Tennis de table - stage AMSLF à la Réunion : Oté la Réunion, koman i lé !

06 novembre 2019

On avait suivi leurs premiers pas en terre réunionnaise au début des dernières vacances scolaires de la Toussaint. Une excellente période, soit dit en passant, pour gagner l’Hémisphère Sud et l’été austral alors que la métropole entre tout doucettement dans sa période grise automnale et hivernale.

Quelque 10.000 kilomètres séparent la métropole de l'un de ses plus importants départements d'outre-mer, la Réunion, en plein cœur de l'Océan Indien (© photos : Facebook officiel AMSLF Tennis de Table)

Un groupe d’une dizaine de jeunes pongistes de la section de l’AMSLF sont partis en stage sur la deuxième plus grande île des Mascareignes. Guidés par leur nouvelle star, d’origine malgache mais natif de la Réunion, Antoine Razafinarivo. Le jeune prodige dionysien, devenu champion de France des régions catégorie cadets cette saison, vainqueur cet été des Jeux des îles de l’Océan Indien (JIOI, les “jeux olympiques“ des Mascareignes), a gagné la métropole à l’intersaison pour signer à l’AMSLF.

Antoine Razafinarivo, star du ping local !

S’il est encore classé 19 – il pointe 1229e joueur français et n’a donc pas (encore) intégré le club des 1000 pour être numéroté – il est l’un des meilleurs pongistes de l’Océan Indien et promis à un bel avenir.

Volcan la pété,
mais AMSLF la pas vu

Au cœur de l’Hémisphère sud, les jeunes z’oreils (hors les réunionnais de souche) auront tout connu : la chaleur, le soleil, la mer chaude, mais aussi la visite du chef de l’État et les quelques difficultés de circulation engendrés, une tempête tropicale et même une éruption du célèbre volcan du Piton de la Fournaise sans pouvoir aller l’admirer au plus près malheureusement.

Il eut été dommage de ne pas en profiter...

Mais des tonnes de souvenir qui resteront à jamais gravés dans la mémoire des Fréjusiens, reçus comme des stars du ping international, conviés à des réceptions en compagnie du préfet de la Réunion, ou encore du maire de la capitale Saint-Denis, conviés à des interviews radio et TV. Enfin, invités à un tournoi international ITT le dernier week-end, compétition siglée ITT (Fédération internationale) et plutôt relevée avec la crème du ping “local“ (Madagascar, Maurice, Rodrigues, AfSud et de bons joueurs tricolores métropolitains d’Angoulême ou encore Niort.

Le survol de l'île en hélico pour finir...

Au final, pas de titre mais de belles performances d’ensemble des Amsélistes.
Ainsi, “à la maison“, devant famille, amis et anciens partenaires de clubs, Antoine Razafinarivo fait finale double + demi-finale du tableau simple, Théo Fenocchio un quart de finale de simple avant d’enchaîner une demi-finale de double avec Andréa de Rivoyre…

Un élément est certain : s’ils n’ont rempli la vitrine aux trophées, les jeunes pongistes fréjusiens ont amassé plein de souvenirs pour une aventure hors du commun.

Le dépaysement d'Andréa de Rivoyre

« Stage pendant quatre jours, tournoi sur le week-end, une belle surprise réservée par le président Éric Angles le lundi matin, avec un survol de l’île en hélico, un accueil de stars, un vrai dépaysement, résume au final le capitaine de route, André de Rivoyre. Seul léger bémol, nous étions logés sur Boucan-Canot et la salle des Aiglons d’Orient – le club qui nous accueillait, version réunionnaise l’AMSLF, grosse association sportive mais qui ne se consacre qu’au ping et au basket – était à une petite heure de route sur Saint-Denis par la route du Littoral ou celle des Tamarins. Mais bon, quelle belle aventure ! »

Ah la nourriture créole (ici les samoussas péi), aux interviews TV sur la chaîne Antenne Réunion 1, à la réception par les plus hautes autorités locales, les pongistes fréjusiens ont été accueillis telles des stars sur l'île de l'archipel des Mascareignes

Classé dans
Sport