VTT : le “nouveau départ“ de Cécile Ravanel

10 avril 2021

Février 2019, ce jour, un lundi banal d’entraînement, où tout faillit s’arrêter pour la vététiste triple détentrice de la Coupe du monde des EWS, Cécile Ravanel. Sa carrière dans les plus hautes sphères internationales et planétaires certes - c’est malheureusement acté à ce jour - mais pas seulement.

Sa vie, tout simplement, aurait pu trouver là une fin tragique, ce 25 février 2019, lorsque Cécile, au cœur d’un entraînement sur des pistes « que l’on connaît par cœur » de l’arrière-pays de Mandelieu, non loin du domicile familial de Montauroux, heurtait un arbre de plein fouet. L’accident qui aurait pu être fatal, à 200 m près où Cédric, trois semaines plus tôt, avait lui aussi mordu la poussière.

Dans quelques secondes, l'arbre... (Image extraite de la vidéo de Cécile Ravanel, “New Beginng“)

Trois semaines plus tôt,
200 m plus loin...

Pour Cédric, ce sera une cimentoplastie. Et un retour (presque) sans problèmes à la compétition - il a enlevé le titre mondial des EWS (Enduro Wolrd Series), catégorie Masters en 2019, avant une saison 2020 tronquée par la pandémie et déclarée “blanche“.

Pour Cécile, commotion cérébrale mais là n’est pas le plus grave. Touchée aux vertèbres D5 et D4, opérée d’une fracture des cervicales C5 et C6.

« Le chirurgien Hugo Darmanté, celui-là même qui m’avait opéré il y a trois semaines, a dû opérer une greffe au niveau des cervicales. Une plaque lui a également été posée au niveau des vertèbres pour qu’elles puissent se ressouder à terme. Elle devra porter un corset pendant 6 semaines et une minerve faite sur mesure pendant deux mois minimum », expliquait à chaud Cédric Ravanel. Et même si le coureur fréjusien ajoutait, « selon le chirurgien, elle devrait pouvoir recourir », la simple description des blessures faisait déjà “froid dans le dos“, c’est malheureusement le cas de le dire.

« Un choc pourrait tout faire “péter“ »

Aujourd’hui, deux années plus tard, non sans avoir essayé de “nier“ la réalité et tout tenté pour revenir à la compétition, Cécile s’est aujourd’hui résignée à lâcher du lest et écouter les médecins. Dans l’absolu, « je pourrais recourir, mais un nouvel accident pourrait vraiment être fatal, un choc pourrait tout faire “péter“ », concède-t-elle.
« En soi, ce n’est pas tant la course elle-même qui est dangereuse, mais les entraînements », explique la professeure amséliste. Il convient d’entendre ici, comme elle le déclare dans cette vidéo, objet de cet article, « en course, il y a du monde, il y a des secours. À l’entraînement, on peut se retrouver toute seule au milieu de la forêt… »
Inutile d’en rajouter.

Huit secondes… et l’arbre

Aujourd’hui, Cécile Ravanel sort une vidéo, sobrement intitulée “New beginning“. Quelque 6’30 d’un film, qui commence par les images dures de l’accident puis où elle retrace ces 24-25 derniers mois, depuis le trou noir en rencontrant cet arbre jusqu’à sa nouvelle vie aujourd’hui.

Un nouveau départ, toujours axé sur le VTT, l’Enduro, la descente, à entraîner les jeunes, des débutants au sein de la section VTT de l’AMSLF, jusqu’aux futures pépites du VTT et même champions confirmés comme peut l’être un Antoine Vidal, 20 ans aujourd’hui, le “fils“ de Cédric et Cécile champion du monde U21 (juniors) en 2019, et qui s’est testé chez les grands l’an dernier sur les quelques courses qui ont eu la chance de se dérouler, en EWS mais aussi en descente DHI.

Aujourd’hui, Cécile a refermé une page d’un livre de sa vie. Sa mission désormais ? La transmission d’un savoir, celui d’une triple championne du monde d’enduro VTT !

 

(*) Cécile Ravanel a fêté ses 40 ans en janvier. Après une carrière en cross-country olympique, notamment couronnée d’un titre de championne du monde junior et de deux titres nationaux, Cécile prend le pas d’une nouvelle discipline, le VTT-enduro. Elle ouvre le premier championnat du monde (2013) et termine 2e, puis 3e et encore 2e les deux années suivantes. 2016, 2017,2018 verront la championne varoise enlever le classement général de la catégorie, ne laissant que des miettes à ses adversaires, rempirtantnainsi les huit étapes de la saison 2018.
En parallèle, Cécile s’était lancée dans un nouveau challenge, celui de la descente - la “Formule UN“ du VTT, notamment en termes médiatiques -, non loin d’atteindre le podium des championnats du monde sans une mauvaise crevaison…

 


 

Ci-dessous : les différents liens pour retrouver vidéos et autres infos sur Cécile Ravanel, Cédric Ravanel et le team Commençal

VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=9SFm1KaA7Ig
TEASER : https://www.dropbox.com/sh/iheooyrquyutfeu/AABM6_1jHqLZzxY5gr11JKrxa?dl=0 
PHOTOS :https://www.dropbox.com/sh/7hanolx8to5rajb/AADCkwOxNVnU0QARZnClb6SKa?dl=0

Film & Edit : Gaëtan Clary / Photos : Mathieu Ruffray - Nico Brizin - Sven Martin

Cédric et Cécile RAVANEL : www.ravanel-mtb.com
Fbk : https://www.facebook.com/RavanelCx2 Insta : https://instagram.com/ravanel mtb           

COMMENÇAL ENDURO TEAM : https://news.commencal.com
FbK :
https://facebook.com/commencalenduroteam

 


Photos © Sven Martin, Pango Visual, Boris Beyer

Retrouvez ici une interview de Cécile qu’elle nous avait accordée en novembre 2019 -> https://bit.ly/2PUTBdk

 

Classé dans
Sport