SDF en temps de Covid : derrière la Ville, une grande chaine de solidarité…

19 décembre 2020

Peut-être fait-on encore moins attention à eux en ce moment ? Mais, en cette période de confinement, ceux qu’on appelle les SDF - sans domicile fixe -, devenus sans abri pour diverses raisons, aussi variées les unes que les autres, ont trouvé à Fréjus un lieu d’accueil, où ils sont hébergés, au chaud, chaque nuit.

Un abri pour passer
la nuit au chaud

Sensible à leur cause, la Ville de Fréjus, par l’intermédiaire de son maire, David Rachline, et le relais sur le terrain de Nassima Barkallah, élue notamment déléguée à l’action sociale, et Jean-Philippe Pangole, directeur du CCAS, a souhaité mettre un toit à leur disposition. En l’occurrence celui de l’ancienne demeure de gardien à la base nature, jouxtant l’espace Caquot. Réaménagée, cette maison propose deux chambres, une cuisine, une salle de bains avec toilettes.

De quoi offrir un peu de chaleur à une petite dizaine de sans-abris, qui se retrouvent ainsi là, chaque soir, à partir de 19h. De quoi apporter un peu de baume au cœur à ces personnes qui, le matin revenu, retournent dans la rue ou en quête d’un travail et d’une vie meilleure.

« C’est bien de nous avoir mis cette maison à disposition », dit celui-ci. « On a une douche, des toilettes, de quoi dormir à l’abri », raconte cet autre. « On a même une petite télé, bref, tout le confort moderne », rigole ce troisième.

Chaque soir, une infirmière de l'association Promo-Soins passe au chevet des SDF présents à l'accueil. Pour s'assurer de la bonne santé des résidents, y compris pour passer un test Covid

Chaque soir, une infirmière de l’Institut Promo-Soins passe voir les personnes présentes : prise de température, mesure du taux de saturation (taux d’oxygène dans le sang), soins si besoin, et bien sûr l’inévitable test Covid… « Une association formidable, que je tiens tout particulièrement à remercier ici, confesse Nassima Barkallah, et pas seulement pour son action dans ce cadre précis, mais bien de manière générale et en tous temps… »

La Ville de Fréjus et son maire
particulièrement investis

Mais au final, c’est bien toute une chaîne de solidarité qui s’est mise en place autour de cet accueil. « Outre les soins au quotidien, Promo-Soins a également fait don de masques et de gel hydroalcoolique », explique ainsi Laurent Petit, président de l’antenne locale de l’association caritative Saint-Vincent-de-Paul. « Tout comme le CCAS, qui glisse chaque soir dans le cabas distribué aux SDF ces produits essentiels », renchérit Nassima Barkallah.

Autour de Stéphane Digani, le chef-cuisinier du DIP, Sébastien, ou encore son gérant, Arnaud Pontus, on retrouve Laurent Petit, directeur de l'association Saint-Vincent-de-Paul ou encore les élues adjointes au maire de Fréjus, Christelle Plantavin et Nassima Barkallah

Et l’élue fréjusienne, entre autres déléguée à l’action sociale d’expliquer le mode de fonctionnement. « Monsieur le maire a notamment souhaité aider cette population fragile, en mettant cet abri à leur disposition. Derrière, les actions se sont enchaînées. L’association des Amis de Paola fournit ainsi des repas avec l’aide de ses partenaires. Mais nous avons souhaité agrémenter cette fourniture de repas, froids, par une distribution de repas chauds. »

Promo-Soins au chevet des SDF,
le DIP les met à table

C’est pourquoi, avec Laurent Petit et l’association Saint-Vincent-de-Paul, déjà particulièrement active durant le confinement de printemps et tout aussi engagée en cette fin d’année, « nous avons lancé un appel pour savoir si un restaurant pouvait, un soir, nous fournir des repas chauds ».

Nassima Barkallah répond en direct à Yvan Glasian sur l'antenne d'Estérel TV...

Appel entendu par le restaurant Le DIP ! Et mieux que ça encore, puisque les associés à la tête de l’établissement du boulevard de la Mer que sont Stéphane Digani et le gérant Arnaud Pontus, ont tout bonnement « décidé de nous offrir une vingtaine de repas chauds jusqu’au terme du confinement », souligne avec bonheur Nassima Barkallah.

 

L’accueil de Fréjus n’hébergeant qu’une dizaine de personnes, « j’ai proposé à mon homologue de la ville de Saint-Raphaël, de lui donner les repas qui pourraient nous rester pour “ses“ SDF », car la solidarité ne doit pas s’arrêter au Pédégal.

... avant d'aller porter ces repas chauds aux sans domicile fixe accueillis à la Base nature

 

L’association Saint-Vincent-de-Paul est d’ailleurs raphaëloise si l’on s’arrête à la simple adresse de son siège local. Mais elle rayonne sur tout l’est-Var. Et, pour cela, « nous pouvons toujours compter sur nos fidèles partenaires (*), ajoute encore Laurent Petit, qui se félicite également du geste effectué par « la Ville de Fréjus à travers la mise à disposition de ce site d’hébergement. »

De petits riens
qui font un grand bien !

Et, bien évidemment, pour la période de Noël qui arrive, les sans domicile fixe hébergés à la Base nature pourront non seulement compter sur un délicieux repas confectionné par Sébastien, le cuisinier du DIP, mais également sur deux autres « établissements qui ne les oublient certainement pas, “L’Odyssée des Glaces“, qui doit nous proposer des bûches de Noël, ou encore l’enseigne “Super U“ qui s’est engagée à nous donner des boîtes de chocolats de Noël pour l’esnsemble de nos bénéficiaires ».  

Car Noël est le temps du partage, de la solidarité. Et, en cette période plus qu’une autre, cette notion de solidarité prend tout son sens. Et se concrétise par ce genre de petite attention qui produit tellement d’effets…
Petit rien, grand bien !


(*) Laurent Petit, président de l’association Saint-Vincent-de-Paul, tient particulièrement à remercier :
• Institut Promo-Soins, Fréjus ;
• Établissements Richard Benhamou Alimentation, Fréjus ;
• société Magne (distribution alimentaire, Benjamin Coustiers), Fréjus ;
• enseigne Métro (Loïc Codulas), Fréjus ;
• l’Odyssée des glaces (artisant glacier, Marc Zamolo), Fréjus ;
• Littodis SARL (commerce de gros alimentaire, Serge Dalières), Saint-Raphaël ;
• Boulangerie de l’Estérel, Saint-Raphaël ;
• Super U (Alexandre Guillut), Saint-Raphaël…


Retrouvez ici, sur l’antenne d’Estérel TV, un sujet réalisé sur la distribution des rapas chauds par le restaurant le DIP 

 

Classé dans
COVID-19 Actus