JUSQU'AU 20 SEPTEMBRE À LA VILLA AURÉLIENNE - Exposition “Les troupes coloniales durant la Guerre d'Indochine“"

Quand
Le dimanche 20 septembre 2020 - 16:01 à 17:00
85, avenue du général d\'Armée Jean-Calliès - 83600 Fréjus

     Du 7 au 20 septembre prochains, se tiendra une exposition faisant écho aux commémorations du 65e anniversaire des combats de Diên Biên Phu. Cet hommage rendu aux troupes coloniales durant la guerre dIndochine aura lieu à la Villa Aurélienne et réunira plus de 100 objets ayant appartenu à des marsouins et des bigors (mannequins équipés, fanions, affiches…).

Résumé historique

 Après la défaite de 1940, lautorité de la France en Indochine est contestée de toutes parts. La Thaïlande revendique des territoires et menace le Laos et le Cambodge. En juillet 1941, la France soumise à la pression du Japon, lautorise à faire stationner ses troupes dans la péninsule. Le 9 mars 1945, le Japon exige la subordination des troupes françaises au commandement japonais. En septembre 1945, la péninsule est provisoirement occupée par les troupes britanniques et chinoises. Le général De Gaulle confie au général Leclerc, commandant du Corps expéditionnaire français en Extrême-Orient (CEFEO), le soin de rétablir la souveraineté française en Indochine.

Chargé de rétablir lordre, le CEFEO peine à définir une stratégie cohérente face à la guérilla menée par le Viêtminh. En France, linstabilité ministérielle ne permet pas de trouver une solution politique au conflit. Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, la France tente seule de régler le conflit indochinois. À compter de 1950, la péninsule devient un avant-poste de laffrontement entre les pays de lEst et ceux de lOuest. Le 6 décembre 1950, le général de Lattre de Tassigny est nommé haut-commissaire et commandant en chef en Indochine. Le gouvernement français espère quavec sa personnalité, il va rétablir la situation militaire gravement compromise.

Dès la fin de lannée 1951, le général Giap lance une série doffensives au Nord-ouest du Tonkin, afin de disperser et d’épuiser les troupes françaises. Pour contrer la stratégie adverse, l’état-major français provoque un affrontement direct à Na San. Avec la signature de larmistice en Corée en juillet 1953, les Etats-Unis, principaux soutiens financiers de la France, la pressent de trouver une issue rapide au conflit en Indochine. À Paris, le gouvernement est favorable à louverture de négociations internationales pour régler la question indochinoise.

Dans ce contexte, Diên Biên Phu devient un enjeu capital. Grâce à la bravoure et à la ténacité des hommes, le camp retranché résiste pendant les 56 jours de siège. Même si les combats se poursuivent partout en Indochine, la défaite de Diên Biên Phu, surnommée le « Verdun tropical », sonne le glas de la présence française en Indochine.

Détails pratiques 

Villa Aurélienne
Du lundi au samedi de 10h à 12h et de 14h à 17h
Journées du Patrimoine de 8h à 18h. 

 

 

 

A ne pas manquer