Volley-ball (Ligue B) : l’ex-entraîneur de Fréjus revient coacher à Nancy

05 février 2021

Alors que la Fédération française de volley a lancé un appel à candidatures (*) pour remplacer l’actuel sélectionneur Laurent Tillie, qui cèdera la place après les prochains JO de Tokyo, l’ancien joueur de la grande époque du volley fréjusien (1984 -> 1990), qui a également commandé aux destinées de l’équipe est-varoise (2001-2003), revient sur un banc, en l’occurrence de celui du Grand Nancy Volley-Ball.

N’Gapeth et Fréjus, une grande histoire

Tout le monde, à Fréjus, se souvient du Franco-camerounais, surnommé “Pépète“, joueur fidèle (trois saisons à Clamart puis à Asnières avant les cinq années à Fréjus et une fin de carrière à Cannes, sur deux ans) et au caractère bien trempé. Porteur du maillot tricolore à 220 reprises, N’Gapeth a connu davantage de clubs dans sa carrière d’entraîneur (Nancy est son 12e club), avec notamment un passage de légende au Tours VB (victoire en Coupe de France en 2009, puis doublé championnat-Coupe un an plus tard).

C’est d’ailleurs dans la préfecture d’Indre-et-Loire qu’Earvin, né dans l’est-Var en 1991 et qui a commencé à tâter du ballon à Fréjus, a été formé pour, aujourd’hui, être l’un des meilleurs joueurs de la planète volley et le leader incontesté de l’équipe de France.

Martin Demar, l'entraîneur tchèque du club lorrain, en proie à des problèmes de santé, cède sa place aux commandes du Grand Nancy Volley-Ball à l'ancien joueur et coach fréjusien, Éric N'Gapeth (photos © D.R.)

Aujourd’hui, Eric N’Gapeth prend donc les rênes du club lorrain, où il supplée Martin Lemar, en proie à des soucis de santé. Nancy, actuel 3e du classement de Ligue B, n’a jamais caché son ambition de gagner l’échelon supérieur cette saison. Une Ligue dont le club de l’est était donné favori à la lutte avec Saint-Nazaire, un duel auquel viennent aujourd’hui se mêler les Aquitains de Saint-Jean d’Illac.

Nancy dans l’actualité… Covid

Nancy était à Fréjus le 20 janvier dernier, pour un match où les Fréjusiens sont revenus de deux manches à rien pour s’incliner au 5e set décisif. Le surlendemain, l’on apprenait qu’un joueur du GNVB était déclaré positif au Covid. Une contamination qui touchera six joueurs nancéiens et sept fréjusiens, et entraînera un sacré chamboulement dans le calendrier de la Ligue B.

S'il est natif du Var, Earvin N'Gapeth a suivi son père de coach en Touraine où il a glané ses premiers titres nationaux, un championnat et trois Coupes de France

L’on ne reverra pas en tout l’ancien Fréjusien à Sainte-Croix cette saison, à tout le moins dans le cadre de la phase régulière. Mais peut-être en revanche pour les play-offs, si Nancy et Fréjus se retrouvent dans la même poule…


(*) Curieuse la méthode de recrutement de la Fédération française pour trouver celui amené à commander au destin de l’équipe tricolore. L’instance nationale a en effet lancé un appel à candidature(s) pour remplacer Laurent Tillie, qui avait annoncé son retrait après l’échéance olympique tokyoïte pour, précisément prendre les rênes d’un club japonais (Osaka).
Face au report des Jeux olympiques de 2020 à (normalement) 2021, Laurent Tillie a accepté de poursuivre sa mission jusqu’en août prochain, et de disputer la Ligue des nations (mai-juin) puis les Jeux (juillet-août).
La première compétition du nouveau sélectionneur se fera dans la foulée des JO, avec le championnat d’Europe fin août, début septembre.

 

Classé dans
Sport