Volley-ball (Ligue B) : Covid oblige, le match contre Martigues reporté

26 janvier 2021

Comme il était à craindre, le Covid s’est invité dans le vestiaire fréjusien. Une issue que l’on pressentait après l’annonce d’un cas positif à Nancy vendredi dernier.

Petit rappel des faits. Mercredi 20 janvier dernier, Fréjus accueille le leader (d’alors), Grand Nancy VB. Avec, à la clé, un match superbe mais finalement perdu 3-2, Fréjus remontant au passage un handicap de deux manches à rien.

Les Nancéiens n'ont pas laissé la victoire à leurs hôtes varois le 20 janvier dernier, mais ont en revanche “laissé“ traîner ce satané virus

Vendredi 22 janvier, les volleyeurs varois s’envolent pour la Loire-Atlantique, et plus précisément Saint-Nazaire (nouveau leader) qu’ils doivent affronter le lendemain dans le cadre de la 14e journée de Ligue B. Ce qu’ils ne savent pas encore, c’est que la veille au soir, un joueur nancéien a ressenti tous les symptômes du Coronavirus, et le test passé le vendredi matin confirmera ces craintes.

“Fréjus bat Nancy, 7-6“

Du coup – et alors qu’au final, six joueurs de l’équipe lorraine seront déclarés positifs –, les rencontres Nancy vs Mende et Saint-Nazaire vs Fréjus seront annulées et reportées. Mais le mal est fait. Les Fréjusiens, contraints de passer le week-end en Loire-Atlantique (l’avion du retour n’étant que lundi matin), et malgré toutes les précautions, se retrouveront testés positifs (7 cas) lundi à leur retour dans le Var.

Première conséquence, tout le monde à l’isolement et, d’ores et déjà, l’annonce du report du match qui attendait le Fréjus Var Volley samedi 30 janvier contre Martigues et Raphaël Attier. Il en est pareillement de même pour la formation nancéienne qui devait accueillir une deuxième fois consécutive, l’équipe du Plessis-Robinson en l’occurrence.

Reinis Pekmans (n°13) et Maxime Mourier étaient attendus samedi prochain par Théo Conré et ses partenaires. Mais le Covid est passé par là...

Fin du championnat
le 20 février, vraiment ?

Voilà donc les joueurs de Loïc Geiler une nouvelle fois à l’arrêt et qui voient surtout s’accumuler les matches en retard (2 à ce jour). Ce que note d’ailleurs le président Alexandre Bonnard, « le problème est que normalement, cette phase régulière du championnat doit s’achever le 20 février, avant que ne commencent les play off (*) ».

Deux solutions se présentent donc pour les dirigeants de la Ligue nationale de volley : soit « programmer tous les reports d’ici au 20 février pour terminer le championnat comme prévu, ce qui nous imposera de jouer des matches en semaine », soit repousser le début des play off. 

Pour Loïc Geiler et les Fréjusiens, la fin de saison risque de s'avérer embouchonnée...

Un élément est d’ores et déjà certain en tout cas. Comme le pressentait Loïc Geiler en tout début de saison, celle-ci sera « extraordinaire, quoi qu’il arrive ». Le coach varois avait bien vu : cette saison est vraiment tout sauf ordinaire. En revanche, bien malin qui pourrait voir aujourd’hui ce qu’en sera la fin…


(*) Phase régulière et play off. À l’issue de la phase régulière, les play off (qui opposent les huit premiers) se déroulent en deux temps. Le classement déterminera deux poules de quatre équipes (1er, 4e, 5e, 8e dans la poule A ; 2e, 3e, 6e, 7e dans la poule B) qui doivent s’affronter en matches allers-retours, avant demi-finales (pour les deux premiers de chaque poule) puis finale, à chaque fois en deux matches gagnants.


Le calendrier initial de Fréjus :
• J16 - 6 février -> Saint-Jean d’Illac vs Fréjus ;
• J17 - 13 février -> Fréjus vs Mende ;
• J18 - 20 février -> France Avenir 2024 vs Fréjus.

À reprogrammer :
• J14 - ? -> Saint-Nazaire vs Fréjus ;
• J15 - ? -> Fréjus vs Martigues.

Classé dans
Sport