Conférence

« Du 21 au 21 : Dix ans d’interventions militaires françaises au Mali »

Maison des combattants, Château Galliéni
Conférence organisée par l’Association des Amis du Musée des Troupes de Marine à 18h30 à la Maison des combattants, Château Galliéni, 331 Avenue Maréchal Galliéni, 83600 FREJUS

Le sujet

En janvier 2013, les hommes du 21e RIMA faisaient une entrée en premier au Mali et libéraient Tombouctou. En juin 2022, leurs camarades évacuent Ménaka avant que le dernier soldat français ne quitte le sol malien le 15 août.

L’enthousiasme de 2013 a laissé la place à une franche hostilité, sinon à la haine d’une partie de la jeunesse malienne.

Comment a-t-on pu en arriver là ? Comment le succès militaire de l’opération Serval a-t-il pu donner naissance au fiasco politique et diplomatique de l’opération Barkhane ?

Sans hostilité mais aussi sans complaisance, nous nous interrogerons sur la succession d’erreurs, d’incompréhensions et de fautes, tant maliennes que françaises, qui ont conduit à amoindrir considérablement la position de la France au Sahel, dont elle risque d’être chassée définitivement, alors que le Mali, mené aujourd’hui par des colonels putschistes, est au bord de l’effondrement.
 
Le conférencier

Francis Simonis est maître de conférences (HDR – habilité à diriger des recherches) en histoire de l’Afrique à l’université d’Aix-Marseille et professeur de géopolitique au Collège de Défense du G5 Sahel de Nouakchott. En 2018, il était venu nous présenter son regard d’historien sur SERVAL.

Monsieur SIMONIS est membre de la réserve citoyenne.

Nota
À l’opération Serval lancée au Mali en janvier 2013 pour appuyer l’armée malienne face à l’agression terroriste a succédé, en août 2014, l’opération Barkhane qui marque une rupture avec Serval dans la mesure où est pris en compte la dimension régionale du terrorisme. 3 000 soldats français sont déployés dans l’ensemble de la bande sahélo-saharienne soit dans cinq États.

Informations
04 94 40 76 05
amisdumusee@wanadoo.fr