Volley-ball - succès amséliste (3-2) devant Martigues au challenge Fabiani : beaucoup de promesses

06 octobre 2019

À une semaine de la reprise officielle du championnat de Ligue B – Fréjus recevra Saint-Jean d’Illac l’un des gros calibres de la Ligue, samedi 12 à 20h salle Sainte-Croix –, l’équipe amséliste avait décidé de sortir le grand jeu pour ce challenge Alain Fabiani, réduit à un seul match.

Face à Martigues, c’était match en conditions championnat, avec ambiance des grands soirs, sono, buvette, maillot officiel et tutti quanti. Histoire de se mettre déjà dans le bain, après quelque mois sans jouer pour certains, et la possibilité pour les p’tits nouveaux de découvrir quel sera leur futur terrain de jeu.

Sous les yeux de la famille Fabiani : en haut Alain avec son épouse et ses parents, en bas les fils Jean-Marie et Alain et le “papet“... parleraient-ils volley ?

Et ils étaient tous là, de Jordan Corteggiani à Julien Bernard, du Canadien Jordan McConkey à l’Espagnol Daniel Maccaro Tortajada. Tous ont montré un visage séduisant, transformant le jeu fréjusien qui présente plus d’atouts dans les phases offensives et au bloc… sans vouloir faire offense aux joueurs partis sous d’autres cieux.

Les quatre recrues amsélistes : de haut en bas Julien Bernard, Jordan Corteggiani, Daniel Maccaro et Jordan McConkey

Vivement samedi !

Fréjus, dominateur dans le set inaugural (27-25), avant de céder les deux manches suivantes, 20-25 puis 27-29 non sans avoir eu des balles de set, qui auraient pu permettre à Cap’tain Attié et ses partenaires de mener au score. D’autant que face à leur éternelle bête noire martégale, l’Amslf a toujours eu de nombreuses difficultés.
Finalement, l’équipe est-varoise s’impose au set décisif (15-12). Un signe, le début d’une nouvelle aventure ? Si la seconde option est sans nul doute évidente, la première n’est pas pour autant garantie.
Comme d’habitude, il faudra quelques matches pour jauger des forces en présence.
Mais, en tout cas, on a hâte !...

 

Toujours aérien, l'ex-Nazairien Soané Falafala Et toujours appliqué à la passe Jérémy Audric

Classé dans
Sport