Rentrée scolaire : pendant les vacances, on a tout de même travaillé dans les classes…

02 septembre 2019

Eh oui, ce matin du lundi 2 septembre aura sans nul doute été difficile pour beaucoup des quelque 4700 enfants scolarisés dans l’un des établissements du territoire fréjusien.
La rentrée scolaire est toujours différemment vécue, mais il est une chose qui est commune à tous, c’est l’heure de rentrée. Et cette heure est arrivée.
Pour les Fréjusiens comme pour les 12,5 millions d’élèves qui effectuent leur rentrée en France, découvrant l’un des 870.000 professeurs qui, eux, sont revenus dès vendredi 31 août, dans l’un des 60.000 établissements du pays.

Mais plutôt que philosopher sur la rentrée scolaire et sortir une quelconque rhétorique qui ne changerait rien à ceux qui font plutôt grise mine, petit coup d’œil dans le rétro et retour sur ces mêmes écoles qui, pendant que leurs pensionnaires s’ébrouaient dans les vagues, s’en remettaient aux mains des ouvriers et entrepreneurs pour, ici une cure de jouvence, là un aménagement supplémentaire, là encore des rénovations indispensables, ici la poursuite de la dotation en matériel informatique ou en climatiseurs entre autres...

Les locaux du guichet unique de la Direction de l'Enfance et de l'Éducation au Florus ont été réaménagés et modernisés récemment pour offrir un meilleur accueil aux usagers

Près de 600.000 € engagés cet été

Cet été 2019, la Ville a consacré près de 600.000 € (594.900 €) à ces travaux et réaménagements, après avoir investi peu ou prou un demi-million d’euros chaque été depuis 2014.

L’évolution de la démographie locale – mais également le dédoublement des classes de CE1 pour les écoles Giono et Aubanel – aura conduit l’Inspection académique à décider l’ouverture de six classes supplémentaires dans les écoles fréjusiennes : une à la maternelle Valescure, cinq dans les élémentaires Caïs, Paul-Roux, Aurélien, Les Chênes et Balzac (Saint-Aygulf). Des ouvertures qui ont un coût (238.100 €), entre acquisition de modulaires, aménagements intérieurs de ces derniers (branchements, raccordements…), réaménagement d’autres locaux existants, sans oublier le mobilier nécessaire…

Travaux de peinture (ci-dessus à Aurélien) ou de carrelage d'un préau (ci-dessous à Aubanel) : tout l'été se sera passé au rythme des travaux dans les établissements scolaires de Fréjus

Près de 270.000 € ont pour leur part été investis au titre :
-> des mises en peinture (maternelles Dolto et Caïs, élémentaire Caïs ; des travaux similaires sont inscrits dans ce budget mais reportés à la rentrée à la maternelle des Moussaillons et l’élémentaire Hippolyte-Fabre),
-> de l’installation de la clim pour l’ensemble du groupe René-Char, qui a également été l’objet d’une réfection de l’office de restauration,
-> de la pose d’un carrelage sous le préau de l’élémentaire Aubanel, dont la maternelle a quant à elle bénéficié de la création d’un muret et de la pose de châssis…

Voilà pour les travaux dépassant les 10.000 €, d’autres moins coûteux étant à enregistrer dans les maternelles Villeneuve, Moussaillons, Dolto, Caïs, dans les élémentaires Caïs, Paul-Roux, Hippolyte-Fabre.

La crèche “La Nouveleto“
fait peau neuve et s’agrandit

La Ville a en parallèle poursuivi sa dotation informatique aux écoles à hauteur de 50.000 €, le renouvellement du parc en la matière étant à ce jour bien amorcé. Elle a encore consacré 36.000 € à la 2e tranche des travaux de câblage des écoles maternelles (Aubanel, Valescure, Caïs et Paul-Roux cet été, après Balzac, Moussaillons, René-Char et Villeneuve en 2018).

La crèche “La Nouveleto“, à Villeneuve, fait à son tour peau neuve et rouvrira ses portes en 2020

Enfin, à ces travaux et près de 600.000 € déjà investis, la ville de Fréjus a rajouté 135.000 € pour l’installation d’une structure provisoire destinée à accueillir les pensionnaires de la crèche de Villeneuve, La Nouveleto, pendant les travaux de rénovation et d’agrandissement de celle-ci. Débutés cet été, ils devraient être achevés à la fin de l’année, au plus tard au début 2020. Quant à la structure provisoire, elle a trouvé place au fond du parking de la salle Hippolyte-Fabre.

En attendant le Pôle Enfance…

Bien sûr, qui dit travaux, dit grand chantier. Et chacun de songer immédiatement au futur Pôle Enfance amené à remplacer à compter de la rentrée… de janvier 2020. Un chantier à 11 M€ dans le cadre d’un PPP (partenariat public-privé) avec le promoteur qui porte le projet. Nonobstant l’acquisition d’un mobilier entièrement neuf pour ces nouveaux locaux (aux alentours de 360.000 €).

Visite de chantier du futur Pôle Enfance pour le maire de Fréjus, David Rachline, en juillet dernier

Et s’il est une nouveauté tout aussi marquante en ce début d’année scolaire 2019-2020, elle se situera dans les assiettes des élèves demi-pensionnaires et/ou fréquentant les ALSH, des pitchouns des crèches. Au printemps dernier, la Ville a désigné en conseil municipal un nouveau prestataire an matière de restauration scolaire, le groupe régional GARIG, dont le contrat est entré en vigueur le 1er août 2019. Les premières impression sur les nouveaux petits plats ne manqueront donc pas de remonter très bientôt... (menus des écoles pour le mois de septembre à télécharger).

Le 1er août dernier a vu les premiers repas servis aux pensionnaires des ALSH pour le nouveau prestataire en matière de restauration collective, le groupe GARIG

Classé dans
Actualité générale