Tortues : premiers faire-part de naissance en date du 26 août 2020

25 août 2020

Voici un peu plus d’un mois, Fréjus faisait l’actualité par le biais d’une tortue caouanne venue pondre sur la plage de La République, à Fréjus-plage. Comme il y a quatre ans à proximité de la plage de l’Estel à Saint-Aygulf – l’hypothèse n’est d’ailleurs pas exclue que ce soit la même tortue qui soit revenue (*) –, un périmètre de sécurité avait été établi autour du lieu de ponte, découvert par hasard puisque c’est en pleine nuit que la tortue avait abordé la plage fréjusienne.

Ce mercredi 26 août, 46 jours très exactement après la ponte – l’incubation peut durer de 45 à 65 jours –, les premiers “bébés-tortues“, au nombre d’une vingtaine, ont fait leur apparition un peu avant 8h avant de gagner, parfois tant bien que mal, la mer toute proche et partir à l’aventure de la vie.

Les services de la Cavem sur zone

Un évènement, beauté de la nature, sous les yeux de dizaines de vacanciers littéralement ébahis et sous le charme.

Dont Nadia Bouchakoua, Parisienne en vacances sur Fréjus qui, avec son groupe d’amis, a l’habitude de venir se baigner tout près de la zone de ponte. Jointe au téléphone, Nadia Bouchakoua raconte : « en sortant de l’eau, j’ai remarqué un attroupement autour du périmètre de la zone de ponte. J’ai compris qu’il se passait quelque chose et effectivement, j’ai vu comme beaucoup de gens alentours les premières tortues sortir leur tête du sable puis se diriger de suite vers la mer ». 

Nadia Bouchakoua a d’ailleurs gentiment offert la vidéo qu’il vous est possible de visionner sur la page Facebook de la ville de Fréjus (ICI).

En attendant de nouvelles naissances…
à Fréjus-plage ou Saint-Aygulf

Très rapidement prévenus, Fabien Rozec et plusieurs membres de l’Observatoire marin de la Cavem (Communauté d’agglomération Var-Estérel-Méditerranée), mais également Kevin Bergeron (Service intercommunal biodiversité de la Cavem également) étaient sur place. Ils aideront et guideront ainsi vers la mer une deuxième vague de petites tortues, et « il y en a d’autres encore sous le sable, sorties de leur coquille et qui vont peu à peu trouver la sortie au grand air et s’en aller rejoindre la mer ».

 

En réalité, tout le monde a été un peu pris de court. On l’a dit, le temps d’incubation des œufs varie entre 45 et 65 jours. Ce mercredi 26 août était le 46e jour après la ponte. « Pour autant, nous verrons plus tard les données des capteurs de température installés sous le sable lorsque nous les relèverons. Mais nos propres relevés indiquaient des températures pas assez élevées pour que l’éclosion arrive justement si tôt. »

 

Sans doute les jeunes tortues étaient-elles trop pressées de voir le jour, et peut-être de profiter des derniers beaux jours d’août avant la rentrée, qui sait ?

2016-2020 : la même maman ?

Quant à la zone de ponte plage des Esclamandes – une 2e tortue est venue pondre ses œufs quelque 24 heures après son homologue, sur la plage aygufoise cette fois –, elle est également placée sous étroite surveillance car, là aussi, les naissances sont maintenant attendues d’un jour à l’autre.


(*) L’hypothèse selon laquelle l’une des deux tortues caouannes venues déposer leurs œufs les 11 et 12 juillet derniers pourrait être celle passée par la plage de l’Estel voici quatre ans, n’est pas exclue. « On pourrait le savoir, suppose Fabien Rozec. Mais il faudrait pour cela entamer des recherches génétiques sur les coquilles d’œufs, et personne ne peut dire à l’heure actuelle si un tel projet peut être envisagé… »
On ne saura donc peut-être jamais s’il y a une filiation entre les tortues fréjusiennes nées en 2016 et celles nées en 2020…


La Ville de Fréjus remercie très sincèrement Fabien Rozec (Observatoire marin de la Cavem), qui a fourni les photos, et Nadia Bouchakoua, auteure de la vidéo des premiers pas des “bébés-tortues“.

Classé dans
Actualité générale