Stages de volley pour les jeunes licenciés du Fréjus Var Volley : un vrai rayon de soleil !

27 octobre 2020

Un vrai rayon de soleil, une magnifique parenthèse, le retour de l’insouciance et du simple plaisir de pratiquer son sport favori... C’est ce sentiment qui dominait vendredi dernier à l’issue d’une semaine intense de stages pour l’ensemble des jeunes du club fréjusien. « À tel point qu’il y a même eu quelques larmes au moment de se dire au-revoir vendredi soir », confesse, tout aussi heureux, Julien Laporte, l’un des instigateurs de cette manifestation pour le FFV.

« Ce n’est pas le premier stage que nous organisons, complète-t-il. Mais cette fois, nous avons voulu changer un peu la formule, mélanger garçons et filles, réunir différentes catégories d’âges… »

Les plus jeunes (catégories M11, M13, M15) se retrouvaient ainsi en matinée pour deux entraînements et un repas pris en commun, « pour créer du lien, du vivre ensemble »… Les plus grands, eux, les M18 s’entraînaient sur une seule séance, l’après-midi.

Claude Chanou (à gauche) est venu apporter toute son analyse et son expérience à Julien Laporte et Pierre Vivier dans la concrétisation de ce stage (photos © DR Mairie de Fréjus et Ewa Gros)

Avec Claude Chanou…

Tous ont magnifiquement adhéré au projet, mené par Julien Laporte, Pierre Vivier ou encore Maya Souday aux commandes sur les “petites“ catégories, par Ludo Tatinclaux et encore Maya Souday sur les M18. « Maya est en formation d’entraîneure au club, poursuit Julien Laporte. Parce que nous ne formons pas que des jeunes, mais également de futurs éducateurs et coaches. »

L’ancien adjoint de Loïc Geiler au sein du groupe pro tient également par-dessus tout à remercier l’apport ô combien précieux « pour “monter“ ce stage » de Claude Chanou. L’ancien entraîneur de l’équipe de France masculine et à l’origine de la création du pôle espoirs de Boulouris est resté toute la semaine aux côtés des encadrants et jeunes volleyeurs, distillant conseils et autres jugements particulièrement bienvenus. « Vraiment un très grand merci à lui », s’incline encore Julien Laporte envers un Claude Chanou qui, à l’instar des jeunes, s’est lui aussi vu remettre un maillot en guise de cadeau vendredi après-midi.

Autographes, dédicaces, remise des tee-shirts, le groupe pro a parfaitement joué le jeu et enchanté les jeunes pousses

… et les pros !

Ce dernier après-midi du stage se sera en fait révélé une véritable fête du volley pour les jeunes stagiaires, « au nombre d’une cinquantaine, tous licenciés au club » – autre signe de cette dynamique qui entoure le Fréjus Var Volley – avec, précisément, l’ensemble de l’équipe professionnelle présente simultanément. « Eux aussi ont magnifiquement joué le jeu, remercie encore Julien Laporte. Outre leur présence à tous lors de la remise du tee-shirt et du goûter de fin de stage vendredi, ils ont tous fait un roulement au cours de la semaine. Chaque jour, un ou deux pros sont venus encadrer, discuter, partager leur expérience et leur parcours, on a même pratiqué un peu les langues étrangères. »

Ce jour-là, c'était au tour de Daniel Maccaro et Théo Conré de venir se mêler aux jeunes du stage

À l’entraînement la semaine prochaine

Au moment de tirer le bilan – alors qu’ils sont tous déjà répartis sur l’encadrement de stages Ligue ou du comité Var – Julien, Pierre, Ludo et Maya se montrent littéralement enchantés de cette expérience. Particulièrement « enrichissante, mais pas seulement sur le plan purement “volley“, mais tout autant sur un aspect humain. Le fait de se retrouver dans cette ambiance, après tant et tant de mois sans même pouvoir se voir, c’était un vrai rayon de soleil. Pour tous ».

Reconduit en février ?

Et un projet qui sera certainement amené à se renouveler – « on a envie de proposer ce même stage pour les vacances de février ». Pour l’heure en tout cas, et nonobstant les prochaines mesures qui pourraient être annoncées ce mercredi au plus haut sommet de l’État, rendez-vous est donné la semaine prochaine pour la reprise des entraînements. « Pour toutes les catégories de jeunes, les entraînements sont autorisés et donc maintenus en l’état… pour l’instant. »

Ci-dessus aux côtés de Ludovic Tatinclaux pour l'encadrement du stage M18, Maya Souday a trouvé la semaine dernière un cadre idéal pour parfaire sa formation de future entraîneure

Classé dans
Sport