Pétanque - Finale PPF Tour 2020 : premiers “jets de bouchon“ ce jeudi au Caquot

27 janvier 2021

De jeudi et jusqu’à samedi, jour des grandes finales, la dernière étape du Circuit PPF (Passion Pétanque Française), qui clôturera l’édition 2019, va enflammer l’espace Caquot de la base nature. Mais sur les terrains utilisés lors des phases qualificatives et sur le carré d’honneur uniquement.

Car, côté tribunes, comme tout évènement sportif professionnel qui conserve l’autorisation de se dérouler actuellement, cela sonnera le creux.

Le trio Lacroix - Rocher - Robineau (en haut), vainqueur du Mondial Laurent-Barbero l'été dernier, ou Benji Renaud et Ludovic Montoro (ci-dessus avec Jean Feltain lors de leur finale victorieuse au Caquot voici tout juste un an ? Une chose est sûre, les Fréjusiens seront en force sur cette nouvelle grande finale PPF... malheureusement disputée à huis clos

66 titres mondiaux
dans le tableau masculin !

Pas de public, pas de hourras, pas de « oh » d’admiration lorsque les champions qui seront sur le pré, pointeurs, joueurs d’appoint, tireurs, viendront cajoler le bouchon ou enchaîner les carreaux.

Parce que, oui, et Jean Casale, co-organisateur de l’évènement avec son compère, Pascal Mari, nous l’a promis, « ce sera l’un des plus beaux plateaux jamais réunis », ce ne sont que des champions qui seront là. Jugez plutôt : 66 titres de champion du monde sur les 16 triplettes masculines, et huit autres couronnes planétaires dans le tableau des 8 triplettes féminines ! Oui, vous avez bien lu !!!

Et sur les 66 titres mondiaux, 26 d’entre eux seront réunis dans la même équipe, celle des deux Philippe, Suchaud et Quintais qui se partagent de manière équitable les ors mondiaux (13 chacun), associés au 3e larron, Emmanuel Lucien.

Tout le monde se souvient de cette magnifique finale et du formidable suspense offerts voici trois ans par Philippe Quintais (ci-dessus), Philippe Suchaud et Dominique Usai face aux éternels Lacroix, Rocher, Robineau. Cette fois-ci les deux Philippe feront équipe avec Manu Lucien

À côté de ces maîtres de la pétanque, la triplette locale du Fréjus International Pétanque, Rocher - Robineau - Lacroix, ferait presque pâle figure avec ses “seulement“ 17 titres mondiaux (5 pour Dylan, 12 pour “Riton“ Lacroix). Double tenant du titre (2017 et 2018), le trio fort du FIP avait été éliminé prématurément lors de la dernière édition.

Montoro et Renaud
feront-ils trembler le Rocher ?

Mais le réservoir fréjusien est tel que derrière, Ludovic Montoro et Benji Renaud, associés au Girondin Jean Feltain, avaient enlevé leur premier succès dans l’épreuve.

Les deux sociétaires du FIP feront cette fois équipe avec le sociétaire de la Pétanque Arlancoise, Jean-Michel Pucinelli. À tout le moins pour un rôle de sérieux outsiders.

À suivre encore la triplette emmenée par Michel Hatchadourian – 4e du classement 2019 à l’issue des cinq étapes disputées derrière… Rocher (1er), Robineau (2e) et Lacroix (3e) –, notamment engagé avec un autre larron fréjusien, Philippe Pietri.

Le trio des Canuts de Lyon, emmené par les Molinas père & fils, Joseph “Tyson“ et Fernand “Ben“, sera à suivre. Tout comme d’autres Rhodaniens, ceux de l’ASP Vaulx (Fournié et Malbec, associés à Radnic) ou le trio de Bron (Sarrio, N’Diaye et la légende “Marco“ Foyot).

Enfin, le plus grand intérêt se portera également sur l’équipe wild card, où Pierre Nallet fera équipe avec un autre grand Christian Fazzino (ci-dessus), et le plus Français des Italiens, Diego Rizzi.

Kaylie découvre le PPF… à 12 ans !

Dans le tableau féminin, l’invitation est allée au trio des Élodie, Torrécillas et Estève, avec la toute jeune Kaylie Victoor-Demeter, âgée de 12 ans. Mais les favorites seront sans nul doute les Auvergnates de la Pétanque arlancoise, Audrey Bandiera et Angélique Colombet, engagées avec l’Héraultaise Sandrine Herlem. À elles trois, trois victoires et cinq finales vous regardent. Mais surtout un mauvais souvenir en finale lors de l’édition écoulée et qui auront certainement à cœur d’aller récupérer leur “bien“.

Angélique Colombet (à gauche), finaliste de la finale PPF, et Nadia Djabri (tenante du titre) s'étaient toutes deux alignées en doublette lors du Mondial Barbero. Si le plus palmarès de la pétanque féminine tricolore sera bien là, l'on note le forfait de dernière minute de la Cannoise, remplacée au sein de l'équipe d'Anna Maillard par Émilie Vignères

De la triplette victorieuse en janvier 2020 (au titre de l’édition 2019), seule Nadia Djabri sera en scène (avec l’une des meilleurs Françaises, Anna Maillard, et Ludivine D’Isidoro). Ses coéquipières du Cannes Aéro Sports, Cécile Kozohorsky, qualifiable mais non choisie dans l’une des huit triplettes, et Anne-Marie Valmonte (toutefois engagée dans le concours mixte, lire ci-après) ne défendront donc pas leur couronne.

Dans ce tableau féminin enfin, l’on misera une petite pièce sur le trio mené par Emma Picard qui adore cette compétition – elle est la seule présente sur tous les palmarès, avec une victoire triplettes en 2016, au tir l’année suivante (+ une finale triplettes cette même année), et encore le tête-à-tête l’an dernier. D’autant que la sociétaire du CA Bron devrait composer un trio bien homogène avec les talentueuses Émilie Fernandez et Ludivine Lovet.

 

La Rhodanienne Emma Picard, associée à Émilie Fernandez et Ludivine Lovet, est toujours à l'aise en terre fréjusienne, où elle s'est imposée en finale triplettes (2016), au tir de précision (2017) et dans le concours tête-à-tête (2019) : méfiance !

Ces messieurs lanceront les hostilités ce jeudi, le tableau féminin ne s’avançant que vendredi. Demi-finales des deux tableaux samedi matin, finales l’après-midi.

Des triplettes mixtes qui détonnent

Et puis l’on n’oubliera pas la grande nouveauté de dette 8e édition de la grande finale du PPF Tour, la 5e en terre fréjusienne, à savoir le concours triplettes mixtes (une femme, deux hommes), dont la finale se disputera en première partie samedi après-midi.
Dans ce concours, les pronostics iront sans doute vers le trio Colombet, Rizzi, Cano, à moins que Bandiera, Lacroix et un autre local, Robin Rio, ne fasse la différence. Et la curiosité viendra de la jeune Kaylie Victoor-Demeter, qui ne manquera pas d’écouter les conseils de ses deux partenaires, un certain Dylan Rocher et son compère, Stéphane Robineau !

 

Bien sûr, l’on ne pourrait terminer cette présentation sans évoquer les conditions spécifiques dans lesquelles a été acceptée la tenue de l’évènement (alors que le centre intercommunal de vaccination partage les mêmes locaux) : à huis clos, un joueur plus un seul accompagnateur, un test PCR négatif de moins de 72 heures, port du masque à l’intérieur de l’enceinte, et prise de température avant d’entrer

À suivre en direct live sur la WEB TV PPF 

• Télécharger le programme complet ICI


Le tirage au sort a été effectué mardi soir au Caquot et a donné lieu à la composition des poules et aux confrontations suivantes ->

Dans le tableau masculin, les poules 1 et 2 s’annoncent particulièrement disputées. Dylan Rocher et ses partenaires devront se méfier de la bande à Christophe Sarrio, tandis que Michel Hatchadourian et ses compères devraient logiquement passer sans encombre cette première phase de compétition.

Télécharger le tableau masculin ICI


Chez ces dames, au regard du plateau proposé et de la composition des équipes, bien malin qui pourrait dire laquelle des deux poules apparaît comme la plus facile. Un constat est d’ores et déjà assuré : le spectacle et les surprises seront sans nul doute au rendez-vous…

Télécharger le tableau féminin ICI

Télécharger le plateau du concours mixte et le tableau de ce concours


Classé dans
Sport