Volley-ball - de retour de deux stages nationaux, Nathan Bonnard a l’Euro “albanais“ dans le viseur !

05 janvier 2021

Nous l’avions laissé à la rentrée dernière - (re)lire notre sujet dans le magazine d’octobre 2020 -, incertain, presque timide à l’idée de sa première interview, mais également de ses premiers pas hors du cocon familial.

Si tout continue dans le bon sens, Nathan Bonnard pourrait connaître son premier tournoi international à l'horizon été 2021

À 15 ans (le 14e plus jeune - sur 18 - de la promotion 2020-2021), Nathan Bonnard quittait en effet ses parents et son jeune frère pour intégrer le pôle espoirs de Cannes, l’un de ces centres de formation de haut niveau qui polissent les futures pépites du volley hexagonal.

Nathan quittait alors la maison AMSLF (aujourd’hui Fréjus Var Volley), celle qui l’a fait grandir au volley (mais également en taille, puisqu’il mesure déjà plus d’1,85 m). La suite logique d’une carrière qui le voyait déjà s’entraîner avec la réserve masculine (Prénationale  -> Nationale 3) et surtout intégrer le collectif “France“ lors d’un premier stage, doublé en fin d’année passée de nouveaux rassemblements nationaux à Dinard (dernière semaine avant les vacances scolaires), puis à Lille (Wattignies, semaine du 1er de l’An).

À l'entraînement avec le groupe N3 de Fréjus

De récep’-attaquant à pointu…

« La sélection n’est pas encore totalement faite, affirme Nathan Bonnard, puisque nous étions encore 15 sur ce dernier rassemblement alors que 12 garçons seulement sont admis en compétition. » Nathan qui a tout de même de fortes chances d’être dans la dernière douzaine.

Initialement réceptionneur-attaquant, le jeune Fréjusien a effectué ce stage sur le poste de « pointu, puisque le titulaire habituel est actuellement blessé. Jocelyn (Trillon, entraîneur de l’équipe de France U16, mais également l’un des coaches du centre de haut niveau de Castelnau “France Avenir 2024“, l’un des adversaires de Fréjus en Ligue B, Ndlr) a souhaité m’essayer à la pointe de fait, car il pensait que je serais le plus apte des autres récep-attaquants à prendre ce poste au cas où. »
Aussi, si sa place n’est pas nécessairement acquise à ce dernier poste, elle semble bien au chaud en revanche sur le poste de prédilection du volleyeur fréjusien.

Avec le groupe Pôle espoirs de Cannes où, visiblement, l'entente est bonne...

Pour l’heure néanmoins, et après un 1er de l’An studieux - en terme d’entraînement volley s’entend -, Nathan n’a eu le temps que de passer quelques heures puisque, rentré samedi dans l’après-midi du nord de la France, il a repris dès ce lundi le chemin du Pôle cannois, du lycée et de l’internat. « Ça fait du bien de passer un peu de temps en famille. Là, ça va me faire drôle de retourner à Cannes, notamment au lycée parce que ça faisait plusieurs semaines que je ne faisais que du volley… » 

Alors, WEVZA ou pas ?

Mais l’apprentissage passe en parallèle par un cursus scolaire réussi. « Pour l’instant, ça va », confie Nathan, à ce jour parfaitement intégré dans son nouveau schéma de vie entre lycée (2nde) et entraînements de haut niveau. D’autant que se profile à l’horizon juillet 2021 le championnat d’Europe de la catégorie U17, inscrit au calendrier international en juillet prochain en Albanie.

Mais logiquement, la route de l’outre-Rhin aurait dû passer par un WEZVA (pour Western European Volleyball Zonal Association, la poule “ouest“ regroupant huit pays d’Europe occidentale), plus exactement deux rounds (tournois qualificatifs). « Le premier aurait dû se dérouler en janvier en Allemagne, qui qualifiait l’équipe terminant 1ère, continue Nathan, mais il a été reporté. Un second est prévu en mai pour les 2e, 3e, 4e en cas. Du coup, on ne sait pas s’il y a aura vraiment ces phases de qualification, ce que souhaite la CEV (Confédération européenne, Ndlr) ou si celle-ci s’appuiera sur le ranking. » Auquel cas, championne d’Europe U16 en titre, la France serait donc qualifiée.

 

En attendant d’en savoir davantage sur l’établissement du calendrier international, Nathan Bonnard regarde droit devant, et notamment le mois de février, date du prochain rassemblement des jeunes Bleus à Montpellier.

Classé dans
Sport