Saint-Aygulf : les tennis et le city-stade ont trouvé leur place au côté d’Auzerau

21 juin 2019

Livrés et opérationnels depuis quelques semaines déjà – à la grande joie d’ailleurs de leurs utilisateurs respectifs, un peu plus âgés côté petite balle jaune, un peu plus jeunes en ce qui concerne le city-stade –, les deux courts tennis et la structure open et multisports désormais attenants à la halle Régis-Auzerau ont été officiellement inaugurés en ce premier jour de l’été par le maire, David Rachline.
Un premier magistrat bien entouré – les élus de la majorité Gilles Longo (Saint-Aygulf), Fabrice Curti (sports), Patrick Renard, Robert Simon-Chautemps, Lydia Righail, voire de l’opposition à l’instar de Philippe Mougins, et la néo-députée européenne, Julie Lechanteux – qui est venu saluer de nouveaux équipements publics, auxquels s’adjoindra d’ici la fin de l’année la nouvelle maison des associations du quartier.

Et, 48 heures après les récriminations émanant de riverains lors du conseil de quartier en évoquant des nuisances sonores nocturnes notamment, David Rachline n’a pas tardé à réagir, annonçant qu’un « gardien serait bel et bien présent prochainement in situ afin de régulariser et faire respecter le règlement intérieur de la structure municipale » comme c’est le cas dans les autres équipements sportifs du genre disséminés sur le territoire fréjusien.

201.000 € d’investissement…
en attendant la maison des associations

Surtout, aux côtés de Claudine Robin, présidente de la Sasel (Société aygulfoise de sports et loisirs), avec laquelle a été signée une convention pour la gérance et la location des courts, mais également de Tony Alexander, précisément responsable de la section concernée à la Sasel, le maire a rappelé le fort impact du sport à « Fréjus, ville active et sportive ».

Avec « ces deux courts en Quick (dont était presque jaloux Xavier Martinez, directeur sportif du Tennis Club Gallieni, Ndlr) de quelque 1300 m2 (et 120.000 €) et le 6e city-stade fréjusien (260 m2, 81.500 €), la municipalité répond aux attentes des habitants de Saint-Aygulf, jeunes et plus anciens ». Avec, on le souhaite, une entente cordiale intergénérationnelle qui se fera jour au fil du temps entre tous ces utilisateurs, a fortiori lorsque sera livrée la maison des associations (annoncée d’ici la fin de l’année).

Alors que, déjà, résonnaient depuis la place de la Poste les premiers airs de musique (ben oui, le 21 juin…), le maire David Rachline promettait à nouveau « un soutien de la municipalité à l’animation locale, qu’elle soit culturelle, sportive ou autre »

Classé dans
Actualité générale