VTT - Le Roc l’Estérel de côté !

14 juillet 2020

Cela devait être la grande nouveauté de l’édition 2020, la 37e du Roc, la 24e sur les terres fréjusiennes. Finalement, au regard des difficultés d’organisation dans le contexte de sécurité sanitaire actuel – mais encore « du temps imparti qui ne nous permet pas de garantir la qualité de prestation souhaitée », concède Vivien Hocquet, chef de projet Roc d’Azur chez Amaury Sport Organisation (ASO) –, l’agence d’évènementiel à qui appartiennent les droits du Roc d’Azur a décidé de ne pas s’aventurer dans l’Estérel comme il était convenu.

Le Roc 2020 ne visitera pas les sentiers bordés de roches rouges de l'Estérel, l'organisateur vient d'annoncer le report de cette découverte et de ces nouvelles courses

Nous l’évoquions dès le 11 mai dernier (lire notre article ICI), rien ne semblait alors s’opposer à ce que le Roc d’Azur #37 se tienne bel à bien du 7 au 11 octobre prochain. En l’état actuel des choses en cette mi-juillet, à moins de 85 jours des premiers départs, la 37e édition apparaît toujours programmée…
Même si l’on ne peut rien assurer au regard des dernières évolutions de la crise sanitaire et d’une potentielle 2e vague que beaucoup de spécialistes s’accordent à nous promettre.

Remboursement ou “bascule“

Un élément est déjà certain en revanche, le Roc 2020, 37e du nom, n’aura pas le goût de ses devanciers. La nouveauté Estérel que promettait alors (le 11 mai, Ndlr) Fred Salomone, directeur de course, à laquelle il « songeai(s)t depuis plusieurs années », qu’il semblait prêt « à proposer dans ce massif » sur la journée du vendredi 9 octobre (*), ne sera donc pas pour cette année. Ainsi en a décidé ASO qui s’attend par ailleurs à un impact sur le nombre de concurrents qui s’inscriront finalement.

Vivien Hocquet, chef de projets et spécialiste des évènements grand public chez ASO, ne fait pas mystère des difficultés d'organisation de cette édition 2020 du Roc d'Azur

Il faudra donc attendre une année supplémentaire pour découvrir les nouveaux plaisirs annoncés dans ce(s) nouveau(x) parcours. « L’ensemble des concurrents concernés déjà inscrits ont été prévenus, poursuit Vivien Hocquet. Les réactions sont majoritairement positives et compréhensives. Nous reviendrons rapidement vers ces concurrents pour leur présenter plusieurs alternatives dans le cadre du dédommagement : remboursement ou “bascule“ vers une autre épreuve à choisir parmi trois ou quatre propositions. »

Le Salon du Roc n'aura pas sa physionomie habituelle en cette 37e édition : la grande structure couverte ne sera notamment pas mise en place...

Le Salon lui aussi “touché“

Mais le Roc, au fil des ans et des éditions on le sait, est devenu beaucoup plus qu’une “simple“ épreuve sportive. Le Roc d’Azur est en parallèle un monument économique. Pour le secteur du tourisme fréjusien et est-varois bien sûr – chaque année, ce sont plus de 100.000 visiteurs, s’ajoutant aux 20.000 concurrents, qui sont attendus sur la semaine –, mais pour le monde du VTT en général.
L’on parle ici du village et, plus particulièrement, du Salon du Roc d’Azur qui accueille traditionnellement quelque 300 exposants qui viennent présenter les dernières nouveautés sur tout ce qui concerne la pratique du VTT.

Si le Roc est le plus grand rassemblement au monde de vététistes, le Salon qui y présente chaque année les dernières nouveautés en la matière n'y est pas étranger

Dans la continuité du report des courses dans l’Estérel, Amaury Sports Organisation annonce ainsi que la grande structure couverte, qui abrite la quasi-totalité des stands des exposants, ne sera de fait pas mise en place pour répondre aux normes de sécurité sanitaire et éviter tous risques de non-respect de la distanciation physique et, par de fait, de contamination…

Pas plus de certitudes…

Maintenant, il est totalement inutile de masquer la vérité : nul n’est aujourd’hui en mesure de s’avancer plus avant sur les conditions dans lesquelles se déroulera cette année le Roc d’Azur…

Si le Roc trouvera sans peine sa place dans les Maures et petites Maures, qu'en sera-t-il sur les sites stratégiques de l'épreuve, genre Galiote et col du Bougnon ?


(*) Le vendredi 9 octobre devait permettre la découverte du massif de l’Estérel avec trois formats de courses différents – Rando Roc électrique Estérel, Rando Roc Estérel et Gravel Roc Estérel – au départ de Cap Estérel à Agay.
Intérêt supplémentaire proposé sur ces nouvelles courses, la possibilité, selon sa forme, son envie, de choisir entre plusieurs distances : 22, 28,7 et 38,3 km pour les deux premières Randos, 46,8, 50,6 ou même 58,4 km pour le concurrents s’élançant au guidon d’un gravel.

 

 

 

Classé dans
Sport