Tennis de table : le Fréjusien Enzo Angles champion de France 2020 double messieurs

19 mars 2020

La nouvelle est passée quelque peu inaperçue, mais il n’est certainement pas trop tard pour en faire référence. Il y a quelque trois semaines, de ce temps où nous menions encore une vie à peu près normale, se sont tenus dans le Rhône et la commune d’Arnas les championnats de France 2020 de tennis de table.

Une compétition où a brillé Enzo Angles, un Fréjusien, Varois de naissance (à Draguignan, le 3 mai 1995), formé à l’Amslf et au Pôle espoirs de Boulouris, aujourd’hui licencié au club d’Istres. Dans le Beaujolais et ce village d’Arnas situé à quelques kilomètres de Villefranche-sur-Saône, Enzo Angles (n°36 français) a décroché le titre de champion de France par équipes aux côtés de Quentin Robinot (n°18), pour sa part licencié à Hennebont.

Enzo Angles avec Quentin Robinot sur la plus haute marche du podium des récents championnats de France, double messieurs (photo © D.R. FFTT)

Pour la petite histoire – et elle plutôt belle ! –, Enzo, fils du président de la section amséliste, Éric Angles, avait été sorti au stade des quarts de finale du tableau de simple… par un certain Quentin Robinot en cinq sets ne parvenant à arracher que la seule 2e manche (9/-10/5/6/2). Ce même Quentin Robinot échouera pour sa part en finale devant Simon Gauzy (n°1 tricolore et licencié à Levallois).

Un double décidé…
à 4 heures du matin !

Mais surtout, cette paire de double entre le Fréjusien d’Istres et le Parisien d’Hennebont s’est formée sur le tard. Ou alors, très tôt si l’on écoute Enzo Angles après le succès en finale devant le double cergy-pontin composé d’Emmanuel Lebesson (n°2 au ranking officiel national) et Tristan Flore (n°5, une saison sociétaire du Pôle espoirs de Boulouris et alors licencié à l’Amslf).

« Un titre national, on le veut forcément. On le veut tous. Mais cette victoire en double a été rendue très particulière par les circonstances. Puisque nous avons décidé de jouer ensemble avec Quentin (Robinot, Ndlr), à 4 heures du matin, après mon élimination en simple. est venu me voir. On savait qu’il serait facile de former un bon double mais sans doute pas de là à l’emporter. Surtout dans une finale face à la paire Lebesson-Flore. C’est une très belle victoire. »

En mai 2019, lors de la relance par la section amséliste du tournoi des Gentlemen, Enzo Angles avait proposé une démonstration avec le local, Théo Fenocchio

Vice-champion national
en simple en 2018

Rappelons qu’en quelques années de carrière, Enzo Angles s’est forgé un joli palmarès avec plusieurs titres européens dans les catégories de jeunes champion d’Europe cadets par équipes et en double en 2009 et 2010, champion d’Europe junior simple en 2013).
Ces dernières saisons, le tennis de table tricolore ne cesse de se densifier (Gauzy, 21e mondial ; Lebesson, 41e après avoir été 20e il y a trois ans ; Can Acuzzu, 73; Tristan Flore, 105e… et de nombreuses médailles individuelles et par équipes sur la scène européenne notamment).

Et si Enzo éprouve davantage de difficultés face à cette énorme concurrence (vice-champion de France seniors en simple en 2018 tout de même !), il n’en demeure pas moins le 8e joueur français au ranking mondial (187e, après être monté jusqu’au 131e rang).

Et fin février dernier, Enzo Angles a peut-être relancé sa carrière avec ce titre national !

Le club istréen peut s'enorgueillir de compter deux champions nationaux en son sein : Enzo Angles, à gauche, champion de France en double, et Hampus Nordberg, qui en a fait de même dans son pays d'origine, la Suède (photo © Facebook Istres TT)

Classé dans
Sport