Tennis de table (J4) : l’accession en jeu pour les Amsélistes devant Antibes

08 novembre 2019

Bon an mal an, les tennismen (de table) fréjusiens continuent un bonhomme de chemin plutôt honorable en championnat par équipes, présentant de une à cinq formations engagées sur ces campagnes pas comme les autres (*).

Après avoir joué les tortues depuis le début de saison (3 tours seulement joués en cinq semaines, et désormais un match tous les week-ends pour conclure cette phase 1 le 7 décembre), les espoirs demeurent permis pour les cinq groupes engagés dans ce(s) championnat(s).

Le grand espoir réunionnais de l'AMSLF prend conseil auprès de son président, Éric Angles

NATIONALE 3 - AMSLF (1) : LA 2E PLACE EN VUE

Battue à La Roche-Foron (Haute-Savoie) lors de la 2e journée (4-8) dans « une rencontre où nous étions inférieurs, reconnaît Axel Aldeguer, homme Com’ de la section fréjusienne. Dès lors, les Haut-Savoyards (2es) deviennent favoris logiques de cette poule L pour la montée en N2… à moins d’un “vrai“ faux-pas qu’ils concéderaient devant Morières voire l’équipe réserve de Nîmes en danger pour le maintien, voire en “finale“ le 7 décembre contre Antibes (1er) ».
Mais, pour que les joueurs est-varois puissent profiter d’un éventuel faux-pas, il leur faudra déjà dominer ces mêmes Antibois ce samedi 9 novembre à Jean-Vilain. « Ce n’est pas le meilleur effectif de la poule, mais ils avaient battu notre propre “réserve“ l’an passé pour justement accéder en N3. » Et ils possèdent dans leurs rangs « un ancien Fréjusien, en la personne de Sami Nzirou, du temps des Gimenez et autre Idir Khourta ».

Un élément est tangible, l’effectif amséliste (3e) sera désormais inchangé d’ici au terme de cette phase inaugurale, composée autour du prodige réunionnais, Antoine Razafinarivo (classé 19, rang 1229 à 16 ans seulement), de Théophile Acloque (n°535 au ranking national), Théo Fenocchio (n°735) et un André de Rivoyre (n°807) enfin de retour au sommet après les problèmes physiques rencontrés par l’entraîneur du club.

L'effectif de l'équipe (1) réintègre Andréa de Rivoyre (à droite) et laisse Yanaël Cartau à disposition de l'équipe (2) pour essayer d'aller chercher la montée en N3

PRÉ-NATIONALE 3 - AMSLF (2) :
DUEL AU SOMMET CONTRE LE CAVIGAL

Trois matches en trois victoires pour Fréjus, tout comme le Cavigal Nice (3) : les Amsélistes jouent une petite finale ce samedi. « Si on bat Nice, continue Axel Aldeguer (classé 19, 1354), on aura droit à deux jokers dans une poule où il y aura deux accessions. Si on gagne Nice, même deux défaites pourraient ne pas nous empêcher de monter. »
La (2) rejoindrait alors la (1) en N3, ce qui « nous octroierait un petit avantage dans la mesure où l’on pourrait choisir les poules dans lesquelles seraient affectées nos équipes. Par exemple, mettre notre équipe la plus faible dans la poule la plus forte. Et inversement. Pour avoir de chances de maintenir au moins une équipe ». Mais tout cela ne reste que supputations et seule le terrain parlera…

Autour d’Axel Aldeguer, la (2) – qui a perdu Romain Sizun (n°734), revenu disputer les trois premiers matches, avec succès (« il nous sauve avec trois points plus le double contre Aix-les-Milles »), mais ne refaisait dans la cité est-romaine, lui dont l’avenir s’inscrit maintenant de manière définitive au Canada – les “anciens et expérimentés“ Yanaël Cartau (n°918) et Greg Gerberon (18, n°1551), qui encadreront le jeune Diwan Leterme (16, n°3453, arrivé en provenance de Villeneuve-Loubet à l’intersaison.

RÉGIONALE 2 - AMSLF (3) :
LA DÉCISION CONTRE AIX-LES-MILLES ?

L’équipe (3) pointe en tête avec trois succès et en compagnie d’Aix-les-Milles. Mais les Bucco-Rhodaniens ont connu plus de difficultés que les Fréjusiens, vainqueurs 12-2 de leurs trois duels ! La série pourrait continuer devant Châteauneuf-Grasse, le déplacement à Istres TT (6) dans une semaine pourrait constituer un piège. « Ils ont toujours un bel effectif et peuvent surprendre. »
L’on semble bien toutefois se diriger vers une finale de groupe à Aix-les-Milles le 7 décembre, et pour le groupe amséliste (Romain Radici, 12, n°3994 ; Étienne Passi, 15, n°4648 ; Philippe Guillemart, 16, n°3142 ; l’ex-Raphaëlois Sasha Izbornicki, 12, n°10998 ; Jean-Marc Ayache ! Avec, on l’espère pour la seconde phase, le retour d’Éric Durand (17, n°2396), toujours en délicatesse avec une tendinite au coude.

Étienne Passi, l'un des leaders de l'équipe (3) qui jouera un match importantissime devant les Aixois des Milles

CHAMPIONNATS DÉPARTEMENTAUX -
AMSLF (4) et AMLSF (5) :
DEUX MONTÉES DE PLUS ?

Emmenés par le jeune Réunionnais pensionnaire du centre de formation amséliste, Ewen Gannat-Perrot, puis d’autres jeunes de la relève de la section fréjusienne, Hugo Leroux, Tristan Guillaume ou encore Pierre-Jean Guitay ou Jean-Marc Ayache, l’équipe (4) « vise une double accession, ambitionne Axel Aldeguer. De Départementale 1 à la Pré-Régionale puis à la Régionale 3. Ils en ont les moyens, mais tout peut arriver et cet objectif ne deviendra pas nécessairement réalité. D’autant que, comme ce fut déjà le cas par le passé et pas plus tard que l’année passée, des blessés ans les équipes “supérieures“ peuvent amoindrir le niveau de la (4), qui paie toujours les “pots cassés“ ».

Enfin, une équipe (5), bâtie autour du tout jeune Loïs Cartau, fils de son père, benjamin 1 de sa catégorie, et de l’un des plus anciens Francis Antoine, qui manie aussi bien la raquette de ping que la souris de l’ordinateur (LOL), évolue et s’amuse en Départementale 3, le plus bas niveau de championnat par équipes qui puisse exister…

Tout ceci nous promet néanmoins, rien que d’ici Noël, de grands et jolis moments de ping pour ce qui seront les derniers matches à Jean-Vilain, avant que le tennis de table, qui nourrit depuis de longues saison, l’ambition d’évoluer dans une nouvelle salle moderne et confortable, n’intègre précisément ses nouveaux locaux, entre le nouveau pôle Enfance au quartier de Saint-Lambert et la Halle des sports Sainte-Croix sur l’ancien parking. Un état de fait qui devrait se concrétiser dans le premier trimestre 2020.

 


TENNIS DE TABLE – CHPT PAR ÉQUIPES (J4)
Samedi 9 novembre - 17h
Salle Jean-Vilain (quartier Villeneuve) - 238, rue de la Tourrache - 83600 Fréjus
+ d’infos. Tél. 04 94 51 33 23 OU 06 18 79 70 30 (Axel Aldeguer)


(*) Chaque année, on vous présente le même principe. Le championnat par équipes en tennis de table se dispute en deux phases distinctes, l’initiale de septembre à décembre, la seconde au premier trimestre 2020. Des poules de huit sont constituées, sept rounds disputés. Un club peut terminer premier (ou deuxième) et jouer la deuxième partie de saison au sein de la division supérieure. Inversement, il peut être relégué et jouer un niveau plus bas.
Le même modèle de compétition s’applique en deuxième phase, et ce club peut à nouveau grimper D’un échelon, se maintenir dans sa nouvelle division ou être relégué. Six cas de figure peuvent donc se présenter en une seule année sportive :
- une double accession,
- une accession puis un maintien,
- un maintien puis une accession,
- un maintien puis une relégation,
- une relégation puis un maintien,
- une double relégation.

Classé dans
Sport