Réaliser les diagnostics
  • Définir une stratégie globale d’accueil (fin en octobre 2019)
  • Définir techniquement les orientations.

Ex : Type de signalétique et travaux sur sentiers

 

Quatre domaines sont concernés :

  • Avant l’arrivée sur site (moyens de transport, itinéraires, stationnement)
  • Qu’est ce que l’on fait ? Itinéraires, entretien, signalétique, réglementation des activités…
  • Valorisation et préservation du patrimoine, mise en place de panneaux d’interprétation géologique…
  • Réflexion sur l’information et la sensibilisation. Stationnement ou pas au sein du site ?

 

CONCOURS PHOTO

A la fin de ce passionnant exposé, les prix du concours photo « Mon paysage de l’Estérel ». 110 candidats ont proposé leur oeuvre. Pour rappel, le vote du public a eu  lieu du 17 décembre 2018 au 10 janvier 2019.

 

Et le prix du public a été attribué à Emeline Margerie, Parisienne nouvellement installée et qui est « tombée amoureuse de l’Estérel. »

Le deuxième prix du public a été attribué à Jean-Philippe Arnaudon.

Le prix du Jury a été attribué à Sophie Carpentier  et à Jérôme Piovano.

 

Félicitations aux lauréats et à tous ces photographes qui nous ont offert un nouveau regard sur le massif !

 

Petit historique

 Le site du « Massif de l’Estérel Oriental » a été classé le 3 janvier 1996 comme monument naturel. Cette protection réglementaire reconnaît sa dimension de patrimoine paysager remarquable et assure à très long terme sa protection contre l’urbanisation. Toutefois, le classement ne suffit pas à assurer la qualité de l’accueil des nombreuses personnes attirées par la beauté et le prestige des lieux. 

C’est pourquoi les collectivités locales, réunies dans le SIPME, ont souhaité développer un projet de territoire pour aménager et valoriser le site, et, à terme, obtenir de l’Etat le label « Grand Site de France ».

 

        Le 1er octobre 2018, le Ministre de la Transition Écologique et Solidaire a reconnu les qualités du massif de l’Estérel comme site de premier plan, approuvé les orientations de gestion et d’aménagement proposées par les collectivités et a officiellement lancé l’Opération Grand Site de l’Estérel. Le SIPME va donc poursuivre sa concertation active avec tous les partenaires locaux publics et privés, intéressés par la préservation, la fréquentation et les retombées touristiques et économiques de l’Estérel, pour faire de ce monument naturel et paysager remarquable un lieu d’accueil exemplaire pour les visiteurs à la hauteur du prestige de notre région et toujours dans le respect de son identité.

 

Lancement de l’Opération Grand Site

Le vendredi 29 mars, s'est réuni le 1er Comité de Pilotage du Grand Site, coprésidé par le Préfet du Var et Nello Broglio, Maire des Adrets, en présence du Sous-Préfet de Draguignan, de nombreux élus et des représentants d’administrations, pour le lancement de l’Opération Grand Site, au Centre culturel de Saint-Raphaël. A l’ordre du jour : présentation des études réalisées et en cours pour construire le programme d’actions du Grand Site, présentation de l’agenda des actions à venir pour 2019-2020 et validation de l’organisation des organes de décision et de concertation de l’OGS.

 

Les trois objectifs de l’OGS

- Restaurer et protéger la qualité paysagère naturelle et culturelle du site.

- Améliorer la qualité des visites (dispositifs d’accueil, aires de stationnement, circuits, information).

- Favoriser le développement socio-économique local. 

 

Bilan des actions réalisées en 2016-2018 :


Dépollution du Mont Vinaigre, mise en sécurité de la route de Colle douce, chantiers bénévoles et de nombreuses études et diagnostics (étude de fréquentation, études d’avant-projet pour la réhabilitation du site de la Maison forestière du Malpey en point d’information du public et d’interprétation environnementale, étude de valorisation des plantes de l’Estérel pour l’entretien d’espaces ouverts et la prévention des incendies). 
En projet2019 – 2020 : Schéma d’accueil du public et plan de paysage, études pour la réhabilitation de certains sites (lac de l’écureuil, poursuite des études au Malpey…), mise en place d’une stratégie de réduction des macro déchets en zone littorale et marine.

A partir de 2020 : Etudes paysagères pré-travaux pour l’aménagement des portes d’entrée du massif, aménagement d’itinéraires de sports de nature (VTT - VTC, randonnée, trail, escalade, équitation...) et de circuits thématiques mise en place du plan de signalétique et information pédagogique et patrimoniale sur site, communication sur les itinéraires possibles (cartes, guides…), travaux de réhabilitation de la Maison forestière du Malpey, travaux de réhabilitation écologique et paysagère du site de l’ancien lac de l’Écureuil, renforcement de la surveillance du massif et responsabilisation citoyenne, et autres actions à définir dans le programme OGS.

Un périmètre forestier, littoral et marin

Le périmètre du Grand Site de l’Estérel porte actuellement sur un espace terrestre de 22 190 ha et un espace marin de 1 472 ha, qui pourrait par la suite être étendu, dans les limites de ce qui fait la spécificité de l’Estérel : une géologie volcanique. Le périmètre proposé comprend pour l’instant les espaces forestiers, littoraux et marins de sept communes : les Adrets-de-l’Estérel, Bagnols-en-Forêt, Fréjus, Mandelieu-la-Napoule, Puget-sur-Argens, Saint-Raphaël et Théoule-sur-Mer. Il regroupe d’ores et déjà l’essentiel de l’espace naturel non urbanisé du massif et Roquebrune-Sur-Argens sera bientôt intégrée au projet.

 

 

Le Grand Estérel en chiffres

  • 2 150 000 visites/an (1 562 000 visites pour le secteur forestier et 588 000 visites pour le secteur littoral). 

  • 852 000 visites de touristes (40%).
  • 1 300 000 excursions à la journée de riverains (60%).
  • 22 190 ha (espace terrestre).
  • 1 472 ha (espace marin).

 

 

Un label très exigeant 


Créé en 2002 par l’Etat, le très exigeant label Grand Site de France est attribué pour six ans renouvelables et concerne uniquement les sites classés de grande notoriété qui proposent un accueil du public à la hauteur des qualités du site, dans le respect des habitants, du caractère des lieux et de la biodiversité. Il permet de reconnaître l’excellence de la qualité de la préservation et de la gestion durable des sites.

 

Qu’est-ce qu’un Grand Site ?

Tous les sites correspondant à la notion de "Grand site" sont des lieux de beauté, d’excellence paysagère et environnementale, gérés de manière exemplaire du point de vue du 
développement durable et transmis aux générations futures dans les meilleures conditions possibles. Ce sont des lieux d’émerveillement et de ressourcement où l’équilibre a été trouvé entre l’accueil et le respect de la biodiversité, du site et de ses habitants. Actuellement, il existe 18 sites labellisés en France dont un seul en région Provence-Alpes-Côte d’Azur, la montagne Sainte-Victoire et 26 sont dans la démarche d’obtention du label dont le Massif de l’Estérel.

 

Classé dans
Info en bref