Travaux “Reyran - RD37“ : au gué l’an neuf…

07 août 2020

Encore quelques semaines et le Reyran aura retrouvé “son“ gué. À tout le moins un gué praticable, à l’extrémité de la D37, après la piste forestière de l’Auriasque.
L’ancien gué, qui permettait de rejoindre la piste d’Ambon, point de départ de l’excursion vers le site du barrage de Malpasset, avait en effet été emporté lors des inondations de fin novembre et début décembre.

Le gué... avant les inondations du dernier trimestre 2019 (photos © Google Earth et Google Maps)

Depuis début juillet ont de fait été entamés des travaux, supervisés par la Ville de Fréjus, dans le but de « rétablir un accès pour les véhicules de secours et autres engins de pompiers », explique Jean-Pierre Jourtau, directeur du Syndicat intercommunal pour la protection du massif de l’Estérel (SIPME), en charge du chantier.

Le barrage toujours accessible
pour les excursions

Pour l’avenir, une réflexion plus globale sur la possibilité de remettre ce gué en circulation également pour le grand public, qui souhaite se rendre sur le site de la catastrophe de 1959. Avant les inondations en effet, le gué permettait aux véhicules de traverser le Reyran, passer sous le pont de l’autoroute et gagner le parking immédiatement derrière, au pied de la piste d’Ambon.

À l’heure actuelle néanmoins, et pour laisser la possibilité aux visiteurs souhaitant se rendre sur le site de la catastrophe du 2 décembre 1959, un cheminement piétonnier a été aménagé qui permet aux visiteurs de laisser leur voiture côté sud-est de l’autoroute, à hauteur de la piste d’Auriasque, et de traverser le Reyran (à sec) à pied.

Ces travaux, dont le terme est prévu aux alentours du mois d’octobre, représentent un coût de 122.728 € TTC.

L'accessibilité au site du barrage de Malpasset demeure permise grâce à un cheminement piétonnier aménagé spécifiquement

Classé dans
Actualité générale