Une nouvelle unité de production d’eau potable du Muy : pour une gestion durable de nos ressources

07 décembre 2019

Une usine de production d’eau potable du Muy :

une usine modernisée pour une alimentation sécurisée

 

            La nouvelle unité de production d’au potable du Muy a été  inaugurée le vendredi 6 décembre. Liliane Boyer, présidente du SEVE (Syndicat de l’Eau du Var-Est) a remercié tous les intervenants qui ont permis la réalisation de ce projet d’envergure.

       

S'en est suivie la visite guidée du chantier.

 

 Le SEVE a souhaité construire une nouvelle unité de production pour sécuriser l’approvisionnement en eau potable des communes du Syndicat (Fréjus, Le Muy, Puget/Argens, Roquebrune / Argens et Saint-Raphaël) et ainsi faire face à l’accroissement des besoins futurs des 120 000 habitants du territoire (300 000 personnes en période estivale).

 

Cette usine est alimentée par plusieurs ressources : forages du Couloubrier, du Rabinon, le fleuve Argens et depuis 2019, donc, par une nouvelle ressource par la société du Canal de Provence (SCP) via la liaison Verdon-Saint-Cassien.

Ce nouvel ouvrage augmente de 20% la capacité de distribution en eau potable.

Une eau d’excellente qualité

La mise en place d’un traitement d’affinage garantit la distribution d’une eau d’excellente qualité.

 

Un environnement respecté

Cette usine est parfaitement intégrée dans son environnement : diminution de l’impact visuel, le concept rappelant le rocher de Roquebrune, respect du traitement architectural des façades et de l’implantation des ouvrages.

 

Véritable outil pédagogique, cette usine permettra des actions de sensibilisation et d’éducation à l’environnement grâce à une salle de réunion équipée en multimédia et à un circuit de visite composé de panneaux pédagogiques.

Une passerelle d’accès aux décanteurs permettra aux visiteurs de découvrir au mieux cette usine de production.

Des travaux de grande ampleur

Un groupement d’entreprises a été mis en place pour assurer les étapes du chantier : SUEZ, SEETA, RBTP et SERRADORI.

Coût total : 13 979 479 € HT

Quelques chiffres

29 mois de chantier

16680 m3 de terrassement

2700 m3  de béton coulés

246 tonnes d’acier

2230 ml de canalisations posés

28560 ml de câbles électriques tirés

Classé dans
Actualité générale